1 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
1arxisme au syndicalisme et des belles rêveries de Fourier aux systèmes des coopératives. D’où l’ensemble des lois tendant à pro
2 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
2Suez) et sur le socialisme français par Enfantin, Fourier et les Phalanstériens, on doit reconnaître à son plan européen deux q
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
3me on va la nommer, se nourrit de Saint-Simon, de Fourier, et de la philosophie des romantiques allemands. Le grand problème qu
4 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
4ns ainsi tirés du feu par les Mazzini, Garibaldi, Fourier, Heine, Lamartine et Mickiewicz, tous partisans d’États-Unis d’Europe
5 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
5e sage et d’orner de fleurs au crayon de couleur. Fourier était alors son nouvel Intercesseur : il insistait pour m’en lire des
6eune auteur d’avant-garde ! « Ombre frénétique de Fourier, ombre frémissante de Flora Tristan, ombre délicieuse du Père Enfanti
6 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). André Breton à New York (8-9 octobre 1966)
7e sage et d’orner de fleurs au crayon de couleur. Fourier était alors son nouvel intercesseur : il insistait pour m’en lire des
8eune auteur d’avant-garde ! « Ombre frénétique de Fourier, ombre frémissante de Flora Tristan, ombre délicieuse du Père Enfanti
7 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’écrivain et l’événement (7-8 septembre 1968)
9maso Campanella à Swift, Rousseau et Saint-Simon, Fourier, Proudhon, Marx et Mao. Le prophète sent l’époque (bien mieux que le
8 1970, Le Cheminement des esprits. Postface. L’écrivain et l’événement
10maso Campanella à Swift, Rousseau et Saint-Simon, Fourier, Proudhon, Marx et Mao. Le prophète sent l’époque (bien mieux que le
9 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
11ter l’union de l’Europe, mais les phalanstères de Fourier et les grandes entreprises capitalistes du canal de Suez et du canal
10 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
12ncore par la notion de « commune » — qui rappelle Fourier et Proudhon mais pas du tout le marxisme-léninisme, et qui était part
11 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
13ölderlin, Baudelaire et Leopardi chez les poètes, Fourier, Marx, Bakounine et Proudhon chez les doctrinaires socialistes. Mais
14maso Campanella à Swift, Rousseau, Saint-Simon et Fourier, Proudhon, Walt Whitman, George Orwell, mais aussi Teilhard de Chardi
12 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
15étaillée (c’était le défaut majeur de l’utopie de Fourier) mais avec assez d’inconnues, voire de contradictions et de problèmes
13 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
16, et les trente-cinq « phalanxes » inspirées d’un Fourier d’ailleurs mal connu, amalgamé avec un christianisme emersonien, qui
17xuelle, mais leur degré de motivation religieuse. Fourier se fût bien moqué des puritains d’Oneida et de Mount Lebanon, mais eu
18sions systématiques et la Partouse universelle de Fourier n’ont jamais inspiré à ses lecteurs. [p. 246] Peu d’exemples pour not
14 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
19e allemand et à la pensée libertaire, de Pélage à Fourier en passant par les cathares et les alchimistes. Sans compter sa passi
15 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Utopie, technique. État-nation (printemps 1980)
20 utopie au sens de Thomas More, de Campanella, de Fourier, est projection dans un avenir et dans un espace donnés d’un modèle d