1 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
1ope qu’est la préface de J.-P. Sartre au livre de Frantz Fanon, Les Damnés de la Terre. Cet article illustre un des points que je n’
2e la thèse de l’auteur du volume, le Martiniquais Frantz Fanon. Sartre la cite et il ajoute, impressionné : « Ce ton est neuf ». Moi
3ui, loin de résulter de la colonisation, comme M. Fanon le répète, la rendit possible, voire inévitable : je veux parler de l
4s ? Vous voulez rire, et vous n’y arrivez pas. M. Fanon, et J.-P. Sartre derrière lui, ont grand tort de crier aux « siècles
5mpe à l’Élysée en 1961. Je laisse à MM. Sartre et Fanon le soin de démontrer que cet exemple n’infirme en rien leurs thèses,
6t littéralement la création du Tiers Monde, écrit Fanon. Ses richesses ne proviendraient que de ses vols, c’est-à-dire de son
7peine et grandit puissamment. C’est tant pis pour Fanon et son marxisme — d’ailleurs emprunté à l’Europe. Mais qu’en est-il d
2 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
8science du gauchiste. Quand Sartre, à la suite de Fanon, se félicite de ce que les Angolais « massacrent à vue les Européens 
3 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
9tard, tout a changé. Sartre préfaçant un livre de Frantz Fanon contre le colonialisme, demande que l’on « tire à vue » sur tout Euro
4 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
10science du gauchiste. Quand Sartre, à la suite de Fanon, se félicite de ce que les Angolais « massacrent à vue les Européens