1 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
1stantielle… Qu’irai-je demander d’autre à cette « Germanie aimée » 18 . Ah ! les livres nous avaient bien trompés. Pas trace ici
2 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
2aux ressemblances. Ainsi j’ai retrouvé ma vieille Germanie dans les cafés, dans la ville médiévale, dans l’odeur douce des magas
3ouveau j’entends battre le cœur de mon ancienne « Germanie aimée »… 2 janvier 1936 Le fils de la propriétaire est un maigre bl
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
4ie de l’Europe actuelle. Venus du sud-ouest de la Germanie et du nord-est de la France, ils avaient mis à sac Rome et Delphes, e
5biguë, dans un Languedoc, une Italie du Nord, une Germanie rhénane, une Europe tout entière enfin, où les passions « religieuses
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
6 au milieu celui des Daces et des Goths, enfin la Germanie dont les Suèves occupent une grande partie. Et tout cela ensemble rep
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
7 des contrées diverses allant de l’Aquitaine à la Germanie et formant l’armée du Maire du Palais) virent au petit jour les tente
6 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.8. « Europa vel regnum Caroli »
8tait essentiellement composée de la Gaulle, de la Germanie et de l’Espagne, l’Italie s’y joignant plus tard. (L’Angleterre et la
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
9mment affaiblies par des guerres désastreuses. La Germanie, non moins que l’Italie, souffre de luttes intestines et brûle en son
10s l’Assemblée elle-même, nous, rois et princes de Germanie, une autre, et nous, doge de Venise, avec les princes et Communes d’I
11 est l’Espagne, guerrière la France, populeuse la Germanie, forte la Bretagne, hardie la Pologne, énergique la Hongrie, et combi
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
12 Étrusques, les Gaulois cisalpins. La Gaule et la Germanie n’étaient que républiques et principautés. L’Espagne offrait le même
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
13et les mêmes conceptions primitives des forêts de Germanie, ils furent aussi liés les uns aux autres, depuis leur expansion dans
10 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
14ce. Au-dessus de toute l’Europe se rencontrent La Germanie et Rome. 4 ⁂ En ce lieu se sont noués les destins de la Suisse, au
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
15montées les idées puis les arts, tandis que de la Germanie et des Ligues suisses des armées [p. 242] descendaient vers les plain
12 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
16e la Grèce d’Homère, de la Rome de Virgile, de la Germanie des Nibelungen, et finalement de la France des Chansons de geste, de
13 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
17ation de Normandie », et « la constante nation de Germanie ». L’ensemble des universités médiévales forme un réseau européen éta
18, il s’était fait appeler « roi des Gaules, de la Germanie, de [p. 90] l’Italie et des provinces voisines ». Un autre Germain, O
19ité impériale : il fonde, en sa qualité de roi de Germanie et d’Italie, ce qui va devenir sous ses descendants le Saint-Empire r
14 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
20 viennent de Rome, d’Athènes, de Jérusalem, de la Germanie, des Celtes et plus tard des Arabes, et à partir du xixe siècle des