1 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
1ipe de soi sans puissance : c’est le mot allemand Gleichschaltung — mise au pas — qui justifia tous les coups de force hitlériens. Les
2emple est pour nous d’un rude enseignement. Toute Gleichschaltung, toute expérience fasciste signifie pour une nation un appauvrissemen
2 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
3r jusque-là le fanatisme de l’harmonisation, — ou Gleichschaltung comme diraient les nazis — des activités spirituelles et manuelles. M
3 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
4 cas sous la forme très simple d’une mise au pas (Gleichschaltung ou synchronisation de la culture). On réunit des masses énormes et on
4 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
5r jusque-là le fanatisme de l’harmonisation, — ou Gleichschaltung comme diraient les nazis — des activités spirituelles et pratiques. M