1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Simone Téry, L’Île des bardes (décembre 1929)
1mone Téry, L’Île des bardes (décembre 1929) m L’Irlande contemporaine offre un spectacle bien passionnant : celui de la renai
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
2 harpe. Il aborde au rivage irlandais. La reine d’Irlande [p. 28] détient seule le secret du remède qui peut le sauver. Mais le
3e l’inconnue. Une tempête rejette le héros vers l’Irlande. Là, il combat et tue un dragon qui menaçait la capitale. (C’est le m
4, le vent souffle vers la terre natale. Ô fille d’Irlande, où t’attardes-tu ? Ce qui gonfle ma voile, sont-ce tes soupirs ? Sou
5] souffle ô vent ! Malheur, ah ! malheur, fille d’Irlande, amoureuse et sauvage ! Double malheur de la passion qui fuit le rée
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
6’origine celtique, du fond de la Bretagne et de l’Irlande jusqu’en Italie et en Asie Mineure. Les voyages et les rencontres des
7itage celtique. Plus tard, ce furent des moines d’Irlande et de Bretagne — derniers refuges des légendes bardiques conservées j
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
8, souffle ô vent ! Malheur ! ah malheur ! fille d’Irlande, amoureuse et sauvage ! » Toute une vie de pénitence devra maintenant
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
9cpherson les transcrira en langage moderne. Et en Irlande, elles vivent encore de nos jours. Je ne puis examiner ici le problèm
6 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
10; et leurs épouses, fort plantureuses, viennent d’Irlande. « True average Americans all ! » de vrais Américains moyens, conclue
7 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
11 d’un seul bond. Nous volons à tire d’aile vers l’Irlande ». Mais ce cliché et ces jolies syllabes décrivent mal un voyage aéri
12s les rouges au bleu de plomb. Aux approches de l’Irlande vient la nuit. Derrière nous, tout est flamme et or. Mais un toit d’o
13r des pistes en ciment. Et l’arrêt doux. Shannon, Irlande. Le restaurant ne manque pas d’élégance. Une dame qui vient de passer
8 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
14; et leurs épouses, fort plantureuses, viennent d’Irlande. « True average-Americans all ! de vrais Américains moyens », conclue
9 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (11-12 mai 1946)
15d’un seul bond. Nous volons à tire d’ailes vers l’Irlande. » Mais ce cliché et ces jolies syllabes décrivent mal un voyage aéri
16s les rouges au bleu de plomb. Aux approches de l’Irlande vient la nuit. Derrière nous, tout est flamme et or. Mais un toit d’o
17r des pistes en ciment. Et l’arrêt doux. Shannon, Irlande. Le restaurant ne manque pas d’élégance. Une dame qui vient de passer
10 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
18es rencontres fameuses : Tristan devant la cour d’Irlande est reçu par la fille du roi selon l’usage et l’étiquette. Siegfried
11 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
19rsque les missionnaires Colomban et Gall, venus d’Irlande, visitent vers 610 les environs des lacs de Zurich et de Constance, i
12 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
20 a vu dans notre siècle la Norvège, la Turquie, l’Irlande et Israël restaurer artificiellement une « langue nationale » parfait
13 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
21 a vu dans notre siècle la Norvège, la Turquie, l’Irlande et Israël restaurer artificiellement une « langue nationale », parfai
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
22guerre, en Hongrie, en Allemagne, en Flandres, en Irlande, et sur les mers » qui émeut à écrire le pacifiste Quaker et le légis
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
23rvège ; Les Délices de la Grande-Bretagne et de l’Irlande ; L’État et les Délices de la Suisse. Et toutes ces Délices, réunies,
16 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
24rsque les missionnaires Colomban et Gall, venus d’Irlande, visitent vers 610 les environs du lac de Constance, ils trouvent des
17 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
25naissance royale. Mais, blessé, il s’en va vers l’Irlande où il est soigné par Iseut, et lorsqu’il revient à la cour de Tintage
26ette nouvelle, il pense que son oncle l’envoie en Irlande plutôt pour y mourir que pour avoir Iseut. » Mais il n’en jure pas mo
27.) Conquis par les prouesses de Tristan, le roi d’Irlande lui dit enfin : « Tristan vous avez tant fait…, je vous remets Iseut
28 c’est, dans la légende, la première rencontre en Irlande, la scène du bain. Mais c’est la poésie courtoise et le roman breton
29tant son [p. 420] épée et sa harpe. Cela finit en Irlande, où Iseut le guérit. Le deuxième voyage, en quête de la fiancée de Ma
18 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
30seulement de nations, au sens ancien du terme ? L’Irlande (3 millions d’habitants), la Catalogne (4 millions), l’Écosse (5,5 mi
19 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
31 travailler sans discrimination en Belgique ou en Irlande, à un consommateur [p. 39] néerlandais ou britannique d’acheter des p
20 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Annexes
32accroissement par rapport à 1977 : CEE (en %) — Irlande — 7,5 ; RFA — 3,6 ; Pays-Bas — 0,6 ; Royaume-Uni — 0,6 ; — Belgique +
21 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
33 très ancienne nation, a presque aussi peur que l’Irlande, très jeune nation (toutes les deux étant îles de surcroît), de « per
22 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
34pas pour l’Italie plus que pour les autres. De l’Irlande à la Grèce, le Parlement européen est un pur prétexte à confrontation
35ology Party (Grande-Bretagne), la Green Alliance (Irlande), De Groenen (Pays-Bas) et deux groupes n’appartenant pas aux pays de