1 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
1raine, avec ses deux grands maîtres, Heidegger et Jaspers, procède de sa philosophie de l’existence. La théologie barthienne se
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
2les et « scientifiques » après quoi, comme le dit Jaspers, « la question ne s’arrête plus devant le mystère et perd stupidement
3 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
3oraine, avec ses deux grands maîtres Heidegger et Jaspers, procède de sa définition de l’« existence ». La théologie barthienne
4 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
4rd, de Berdiaeff et de Marcel, de Heidegger et de Jaspers. Notre insistance sur la nécessité de l’engagement et notre conceptio
5 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
5 balkanisation et l’helvétisation. Je suppose que Jaspers entendait par balkanisation la désintégration de l’Europe en national
6 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
6omplément » de l’internationalisme ; de voir dans Jaspers un nazi, dans Staline un penseur, et dans Stil quelque chose ; enfin
7 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Luis Diez del Corral, El rapto de Europa (septembre 1959)
7tzsche, Meinecke, Max Weber, Spengler, Dilthey et Jaspers — mais aussi à Auguste Comte, à Toynbee, et à saint Augustin, c’est-à
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
8ique. 299 Quant à la science, nous l’avons vu, Jaspers lui donne pour origines le respect de la vérité et le sens critique «
9 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
9re idée de la science en dérive, comme l’a montré Jaspers, commentant Nietzsche 7 (ce très lucide anti-chrétien) et nos princi
10 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
10ctoires des deux « Grands ». Appuyé notamment par Jaspers, j’avais préconisé une formule fédérale d’union politique de l’Europe
11 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
11t des remèdes — comme Berdiaeff, Maritain, Eliot, Jaspers, Jung, Keyserling, et parfois Valéry — mais les politiciens, les écon
12 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
12phes. Il y a là Benda, Bernanos, Flora, Guéhenno, Jaspers, Lukacs, Rougemont, Salis et Spender comme conférenciers ; et parmi l
13 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Madame de Staël et « l’esprit européen » (été 1980)
13en 1946, où l’on put voir Bernanos dialoguer avec Jaspers, Julien Benda avec Georg Lukacs, spectacle peu croyable en ce lendema