1 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
1uté charbon-acier, où la Lorraine, la Sarre et le Luxembourg pourront constituer une zone unique dont l’autonomie sera presque com
2 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
2(France, Allemagne, Italie, Hollande, Belgique et Luxembourg) décident en 1951 de mettre en commun leurs ressources de charbon, de
3ier (CECA). Le siège de cet organisme s’établit à Luxembourg. En 1957, les mêmes six pays font un pas de plus, et créent ensemble
3 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
4ns l’Allemagne de l’Est, mais aussi en Suisse, au Luxembourg, en Autriche, dans une partie de la Tchécoslovaquie, dans une partie
5unauté européenne pour les études universitaires, Luxembourg 1959 : Fonds culturel du Conseil de l’Europe      [p. 43] II. On do
4 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
6 oppose Vienne. M. Pflimlin défend Strasbourg. Le Luxembourg dit Luxembourg, dans l’espoir de garder la CECA. L’élite niçoise parl
7 M. Pflimlin défend Strasbourg. Le Luxembourg dit Luxembourg, dans l’espoir de garder la CECA. L’élite niçoise parle de Nice, et t
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
8r chaque année parmi les villes suivantes : Metz, Luxembourg, Nancy, Cologne, Mayence, Trêves, Francfort, Würzbourg, Heidelberg, S
6 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
9 non plus soutenir que, par droit ancien, Metz et Luxembourg doivent être allemands. Nul ne peut dire où cette archéologie s’arrêt
7 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
10 de Montreux, après deux réunions constitutives à Luxembourg (octobre 1946) et Amsterdam (avril 1947). Mais derrière Hertenstein,
11 socialistes) allaient avoir la Haute Autorité de Luxembourg, en attendant le Marché commun ; les culturels avaient le Centre de G
8 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
12quinze à vingt pour l’Allemagne fédérale, plus le Luxembourg et j’imagine (bien que la CEE se taise sur ce point) au moins trois r
9 1970, Le Cheminement des esprits. Préface. Cheminements
13prises, si modestes au regard des réalisations de Luxembourg, puis de Bruxelles ? Relisant le précieux recueil de textes Pour l’Eu
10 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
14e, onze Länder pour l’Allemagne fédérale, plus le Luxembourg et au moins trois régions pour la Belgique. Au-delà des quelque quara
11 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
15ion de lycées européens sur le modèle de celui de Luxembourg et l’introduction d’un baccalauréat européen sont d’excellents exempl
12 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Confrontation des régions transfrontalières [Nos conclusions] (été 1972)
16tir non seulement les institutions de Strasbourg, Luxembourg et Bruxelles, mais les grands thèmes d’action fédéraliste, régionalis
13 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Les grandes béances de l’histoire (printemps 1974)
17ucune des deux n’a une économie plus saine que le Luxembourg ». De même, la France n’est pas plus en sécurité que la Belgique et
18 et aucune des deux n’est plus en sécurité que le Luxembourg (lequel d’ailleurs a dissous son armée). Pourquoi, dans ce cas, un Br
14 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
19lstein par la Frise, la Hollande, la Belgique, le Luxembourg, l’axe rhénan jusqu’à Bâle ; mais aussi le long des Alpes, de Genève
15 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
20ucune des deux n’a une économie plus saine que le Luxembourg ». Et de même : « la France n’est pas plus en sécurité que la Belgiqu
21 et aucune des deux n’est plus en sécurité que le Luxembourg (lequel d’ailleurs a dissous son armée) ». Qu’il s’agisse de culture
16 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
22ucune des deux n’a une économie plus saine que le Luxembourg ». « La France n’est pas plus en sécurité que la Belgique et aucune d
23 et aucune des deux n’est plus en sécurité que le Luxembourg (lequel d’ailleurs a dissous son armée). » Pourquoi, dans ce cas, un
17 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
24e « taille européenne » de nos États-nations ? Du Luxembourg ou de la France, lequel des deux États a-t-il la taille ? Je vais vou
18 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
25emementales : Plan Marshall, OECE, Communautés de Luxembourg et de Bruxelles. La lenteur, évoquant celle de certains cauchemars, e
19 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
26du charbon et de l’acier (CECA), qui sera créée à Luxembourg en 1950. La tendance économiste, elle, aboutira au traité de Rome, 19
20 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
27e du Danemark, de la Hollande, de la Belgique, du Luxembourg, de la France et de la Suisse. Elles englobent parfois des districts
21 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
28rétention dérisoire, qu’il s’agisse de la RFA, du Luxembourg, voire de la France ou de la Grande-Bretagne. [p. 140] 2. La crise
29uisse assurer sa propre défense ». (Que ferait le Luxembourg ? demande-t-il.) Surtout il ne croit pas que « les Américains volerai
22 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Annexes
30 — Belgique + 8,4 ; France + 8,9 ; Italie + 9,9 ; Luxembourg + 15,5 ; Danemark + 15,5. [p. 177] Annexe 3. Évolution vers les Ré
23 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
31trasbourg. Mais il naquit d’une décision prise, à Luxembourg, par les ministres des six pays du Marché commun, et créant une Assem
32les tâches étaient définis par les résolutions de Luxembourg et par l’art. 38 du traité instituant la CED… Elle tint sa première s