1 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
1e sang n’auraient pu lui faire dire cette parole (Matt. 16, 17). C’est Dieu lui-même qui agit en lui à ce moment, qui lui fa
2 1944, Les Personnes du drame. Introduction
2a, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. » (Matt. XVI, 15-17) De même que la foi seule peut reconnaître la vocation du
3 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — i. L’amour selon les évangiles
3ndements dépendent toute la Loi et les Prophètes (Matt., XXII, 35-40). Et qui est mon prochain ? (demande un autre docteur
4 soyez fils de votre Père qui est dans les cieux (Matt., v, 43). L’amour du prochain est spirituel, totalement étranger aux
5ui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? (Matt., V, 46). Celui qui aime son père ou sa mère, son fils ou sa fille pl
6ou sa fille plus que moi, n’est pas digne de moi (Matt., X, 37). Quelqu’un lui dit : Ta mère et tes frères sont dehors et de
7 disciples, il dit : Voici ma mère et mes frères (Matt., XII, 46-50). Si quelqu’un vient à moi et s’il ne hait pas son père,
8e l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint (Matt., XIX, 3-6). Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas
9déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. (Matt., V, 27). On amène devant Jésus une femme surprise en flagrant délit
10qui épouse une femme répudiée commet un adultère (Matt., V, 31) Sexualité et vie spirituelle Une femme a eu sept maris. À
11s cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne (Matt., XIX, 10-12). Une « femme pécheresse » dit le récit, vient voir Jés
4 1978, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Bof ! disent les jeunes, pourquoi ? » (1er décembre 1978)
12lait nous le faire croire au xixe siècle. (Voyez Matt. 4 et Luc 4.) On ne peut pas vouloir à la fois la puissance, la riche