1 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
1édistes à Lénine, en passant par Marx ou Maurras, Mazzini, H.S. Chamberlain ou Sorel. Je lis dans une revue réputée conformiste
2 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
2imoniens, les fouriéristes, un agitateur italien, Mazzini, un poète de génie, Hugo, et un idéologue socialiste, Proudhon, essay
3ec la section allemande de la « Jeune Europe » de Mazzini dont nous aurons à reparler. Point de pensée européenne systématique,
4mier auteur de l’expression ? Cattaneo ? Cobden ? Mazzini ? ou Hugo ? Un obscur orateur de la « campagne des Banquets », qui pr
5étant l’Humanité. Mais Cattaneo reste un penseur, Mazzini est avant tout un agitateur. D’où l’emploi différent des idées, chez
6 Italiens, de cinq Allemands et de sept Polonais. Mazzini est en ce moment réfugié clandestin en Suisse. Il a fondé le mouvemen
7talie (une série de soulèvements ont été écrasés) Mazzini décide d’élargir son action. Il crée des comités Jeune Allemagne et J
8asmes d’un exilé qui va mieux réussir, Karl Marx, Mazzini constate l’écrasement des révoltes libertaires dans toute l’Europe, l
9sciples de Saint-Simon, de Cobden, de Bastiat, de Mazzini lui-même, des anarchistes, des pacifistes illuminés, ainsi que le Gén
10s de l’éloquence à la Hugo et de l’idéologie à la Mazzini au niveau d’une pratique politique et à l’examen de ses conditions d’
11tion nationale dont rêvait Hugo pour la France et Mazzini pour l’Italie ; mais voilà qui ne paraît concevable que dans le cas d
12llustré par des textes de Gioberti et de [p. 267] Mazzini, de Lamartine et de Hugo, de Mickiewicz, de Donoso Cortès et même de
13a Pologne et la Hongrie. Bruno Bauer, Gioberti et Mazzini, puis Michelet dénoncent le panslavisme. Heine voit la Russie comme u
14les bourgeois libéraux ni par les idéalistes à la Mazzini, qu’il raille sans pitié, mais par le seul prolétariat, qui devait tr
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
15de Sully, Comenius, l’Abbé de Saint-Pierre, Kant, Mazzini, Hugo et Nietzsche décoraient la tribune. Encouragé par cette action,
16Abbé de Saint-Pierre, de Kant, de Saint-Simon, de Mazzini, de Coudenhove et de Briand, enfin du Congrès de La Haye. Les conditi
4 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
17 mangeront les marrons ainsi tirés du feu par les Mazzini, Garibaldi, Fourier, Heine, Lamartine et Mickiewicz, tous partisans d
18riomphe du principe nationalitaire — comme disait Mazzini — bientôt transformé en nationalisme étatique et chauvin, puis autarc
5 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
19hologie de l’idée européenne. C’est en Suisse que Mazzini publie en 1836 le manifeste et les journaux de la Jeune Europe. C’est
6 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
20it les mains juridiquement. C’est donc à tort que Mazzini devait l’accuser plus tard (dans la Jeune Suisse, à la fin de 1835) d
7 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
21ie de l’idée européenne 135 . C’est en Suisse que Mazzini publie en [p. 286] 1836 le manifeste et les journaux de la Jeune Euro
8 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
22de partis en Europe, de la Révolution française à Mazzini, les décisions de Bonaparte — « Point de chaînes aux enfants de Guill
9 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
23bé de Saint-Pierre au xviiie siècle, puis par un Mazzini ou un Victor Hugo au xixe siècle, est aujourd’hui fait accompli pour