1 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
1s nous voici mieux muselés que ces ours du duc de Milan ramenés en laisse, après Novare, par-dessus les Alpes, jusqu’à Berne.
2 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
2èrent les Alpes, envahirent la Lombardie, prirent Milan et battirent l’armée du roi de France. Ils passèrent le Rhin, envahir
3 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
3e de la culture, lors du congrès qu’elle a tenu à Milan du 11 au 14 décembre 1958. p. 20 1. Chacun sait que « Naples e
4 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
4: société des nations souterraine. Paris, Zurich, Milan sont à une heure d’avion ; Londres, Bruxelles, La Haye, Bonn, Barcelo
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
5gnes, des Espagnes, des Pays-Bas, de Naples et de Milan, et d’une partie de la France actuelle, c’est-à-dire des trois quarts
6 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
6 formé par : la Savoie, le Piémont, Montferrat et Milan. La république helvétique est renforcée territorialement : elle s’acc
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
7qui eut au moins cinq patries, puisqu’il naquit à Milan, se fit calviniste à Genève, panégyriste de Louis XIV à Paris, histor
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
8édéral allemand se réunissait à Francfort, et que Milan, Budapest et Varsovie se soulevaient, l’on put croire pendant quelque
9 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
9astes conférences sur « L’Avenir de la liberté » (Milan, 1955), et sur « Progrès et liberté » (Berlin, 1960), groupant des in
10 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
10die, installent Maximilien Sforza sur le trône de Milan, et lui imposent leur protectorat, après avoir assujetti les vallées
11et solennelle des Suisses, emportant vers [p. 56] Milan leurs blessés, leur artillerie et leurs enseignes, après deux journée
12durant près de trois siècles. Les Suisses perdent Milan mais gardent le Tessin et plusieurs vallées italiennes. Ils reçoivent
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
13France, Mathias Corvin, la Savoie, la Lorraine et Milan, les princes-évêques de Coire, de Constance et de Saint-Gall, variabl
12 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
14s nous voici mieux muselés que ces ours du duc de Milan ramenés en laisse, après Novare, par-dessus les Alpes, jusqu’à Berne.
13 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
15la Renaissance, ou de villes comme Paris, Vienne, Milan ou Goettingue, considérées en tant que centres d’art et de recherches
14 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
16: Wladimir Weidlé (dans Arti e Lettere in Europa, Milan, 1966) y voit avec raison une preuve de plus de l’existence d’une lit
15 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
17. Et les cours ducales de Ferrare, de Mantoue, de Milan, d’Urbino ; et Venise, Gand, Genève, Tolède et Montpellier, Coïmbra,
16 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
18ilement qu’entre Bordeaux et Marseille, Naples et Milan ; permettre à un travailleur italien de travailler sans discriminatio