1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
1re Iseut, et avec elle s’enfonce dans la forêt de Morrois. Trois ans durant, ils y mènent une vie « aspre et dure ». Un jour, M
2tour d’Iseut à son mari après la retraite dans le Morrois, ou même du mariage blanc de Tristan. En effet, le « droit de la pass
3le trace. C’est quand ils vivent dans la forêt de Morrois, après l’évasion de Tristan. Aspre vie meinent et dure : Tant s’entr
4s le malheur d’amour que dans leur vie commune du Morrois… ⁂ On sait d’ailleurs que par la suite, et bien que le philtre n’agis
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
5nt par le fer rouge ; b) il remplace la forêt du Morrois par une « Grotte d’Amour », la Minnegrotte, qui lui permet de compare
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
6mple le récit de l’« aspre vie » dans la forêt de Morrois. « Nous avons perdu le monde, et le monde nous », gémit Iseut (dans l
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
7réfugient les amants (correspondant à la Forêt de Morrois chez Béroul) est décrite en détail, et chaque détail comporte un sens
5 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
8é l’amour de l’Ange que les amants de la Forêt du Morrois en viennent à découvrir que c’est leur [p. 232] passion même qui exig