1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
1e salut n’est pas là, ou là, à Rome, à Athènes, à Moscou, dans cette doctrine, dans ces œuvres, à droite, à gauche, — nulle pa
2on, et nous offrir un billet (simple course) pour Moscou, ou encore pour demander à qui, enfin, à quoi nous en voulons, et fin
2 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
3taines lettres de Engels, etc. Les philosophes de Moscou sont loin d’être d’accord là-dessus. Nous y verrons plus clair si nou
3 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
4rencontre le fascisme, qu’il soit de Berlin ou de Moscou. C’est l’homme le plus humain. C’est aussi l’homme le plus utile. La
4 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
5: un chemin qui ne mène à Rome, ni à Berlin, ni à Moscou, mais à nous-mêmes devant Dieu. ⁂ [p. 609] Soeren Kierkegaard est sa
5 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Taille de l’homme, par C. F. Ramuz (avril 1934)
6 (Dix ans de discussions, chez les philosophes de Moscou, ont abouti, en 1932, à des définitions tellement abstruses de cette
6 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
7rencontre le fascisme, qu’il soit de Berlin ou de Moscou. C’est l’homme le plus humain. C’est aussi l’homme le plus utile. La
7 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
8e tous les historiens (de gauche, de droite ou de Moscou) s’accorderont à reconnaître que l’arme de la bourgeoisie, dans ses l
8 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
9ulturelle des masses, la construction du métro de Moscou ; le plus beau du monde, disaient-ils. Et l’on peut lire chaque jour
9 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
10culturelle des masses la construction du métro de Moscou, le plus beau du monde disaient-ils. Et l’on peut lire chaque jour da
10 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
11 observant les acheteurs et l’étalage du bazar de Moscou : « Les marchandises sont, à bien peu près, rebutantes. On pourrait c
12r Goethe et Gide ; mais comparez aussi, Venise et Moscou — 1786 et 1936 —, et ces deux peuples : la convoitise et l’astuce att
11 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
13 Cette vue des plus courantes à Rome, à Berlin, à Moscou, nous vaut diverses dictatures, lesquelles, pour n’avoir pas été soum
12 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Échos (janvier 1936)
14ontait que sa maison de campagne, aux environs de Moscou, avait été transformée en bordel aux premiers jours de la révolution 
13 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
15es. L’argent a ses fatalités, même s’il arrive de Moscou. ⁂ Sans vouloir préciser ici les modalités du régime de l’édition dan
14 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
16rance, avec l’appui des Forges ou avec l’appui de Moscou : en regard de la mission personnaliste de la France, ces deux tentat
15 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
17». Nous ne dirons pas avec M. Aragon l’ancien : « Moscou la gâteuse », — car Moscou est encore un peu mieux que cela — mais no
18M. Aragon l’ancien : « Moscou la gâteuse », — car Moscou est encore un peu mieux que cela — mais nous signalerons à M. Bouglé
19d à se confondre avec les directives tactiques de Moscou, refuse avec indignation l’épithète de « matérialiste ». Il n’a pas a
16 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Vaillant-Couturier, Au service de l’Esprit (février 1937)
20’ordre qu’on lit p. 10 : « Ni Rome, ni Berlin, ni Moscou ! » — laissent peu de doutes sur la signification orthodoxe, vraiment
17 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
21rance, avec l’appui des Forges ou avec l’appui de Moscou : en regard de la mission personnaliste de la France, ces deux tentat
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
22les qui s’appellent : Valmy, Saragosse, Tarancon, Moscou, Leipzig, etc. Elle fut nationale par la suite pour conquérir l’unité
19 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
23qui ne mène à Rome, ni à Berlin, ni à Genève ni à Moscou, mais à nous-même devant Dieu. Soeren Kierkegaard est sans doute le p
20 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
24 (Dix ans de discussions, chez les philosophes de Moscou, ont abouti en 1932 à des définitions tellement abstruses de cette fa
21 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
25uant à faire sauter le monde. Les Trois Grands, à Moscou, seront-ils plus adroits dans ce même jeu ? On ne le croirait pas à l
22 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
26uant à faire sauter le monde. Les Trois Grands, à Moscou, seront-ils plus adroits dans ce même jeu ? On ne le croirait pas, à
23 1946, Lettres sur la bombe atomique. 5. Ni secret, ni défense
27 notes et des coups de chapeau haute forme. Voilà Moscou et Kiev en ruines dans les trois heures. Les Russes ripostent sur Dét
24 1946, Lettres sur la bombe atomique. iv. La vérité n’est plus du côté des canons
28ssera donc le détroit de Behring, en direction de Moscou qui sait fort bien qu’il est dangereux de l’avoir et de n’en point fa
25 1946, Combat, articles (1946–1950). Ni secret ni défense (19-20 mai 1946)
29otes et des coups de chapeau haut-de-forme. Voilà Moscou et Kiev en ruines dans les trois heures. Les Russes ripostent sur Dét
26 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
30uant à faire sauter le monde. Les Trois Grands, à Moscou, seront-ils plus adroits dans ce même jeu ? On ne le croirait pas, à
27 1947, Le Figaro, articles (1939–1953). Le droit d’opposition (3 avril 1947)
31ant un peu confus. Subitement, à la Conférence de Moscou, quelqu’un propose une méthode, aussi simple que neuve en ce domaine 
28 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
32z nous un parti stalinien, qui prend ses ordres à Moscou, mais aucun parti trumanien qui voterait selon des directives envoyée
29 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
33e français. « Quand je suis arrivé à mon poste, à Moscou, disait-il, une des premières questions que m’ont posées les Russes d
30 1953, Preuves, articles (1951–1968). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (juillet 1953)
34s pratiquement n’être pas Russes ou à la solde de Moscou ? On demande aux ouvriers de les dénoncer. Mais ils l’ont fait avec é
31 1953, Preuves, articles (1951–1968). Les raisons d’être du Congrès (septembre 1953)
35ique ; mais le sort d’une ballerine de l’Opéra de Moscou est certainement plus enviable que celui d’un savant qui doit apprend
32 1953, Le Figaro, articles (1939–1953). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (25 juin 1953)
36s pratiquement n’être pas Russes ou à la solde de Moscou ? On demande aux ouvriers de les dénoncer. Mais ils l’ont fait avec é
33 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
37ous l’effet des « vapeurs de paix » diffusées par Moscou, un peu plus de scepticisme des élites, un peu plus de discrédit jeté
34 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
38ive aux pays libres, dans leur confrontation avec Moscou : ils avaient pour une fois quelque chose à défendre qui n’était pas
39, est de saboter l’Europe, je citerai la Radio de Moscou qui proclamait dans toutes les langues, au soir même de la chute de D
35 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
40tout des pays libres dans leur confrontation avec Moscou. Non point que le projet de CED et le projet de Fédération qui est sa
41ir même de la chute de Diên Biên Phu, la radio de Moscou proclamait dans toutes les langues : « La France vient de perdre ses
36 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
42éthodiquement disséminé par les propagandistes de Moscou. C’est ainsi que nous voyons la Chine s’occidentaliser dans le pire s
37 1955, Journal de Genève, articles (1926–1982). Pour un désarmement moral (19 juillet 1955)
43? En proposant un système de sécurité européenne, Moscou reconnaît implicitement la nécessité de notre union, dénoncée par les
44gérence dans les affaires intérieures des autres, Moscou désavoue implicitement les partis qui agissent à son service dans nos
45ance vitale d’une reprise des échanges culturels, Moscou réintroduit implicitement la possibilité d’une libre discussion. Or c
46gnée, dans la déclaration que M. Boulganine fit à Moscou la semaine dernière, au moment de s’envoler pour franchir le Rideau —
38 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
47bassadeur Quaroni 12 . Dans un train roulant vers Moscou, il rencontre un procureur général de la Guépéou, lequel lui dit : «
48ire : tous ceux qui parleront le feront au nom de Moscou et des principes fixés par le Politburo. Mais qui va parler pour l’Eu
49aie, un dialogue véritable doit s’instituer entre Moscou d’une part, et l’Europe telle qu’elle est, d’autre part — une et dive
39 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
50ngrès, thé à Windsor, relâchement des liens entre Moscou et les PC européens… Ne serait-ce pas qu’une logique interne, ou qu’u
51ire que les hommes qui l’attaquent sont payés par Moscou, pour si peu. N’étant pas marxiste-léniniste, l’anticommuniste systém
52es derniers n’en demandaient pas tant. L’ordre de Moscou : « Soyez libres ! », les a jetés dans un désarroi que le rapport de
53e plaindre un peu, c’est nouveau, c’est la mode à Moscou… (Togliatti a saisi l’occasion, mais Thorez est encore perplexe.) Où
54, d’une manière spontanée, aux plans remodelés de Moscou. On ne sort pas d’un tel embarras. Le décrire n’est déjà pas facile…
55ons encore un peu plus loin. Une fois détachés de Moscou, les PC perdraient rapidement le prestige qu’ils tiraient de leur étr
56omplots marxistes, mais plutôt par l’automation ? Moscou pourrait demeurer La Mecque des communistes, mais deviendrait avant t
40 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
57z pas, sachez-le, je me jetterai dans les bras de Moscou, et c’est vous qui m’y aurez poussé ! J’ai besoin d’un barrage. B. En
58 n’en a pas les moyens. A. Je les aurai demain, à Moscou, si je le veux. B. Mais à quelles conditions politiques ? A. Vous vou
59? A. Pour éviter que je me jette dans les bras de Moscou. B. Pourquoi vous jeter dans les bras de Moscou, qui ne vous aidera j
60e Moscou. B. Pourquoi vous jeter dans les bras de Moscou, qui ne vous aidera jamais sans conditions ? A. Parce que Moscou vous
61vous aidera jamais sans conditions ? A. Parce que Moscou vous emm… et que ça me plaît. B. Si je vous donnais les capitaux, Mos
62 ça me plaît. B. Si je vous donnais les capitaux, Moscou ne changerait pas pour si peu. Je vous rendrais plus fort contre moi,
63itique traditionnelle, continentale et asiatique, Moscou reprend son rôle central. La crise de Suez trouve donc l’URSS hésitan
41 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1956)
64ns qu’il dépend du seul Nasser, dans la mesure où Moscou l’approuve, de déclarer que sa dictature est « populaire » ou qu’elle
42 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
65 ici-bas. La révolte des satellites terrestres de Moscou écrasée pour un temps seulement — aura donc précédé de peu l’ouvertur
43 1956, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Oserons-nous encore… » (6 novembre 1956)
66s de nos gouvernements une rupture immédiate avec Moscou. Exigeons la dissolution des partis communistes d’Occident, complices
44 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
67rigues des trusts », les « menées souterraines de Moscou », l’« impérialisme de Wall Street », et l’influence des explosions a
45 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
68, ou bien vont à [p. 51] l’Orient, ou bien vont à Moscou. Dans les deux cas, ils quittent en esprit l’Occident. Pourtant la vo
46 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
69éthodiquement disséminé par les propagandistes de Moscou. C’est ainsi que nous voyons la Chine s’occidentaliser dans le pire s
47 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
70ux à sa mission spirituelle. Au césaro-papisme de Moscou, l’Occident politique n’oppose guère que des pouvoirs profanes et tot
48 1957, Preuves, articles (1951–1968). L’échéance de septembre (septembre 1957)
71n procès intenté par les Nations unies. Bandoeng, Moscou et Washington vont se trouver enfin d’accord sur un seul point : la c
49 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
72nt un peuple unanime, monolithique comme on dit à Moscou, et ils l’ont eu, l’épuration éliminant l’opposition, selon le procéd
50 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
73eurs ouvriers et leurs paysans se dressent contre Moscou au nom du socialisme. Leurs étudiants, leurs écrivains, leurs philoso
51 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
74re « une gamine ». Le docteur réussit à rejoindre Moscou, où il vit misérable et caché. Il épouse sans amour une jeune fille q
52 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
75part, et ce récit du voyage fait au bon peuple de Moscou sur le ton du paysan qui revient de la ville et raconte en se tapant
53 1960, Preuves, articles (1951–1968). Sur la détente et les intellectuels (mars 1960)
76a vie intérieure ». Au contraire, selon Novy Mir (Moscou) : « En 1959, on prêche toujours âprement la guerre froide dans les p
77aturnaya Gazeta, novembre 1959). Or le Kommunist (Moscou) déclare que « la compétition pacifique suppose un débat idéologique 
54 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
78re « une gamine ». Le docteur réussit à rejoindre Moscou, où il vit misérable et caché. Il épouse sans amour une jeune fille q
55 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
79n soient devenues le catéchisme de la noblesse de Moscou et de Pétersbourg ? C. — Vous m’avouerez qu’il n’en est pas de même s
56 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.4. Napoléon et l’Europe
80mpagne de Russie, Napoléon répond : La paix dans Moscou accomplissait et terminait mes expéditions de guerre. C’était, pour l
57 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
81ver l’éventualité d’un juste châtiment fondant de Moscou sur nos démocraties… Plus sobre et plus serein, à sa coutume, Leopold
82t de Schelling, publie en 1836, dans une revue de Moscou, sa première Lettre Philosophique (traduite du français en russe). To
58 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
83ons pas même l’ombre d’un remplaçant. New York et Moscou ne sont rien de nouveau par rapport à l’Europe. Elles ne sont l’une e
59 1961, Preuves, articles (1951–1968). Pour Berlin (septembre 1961)
84uples du monde l’approuvent. Mais c’est parce que Moscou refuse aux Allemands de l’Est le droit élémentaire de choisir leur ré
85e de l’Histoire mènera sans guerre au triomphe de Moscou, et que la seule comparaison de la puissance soviétique et de l’Occid
60 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
86début de juin 1941, Sir Stafford Cripps rentra de Moscou pour convaincre le gouvernement de l’imminence d’une attaque d’Hitler
87 chargé de représenter les intérêts de son pays à Moscou et de faire appliquer l’accord. Il partit en hydravion, via Arkhangel
88on, via Arkhangelsk, et fut reçu à l’aérodrome de Moscou, au son de l’hymne polonais. Le protocole russe, Sir Stafford Cripps,
89k, Premier ministre, passait par là, se rendant à Moscou, et voulait prendre connaissance de toute urgence de la situation en
90it entretenu de bons rapports durant sa mission à Moscou. Celt réussit à fuir plus tard en Autriche. Pour l’Europe La guerre
91a son accord avec les Polonais, après être allé à Moscou. Mais Retinger suivait son idée. Le 8 mai 1946, il inaugura sa campag
92 Berle. Mais à Prague, Masaryk refusa, crainte de Moscou. Et Molotov ne répondit pas à une lettre que l’ambassadeur Bogomolov
61 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
93aîtres allemands que les premiers compositeurs de Moscou et de Saint-Pétersbourg apprennent leur métier. Au début du xxe sièc
62 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
94aîtres allemands que les premiers compositeurs de Moscou et de Saint-Pétersbourg apprennent leur métier. Au début du xxe sièc
63 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). Objection de conscience : Denis de Rougemont répond (4 juillet 1969)
95al des opposants ou des simples non-conformistes, Moscou ferait cela bien mieux que nous. Cela dit, il me reste à vous remerci
64 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
96aîtres allemands que les premiers compositeurs de Moscou et de Saint-Pétersbourg apprennent leur métier. Au début du xxe sièc
65 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
97l’édition des œuvres complètes de Marx publiées à Moscou par les soins du régime. 4. L’Europe étudie depuis longtemps les autr
66 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
98aîtres allemands que les premiers compositeurs de Moscou et de Saint-Pétersbourg apprennent leur métier. Au début du xxe sièc
67 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
99x décisions de l’entreprise, fixées par le Plan à Moscou. (Faut-il penser qu’« objectivement », ce serait la haine des ouvrier
68 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
100x décisions de l’entreprise, fixées par le Plan à Moscou. Mais au fait, pourquoi tenez-vous tant à la lutte des classes ? Voul
101rtis en tant que tels, et tous les gouvernants de Moscou à New York et de Paris à Djakarta, Pékin peut-être. L’État-nation tot
102te d’un chef d’État ou autrement c’est Manhattan, Moscou, Paris rasés dans l’heure… Quelqu’un d’autre l’avait déjà dit, c’étai
69 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
103te d’un chef d’État ou autrement c’est Manhattan, Moscou, Paris rasés dans l’heure… Quelqu’un d’autre l’avait déjà dit, c’étai
70 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
104iorité écrasante du pacte de Varsovie (imposé par Moscou à ses satellites) sur l’Europe des Neuf et même sur l’OTAN (dont la F
71 1980, Journal de Genève, articles (1926–1982). Les journalistes sportifs ? On dirait qu’ils aiment les tyrans (31 mai-1er juin 1980)
105 de Berlin de 1936 et ceux qui vont se dérouler à Moscou. Je pense qu’en 1936, les démocraties occidentales ont eu le plus gra
106j’approuve totalement ceux qui refusent d’aller à Moscou tant que le régime soviétique continue à faire ce que l’on sait. D’au
107ement protesté, disant clairement que le fait que Moscou ait été choisi comme siège des JO est un témoignage d’admiration du m
72 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
108n dénominateur entre les Européens de Gibraltar à Moscou et du cercle polaire à l’île de Chypre, c’est sans doute la religion