1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kierkegaard (mai 1931)
1grand événement de sa vie fut la mort de l’Évêque Mynster qui avait été très estimé au Danemark et que Kierkegaard lui-même ava
2 de son père. Martensen, le successeur présumé de Mynster, prononçant un discours sur la tombe de l’évêque, le loua d’avoir été
3 des apôtres ». Mais Kierkegaard reste soucieux : Mynster est-il vraiment de la lignée des Apôtres, se demande-t-il ? Les prêtr
2 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
4n cliché dans un discours très officiel. L’évêque Mynster, primat de l’Église danoise, venait de mourir. Et le professeur Marte
5 c’est-à-dire pratiquement de martyr. Or l’évêque Mynster avait été un grand prélat, chargé de titres et d’honneurs, un fin let
6rtensen fût devenu évêque à son tour, succédant à Mynster. Puis il publia l’article. Et cet article fut son acte, l’attaque dir
7istence, sa mort et son enterrement — et l’évêque Mynster, dit le professeur Martensen, fut un des vrais témoins de la vérité.
8s dangers et de jouer ensuite au jeu que l’évêque Mynster était un témoin de la vérité. Une polémique furieuse s’éleva de tout
3 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
9n cliché dans un discours très officiel. L’évêque Mynster, primat de l’Église danoise, venait de mourir. Et le professeur Marte
10 c’est-à-dire pratiquement de martyr. Or l’évêque Mynster avait été un grand prélat, chargé de titres et d’honneurs, un fin let
11rtensen fût devenu évêque à son tour, succédant à Mynster. Puis il publia l’article. Et cet article fut son acte, l’attaque dir
12istence, sa mort et son enterrement — et l’évêque Mynster, dit le professeur Martensen, fut un des vrais témoins de la vérité.
13s dangers et de jouer ensuite au jeu que l’évêque Mynster était un témoin de la vérité. Une polémique furieuse s’éleva de tout