1 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
1-nous à de nombreux voyages. La SDN ressemble à l’ONU comme le négatif d’un cliché au positif de la photo que l’on va propo
2 1946, Lettres sur la bombe atomique. 5. Ni secret, ni défense
2 « refusent de livrer le contrôle de la Bombe aux Nations unies », cependant que la même enquête révèle que 65 pour 100 sont persuadé
3 1946, Lettres sur la bombe atomique. 9. Paralysie des hommes d’État
3 nous offre, à quelques nuances près, le plan des Nations unies. Vos États n’ont fait un pays qu’en unissant leurs peuples et non leu
4 1946, Lettres sur la bombe atomique. 12. Les Quatre Libertés
4 n’en furent pas moins le but de guerre idéal des Nations Unies, comme elles restent l’idéal officiel de la paix. Mais j’ai remarqué
5n, libération de la misère et de la crainte. Donc les Nations unies ayant gagné la guerre, il est temps de nous demander quel est l’état
5 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
6DN, qui en est morte, et ce que tente à nouveau l’ONU, que cela empêche de vivre. La fédération européenne ne sera pas l’œu
6 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
7l’union européenne sur des bases qui manquent à l’ONU : la volonté consciente des groupes sociaux et l’enthousiasme des ind
7 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
8on de M. Trygve Lie a fait parler d’une crise des Nations unies, par conséquent de la politique mondiale. Survenant peu de jours aprè
9tituée par les gouvernements soit à l’échelle des Nations unies, soit comme nous le pensons préférable, à celle du Conseil de l’Europ
8 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
10uite de la dissolution de la SDN, fut racheté par les Nations unies qui en ont fait le siège de leur Office européen. L’Organisation mond
11isse n’ait pas encore adhéré à l’Organisation des Nations unies. Elle est entrée dans toutes les institutions d’ordre culturel, jurid
12e, humanitaire, ou même économique dépendant de l’ONU (telles que l’Unesco, l’OMS, l’OIR, le BIT) et dans la Cour de La Hay
13on rejetterait toute loi visant à l’entrée dans l’ONU, et cela non seulement parce que la neutralité se verrait alors compr
9 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
14on de M. Trygve Lie a fait parler d’une crise des Nations unies, par conséquent de la politique mondiale. Survenant peu de jours aprè
15tituée par les gouvernements soit à l’échelle des Nations unies, soit comme nous le pensons préférable, à celle du Conseil de l’Europ
10 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
16s affaires privées ! Nous irons dénoncer devant l’ONU cette abominable pression ! B. Comment vous avancer les capitaux requ
11 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
17ns hongrois. Nous avons essayé d’agir auprès de l’ONU, auprès de Nehru, auprès de l’opinion libre. Mais l’ONU ne trouve que
18uprès de Nehru, auprès de l’opinion libre. Mais l’ONU ne trouve quelque force et n’accepte d’en faire usage qu’aux dépens d
12 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
19tentions du délégué de l’Inde lors des votes de l’ONU sur le retrait des tanks de Budapest. Krishna Menon est resté neutre
13 1957, Preuves, articles (1951–1968). L’échéance de septembre (septembre 1957)
20 comme un tout qui va voir son procès intenté par les Nations unies. Bandoeng, Moscou et Washington vont se trouver enfin d’accord sur un
21posée par la majorité absurdement hétéroclite des Nations unies, dont le seul dénominateur commun ne saurait être que l’ignorance de
14 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Au seuil d’une année décisive (février 1957)
22te situation. On a vu se dresser contre nous, à l’ONU, le monde arabe soutenu par le groupe de Bandung qui est l’Asie tout
15 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
23 viennent s’établir chez nous. L’Organisation des Nations unies (ONU) inaugure son siège européen à Genève, dans le palais bâti pour
24blir chez nous. L’Organisation des Nations unies (ONU) inaugure son siège européen à Genève, dans le palais bâti pour la So
25? 7. Pourquoi la Suisse n’est-elle pas membre des Nations unies ? 8. La neutralité suisse sert-elle seulement les intérêts de la Suis
16 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
26 Relations culturelles extérieures. Minorisée aux Nations unies, maintenue sous la pression constante d’idéologies nées de ses œuvres
17 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
27 Relations culturelles extérieures. Minorisée aux Nations unies, maintenue sous la pression constante d’idéologies nées de ses œuvres
18 1961, Preuves, articles (1951–1968). Pour Berlin (septembre 1961)
28a Déclaration des droits de l’homme proclamée par les Nations unies, dont l’URSS est membre : « Toute personne a le droit de quitter tout
19 1961, La Vie protestante, articles (1938–1961). Bilan simple (29 décembre 1961)
29e champions de la non-intervention. Au Katanga, l’ONU a perdu la face en tant que champion de l’arbitrage pacifique et du d
20 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
30s quelques données strictement « objectives » sur les Nations unies ; plus rarement sur les organisations européennes.) Rien, ou presque
21 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
31mble même de loin à la Société des nations ou aux Nations unies : ces organisations sont nées du droit des peuples, qui fut créé par
22 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
32réation de la Société des Nations, puis celle des Nations Unies posèrent des problèmes mondiaux : que signifiait, à leur échelle, la
33talitaire et l’Ouest démocratique, à l’époque des Nations Unies. La Suisse a réagi diversement à ces deux défis. En 1920, elle a posé
34s en 1945, par son refus de signer la Charte de l’ONU, qui cependant se prêtait mieux que celle de la SDN à l’admission d’u
23 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
35or de Genève au temps de la SDN, et la Genève des Nations Unies est restée le centre de grandes organisations internationales, de ren
24 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
36me les cantons suisses) et de voix distinctes aux Nations unies (comme l’Ukraine et la Biélorussie) 55 . Que dire alors de la France,
25 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
37, cependant qu’une volonté d’union mondiale anime les Nations unies et l’UNESCO, le Conseil œcuménique des Églises et Vatican II. Simulta
26 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
38es cantons suisses), sinon de voix distinctes aux Nations unies (comme l’Ukraine et la Biélorussie). Que dire alors de la France, mod
27 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
39, cependant qu’une volonté d’union mondiale anime les Nations unies et l’Unesco, le Conseil œcuménique des Églises et Vatican II. Simulta
28 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
40bricolés sur le modèle de l’État-nation européen. Les Nations unies comptent aujourd’hui 153 États-nations, dont les 4/5 ont moins de tre
29 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
41ort de 1970, le Conseil mondial de la population (Nations unies) envisageait une stabilisation de la natalité au taux de remplacement
4230, mais ce n’est qu’à partir de son adoption par les Nations unies que son culte a gagné toute la Terre en peu d’années, suivant de près
43lité réelle — outre le calcul des cotisations à l’ONU — que de servir ce prestige évalué en termes de finances et d’armemen
30 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
44t des milliers d’études en revue. Les experts des Nations unies et même quelques gouvernements découvrent l’importance du futur. Hier
31 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
45 signalés par l’écologie Les rapports annuels des Nations unies sur l’État de l’environnement, de 1974 à 1978, dénoncent au nombre de
46 Les quatre phénomènes décrits par le rapport des Nations unies pour 1977 paraissent reliés entre eux de tant de manières que la Comm
47s contrecoups. Aux dangers majeurs dénoncés par l’ONU, il faut ajouter en ce qui concerne plus spécialement l’Europe : 5. L
48 étude de la Commission économique pour l’Europe (Nations unies), l’eau des rivières et des nappes souterraines est déjà insuffisante
32 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
49irecteur de l’Agence internationale de l’énergie, ONU, à Vienne), de même le désarmement sera le principal renfort apporté