1 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
1tribuer à tout prix à l’accroissement indéfini du PNB (produit national brut) — ou plutôt recréer un habitat décent, une co
2 impératif de l’élévation [p. 142] perpétuelle du PNB — cette tour de Babel du xxe siècle ! Une politique européenne de ce
2 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
3veau de vie matériel, défini par la croissance du PNB, ou au mode de vie existentiel, « sensible au cœur » ? Où trouver auj
4otre société industrielle, par quelques chiffres (PNB, revenu « par tête », pouvoir d’achat, etc.) et par des statistiques
5veau de vie » déterminé en termes de profit et de PNB, c’est passer du matérialisme capitaliste et communiste à la mise en
3 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
6tribuer à tout prix à l’accroissement indéfini du PNB (Produit National Brut) — ou plutôt recréer un habitat décent, une co
7l impératif [p. 56] de l’élévation perpétuelle du PNB — cette tour de Babel du xxe siècle ! Une politique européenne de ce
8vie » déterminé en termes de profit et [p. 64] de PNB, c’est passer du matérialisme capitaliste et communiste à la mise en
4 1970, Preuves, articles (1951–1968). Dépasser l’État-nation (1970)
9à tout prix à l’accroissement [p. 56] indéfini du PNB (Produit national brut) — ou plutôt recréer un habitat décent, une co
10e au seul impératif de l’élévation perpétuelle du PNB — cette Tour de Babel du xxe siècle ! Une politique européenne de ce
11veau de vie » déterminé en termes de profit et de PNB, c’est passer du matérialisme capitaliste et communiste à la mise en
5 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
12tribuer à tout prix à l’accroissement indéfini du PNB (produit national brut) — ou plutôt recréer un habitat décent, une co
13e au seul impératif de l’élévation perpétuelle du PNB — cette tour de Babel du xxe siècle ! Une politique européenne de ce
14veau de vie » déterminé en termes de profit et de PNB, c’est passer du matérialisme capitaliste et communiste à la mise en
6 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une réflexion sur le mode de vie plutôt que sur le niveau de vie (2 juin 1970)
15uestions suivantes : — La croissance indéfinie du PNB est-elle une obligation sacrée, donc indiscutable, ou faut-il la subo
7 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
16a production industrielle (diminution relative du PNB), ou affaiblissement du « prestige » national, au bénéfice d’un certa
17t [p. 84] de former des agents d’accroissement du PNB, si l’on est aux États-Unis ; des sujets obéissants d’une Nation prêt
8 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
18 : elle aurait pour finalité non la croissance du PNB mais l’équilibre dynamique entre ces trois déséquilibres perpétuels q
9 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
19 il est plus facile de mesurer la croissance d’un PNB que de déterminer les conditions d’une qualité de vie meilleure, d’un
20 tragique de l’ère industrielle que de prendre le PNB pour indicateur unique et suffisant du Progrès, ce serait une erreur
21eul profit individuel ni à la seule croissance du PNB, mais à un équilibre dynamique entre la personne, la Cité et l’enviro
10 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
22r [p. 19] finalité non la croissance indéfinie du PNB, mais l’équilibre dynamique entre ces trois déséquilibres perpétuels
11 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
23nheur (de moi, des autres), ni l’accroissement du PNB, ni même la défense militaire de nos frontières. La plupart des critè
12 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
24ce industrielle, sans quoi point de croissance du PNB, sans quoi l’État risque une baisse de prestige… Dans un tel monde, t
25. Un indicateur universel de la croissance : le PNB Le produit national brut, ou PNB, est un total, obtenu par l’addition
26 croissance : le PNB Le produit national brut, ou PNB, est un total, obtenu par l’addition des dépenses de consommation, de
27 la Croissance et paramètre unique du Progrès, le PNB définit à lui seul, et beaucoup mieux que la « consommation », l’espr
28 non proclamées. Dès lors que, par définition, le PNB ne compte que ce qui se paie en argent, il faut bien qu’il mette au s
29 fait qu’il ne comptabilise rien de tout cela, le PNB habitue les Pouvoirs à donner tous leurs soins au coûteux de l’existe
30 biosphère. On voit bien que le mode de calcul du PNB ne reste pas sans effets sur notre société, ses valeurs et son mode d
31mites, [p. 57] puis de l’augmentation sans fin du PNB, rapportée à son mode de calcul c’est-à-dire au « progrès » purement
32 : tout cela paraîtra largement dans le calcul du PNB par habitant, et définira le Progrès. Mieux encore ; on a calculé que
33ra le Progrès. Mieux encore ; on a calculé que le PNB s’accroîtrait de plus d’un tiers si toutes les femmes qui font le mén
34se mettaient à faire le trottoir. En revanche, le PNB décroîtrait aux États-Unis d’au moins 10 milliards de dollars par an
35istence 37 . » Ainsi le « Progrès » mesuré sur le PNB par habitant n’est spectaculaire, dans la plupart des cas, que du seu
36nt, les pertes humaines aux profits matériels. Le PNB n’est pas du tout cet « instrument certes imparfait et qu’il s’agit d
37 volontés délibérées. En effet, le vice majeur du PNB ne réside pas dans le P et le B, comme on le répète, mais dans le N,
13 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
38ce le procédé de mesure adopté en ce temps-là, le PNB (pour Prestige National Brutal) chef-d’œuvre inégalé de bêtise codée
39s ou régionales. Tant qu’il y aura cet N dans le PNB, non seulement l’instrument restera sans valeur, inutile ou dangereux
40re de procéder à ces calculs. Il faut renoncer au PNB, et tout d’abord à l’ambition secrète qui est à son origine et qui se
41s de progrès matériel, de profits immédiats et de PNB dans le cadre stato-national. Le système, né de la guerre, y conduit
14 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
42sur les douze mois qui viennent. Digne ancêtre du PNB, c’est un indicateur étonnamment abstrait, qui réduit toute la vie pu
15 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
43nheur (de moi, des autres), ni l’accroissement du PNB, ni même la défense militaire de nos frontières. La plupart des critè
16 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
44là, non pas dans les capitales où se calculent le PNB, la balance commerciale et les rapports de forces nucléaires, indicat
17 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
45 État-nation, Progrès, Socialisme et Capitalisme, PNB et bonheur des masses. Je prends ici le terme en son sens le plus lar
18 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
46e la presse de ce jour), dont l’indicateur est le PNB, s’oppose l’autogestion possiblement heureuse à tous les niveaux comm
19 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
47e à vivre, plutôt que le gonflement artificiel du PNB et les stocks de bombes calculés en « équivalents TNT ». Condamner l’
20 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
48tériel, sont-ils vraiment liés à la croissance du PNB et de la consommation d’énergie, comme l’ont cru, depuis le siècle de
49croissement des dépenses publiques et privées (ou PNB), gaspillage d’énergie, terrorisme, suicides, névroses, drogue, cance
21 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
50santé et pour la bourse du contribuable), plus le PNB augmente et permet au Premier ministre de parler de « la santé sans c
22 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
51cations. Accroissement du prestige national, du PNB et du potentiel militaire Garantie des libertés et des responsabilité