1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1ête et citent la phrase la plus malencontreuse de Pascal : le « Qui veut faire l’ange… » a autorisé des générations de « bourg
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ernest Seillière, Alexandre Vinet, historien de la pensée française (octobre 1929)
2lus vivante, ni de plus tonique que celle de ce « Pascal protestant ». p. 1197 k. « Ernest Seillière : Alexandre Vinet,
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kierkegaard (mai 1931)
3oire et de philosophie religieuses de Strasbourg (Pascal et Kierkegaard), et dans la Revue de métaphysique et de morale. Et vo
4 comparés qu’aux Provinciales. Kierkegaard est le Pascal du protestantisme, et il est caractéristique à la fois du monde du ca
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
5ête et citent la phrase la plus malencontreuse de Pascal : le « Qui veut faire l’ange… » a autorisé des générations de bourgeo
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
6ds et mon beau temps au dedans de moi », remarque Pascal, asservi au seul climat de l’âme. Pour moi, c’est ma jeunesse et ma v
6 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
7rais, dans un certain style. — Ainsi pensèrent un Pascal, un Rimbaud, véritable honneur de la langue française. Ainsi, un Niet
7 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
8um de la peine, non sans avoir cité une pensée de Pascal en l’attribuant à Pasteur. On peut n’être pas difficile : on tient to
8 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
9 Ceux qui ont incarné le choix le plus audacieux. Pascal choisit une fois pour toutes, dans une crise lucide, au sein d’un ver
9 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
10e temps, si elle est vraie, notre salut. Et c’est Pascal, traduisant Augustin : « Tu ne Me chercherais pas si tu ne m’avais dé
10 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
11orte d’humour transcendant, fort bien exprimé par Pascal : « L’homme n’est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut fa
11 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
12comparé Kierkegaard à Nietzsche, à Dostoïevski, à Pascal. Lui-même ne s’est jamais comparé qu’aux grands modèles apostoliques 
12 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
13e absolue et comme un jugement de l’homme ; ainsi Pascal, Nietzsche, Dostoïevski. On pourrait en citer quelques autres. Qu’ont
13 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
14istrent : il ne faudra plus les confondre. Il y a Pascal et Goethe, Dostoïevski et Kierkegaard, — il y a aussi les fins lettré
15sérieux d’un qui vient par exemple nous condamner Pascal au nom de je ne sais quelle arithmétique, d’un autre, Nietzsche au no
14 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
16une force spirituelle, il s’agit de la force d’un Pascal ou d’un Nietzsche, mais aussi de la force qui commande aux soldats. Q
17l’esprit. Il faudrait en nommer quelques autres : Pascal, dont la phrase est brisée par cette raison qui brise la raison ; Des
15 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
18errogation ne saurait être comparée qu’à celle de Pascal, de Dostoïevski et de Nietzsche. Aujourd’hui Kierkegaard est cité par
16 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
19llards et mon beau temps au dedans de moi », note Pascal. En sorte que s’étonner d’une pluie « intempestive », c’est une maniè
17 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
20illards et mon beau temps au-dedans de moi » note Pascal. En sorte que s’étonner d’une pluie « intempestive » c’est une manièr
18 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
21ite. « Qui veut faire l’ange fait la bête », dira Pascal à leur propos. Ainsi la tentation est toujours utopie, — si l’utopie
19 1944, Les Personnes du drame. Introduction
22 Tels sont Hegel, Marx ou Sorel. Au contraire, un Pascal, un Kierkegaard, un Rimbaud agissent bien moins par la vertu de leurs
20 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
23 Ceux qui ont incarné le choix le plus audacieux. Pascal choisit une fois pour toutes, dans une crise lucide, au sein d’un ver
21 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
24comparé Kierkegaard à Nietzsche, à Dostoïevski, à Pascal. Lui-même ne s’est jamais comparé qu’aux grands modèles apostoliques 
25nt la décision mortelle. Concession, la raison de Pascal, et lors même qu’il y renonce ; concession, la pitié parfois presque
26e absolue et comme un jugement de l’homme ; ainsi Pascal, Nietzsche, Dostoïevski. On pourrait en citer quelques autres. Qu’ont
22 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
27littérature, plus quelques âmes de climat dur, de Pascal à Rimbaud, de Calvin à Saint-Just. Chance anormale : chance de créer,
23 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
28littérature, plus quelques âmes de climat dur, de Pascal à Rimbaud, de Calvin à Saint-Just. Chance anormale : chance de créer,
24 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
29 la nature mais c’est un roseau. Les mots sont de Pascal, incontestablement. Mais je doute fort qu’il eût accepté de les signe
25 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
30n bifteck et du vin rouge. Ils ne lisent pas tous Pascal, vous non plus. Ils décorent luxueusement leurs églises, mais elles s
26 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
31ne et qu’elle est inconcevable hors d’un monde où Pascal peut placer dans la bouche même du Christ cette phrase célèbre : « Je
32es gouttes de sang pour toi. » Pour toi, dit bien Pascal, non pour le genre humain en général, ni pour maintenir par la vertu
27 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
33un côté à ce qu’il y a de meilleur de l’autre, et Pascal aux digests ou les gratte-ciel à nos pittoresques taudis ; parlons en
28 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
34un côté à ce qu’il y a de meilleur de l’autre, et Pascal aux digests ou les gratte-ciel à nos pittoresques taudis ; parlons en
29 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
35ccidentels. Il s’agit d’ordres différents, dirait Pascal. Mais cette constatation, quoique nécessaire, reste loin d’épuiser la
30 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
36ccidentels. Il s’agit d’ordres différents, dirait Pascal. Mais cette constatation, quoique nécessaire, reste loin d’épuiser la
31 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
37lculer, ancêtre des cerveaux électroniques, c’est Pascal qui les inventa ; et la turbine, c’est Léonard Euler, grand mathémati
32 1958, Journal de Genève, articles (1926–1982). Hommage à Pasternak (31 octobre 1958)
38ter seul. Quelques-uns des plus grands l’ont osé. Pascal et Kierkegaard devant leur Dieu. Nietzsche au seuil du délire mental,
33 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
39la machine à calculer, ni même la brouette, c’est Pascal ; ou la turbine, c’est Léonard Euler ; ou l’exploitation de l’énergie
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
40les. Le « qui veut faire l’ange fait la bête » de Pascal se traduit ici par « qui veut le Monde abstrait fait la Nation armée 
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
41force. L’héritier du christianisme heureux, c’est Pascal. L’héritage de l’Europe, c’est l’humanisme tragique. … Nous avons fai
36 1963, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Mais qui est donc Denis de Rougemont (7 novembre 1963)
42 plus en plus répandue de nos jours. Montesquieu, Pascal étaient des essayistes. Ce n’est pas que je veuille me comparer à eux
37 1963, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Le Dieu immanent, qui s’annonce à leur cœur » (9-10 novembre 1963)
43 nous surprendre ? C’est sans doute par rapport à Pascal qu’il serait le plus intéressant d’évaluer la théologie logarithmique
38 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
44t plus tard par celui de Fribourg que se référait Pascal, [p. 74] généralisant un peu trop, lorsqu’il écrivait : « Les Suisses
39 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
45re, il précisa qu’il pouvait accepter beaucoup de Pascal, à cause du ton, mais que dans ce livre, vraiment, je passais les bor
40 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
46mmes scolaires. Car s’il est vrai comme le dirait Pascal que le principe de toute morale est de bien penser, il faut dire auss
41 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
47se d’abord, bien sûr, aux esprits dialectiques, à Pascal, Kierkegaard ou Nietzsche, et aux doctrinaires politiques comme Rouss
42 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
48mmes scolaires. Car s’il est vrai comme le disait Pascal que le principe de toute morale est de bien penser ; il faut dire aus
43 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
49lculer, ancêtre des cerveaux électroniques, c’est Pascal qui les inventa ; et la turbine, c’est Léonard Euler, mathématicien e
44 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
50’elle est inconcevable [p. 51] hors d’un monde où Pascal peut placer dans la bouche même du Christ cette phrase célèbre : « Je
45 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
51se d’abord, bien sûr, aux esprits dialectiques, à Pascal, Kierkegaard ou Nietzsche, et aux doctrinaires politiques comme Rouss
46 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
52se d’abord, bien sûr, aux esprits dialectiques, à Pascal, Kierkegaard ou Nietzsche, et aux doctrinaires politiques comme Rouss
47 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
53ns l’homme « passe infiniment l’homme » comme dit Pascal : le transcendant. Une nature investie par une vocation, une notion d
48 1976, Réforme, articles (1946–1980). À propos du Concorde (21 février 1976)
54oi, et consternés — c’est le contraire du pari de Pascal. Si vous perdez, vous perdez tout pour tout le monde. Si vous gagnez,
49 1977, L’Avenir est notre affaire. Introduction. Crise de l’Avenir
55 chercher à savoir, en dépit des objurgations des Pascal, Kierkegaard, Nietzsche et Dostoïevski. Mais pourrons-nous longtemps
50 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
56oi, et consternés — c’est le contraire du pari de Pascal. Si vous perdez, vous perdez tout et pour tout le monde. Si vous gagn
51 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
57 non les structures de l’expression du divin chez Pascal (« Dieu seul parle bien de Dieu »), chez saint Jean de la Croix, et c
52 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
58l’esprit. Il faudrait en nommer quelques autres : Pascal, dont la phrase est brisée par cette raison qui brise la raison ; Des
53 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
59 d’évoquer le « Dieu seul parle bien de Dieu » de Pascal… Nous sommes en plein délire de sacralisation stato-nationaliste. d)