1 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
1d. C’était un peu plus Blanchet que Barraud, plus Picasso que Matisse ; mais il y avait encore du flou, des courbes complaisant
2 1947, Carrefour, articles (1945–1947). L’art dirigé [Réponse à une enquête] (23 janvier 1947)
2 par M. Aragon, Édouard Detaille peut s’exprimer, Picasso non. 2° Si l’artiste aujourd’hui se préoccupe d’être immédiatement ac
3 1952, Preuves, articles (1951–1968). « L’Œuvre du xxᵉ siècle » : une réponse, ou une question ? (mai 1952)
3t le formalisme occidental, qui devait conduire à Picasso, lequel, tout communiste qu’il soit, sert Wall Street et ses sombres
4 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
4musiciens. « Que peut-on faire après Schönberg et Picasso ? » se demandent-ils avec anxiété. Certes, le goût de différer est l’
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
5ond des traditions : Ulysse. Et chaque fois qu’un Picasso avance d’un pas dans la vie moderne, il avance en même temps d’un pas
6 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
6est pas le leur, sont plus chers qu’un tableau de Picasso, qu’une création de Stravinsky, et personne ne crie au scandale. La p
7 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
7es yeux neufs. Quoi de plus révolutionnaire qu’un Picasso, qu’un Joyce ? Mais quoi de plus traditionnel que leurs sources et mo
8une transposition de l’Odyssée au xxe siècle, et Picasso, parti de Toulouse-Lautrec, tantôt remonte au dessin des vases grecs,
8 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Non, notre civilisation n’est pas mortelle ! » (30-31 août 1969)
9me l’École de Paris est peu française en vérité : Picasso, Chagall, Modigliani, Soutine, Max Ernst… Question. — Et la culture,
9 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
10t le formalisme occidental, qui devait conduire à Picasso lequel, tout communiste qu’il soit, sert Wall Street et ses sombres d
10 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.5. Pronostics 1969 (une interview)
11 voyez comme l’École de Paris est peu française : Picasso, Chagall, Van Dongen, Modigliani, Soutine, Max Ernst… — Et la culture
11 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
12es yeux neufs. Quoi de plus révolutionnaire qu’un Picasso, qu’un Joyce ? Mais quoi de plus traditionnel que leurs sources et mo
13une transposition de l’Odyssée au xxe siècle, et Picasso, parti de Toulouse-Lautrec, tantôt [p. 89] remonte au dessin des vase
12 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
14sique et la peinture européennes, d’Apollinaire à Picasso, en passant par l’école musicale dite Groupe des Six. Ces exemples d’
13 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
15 : années « nègres » de la peinture (de Matisse à Picasso), almanach du Blaue Reiter réunissant sous la même couverture « les p