1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
1l’Esprit de tout le monde ; et nous savons depuis Platon ce que la démocratie dont cet idéalisme n’est après tout qu’une trans
2 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
2te raison du rationalisme, qui n’est pas celle de Platon, ni d’Aristote, ni de Thomas d’Aquin, et encore moins de Spinoza, cet
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
3au long d’un tunnel qui ressemble à la caverne de Platon : des ombres d’êtres y dansent sur les voûtes, et chacun s’y sent seu
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
4ésir sans fin Platonisme, druidisme, manichéisme. Platon nous parle dans Phèdre et le Banquet d’une fureur qui va du corps à l
5e forma notre mythe… ⁂ Mais plus près de nous que Platon et les druides, une sorte d’unité mystique du monde indo-européen se
6 (Appendice 4), et dans la Grèce contemporaine de Platon, l’amour humain est très généralement conçu comme le plaisir, la simp
7leau est assez simple. Le platonisme, au temps de Platon et durant les siècles suivants, ne fut jamais une doctrine populaire,
8 matériel d’une religion dont on trahit l’esprit. Platon liait l’Amour à la Beauté. Mais la Beauté qu’il entendait, c’était d’
9mment d’expressions et de notions qui remontent à Platon. » 20 Mais il en abuse dans le sens où l’incline sa nature d’Occiden
10te permanence invincible de l’erreur héritée d’un Platon mal compris ? C’est qu’elle trouve dans le cœur de tout homme — et sp
11t le transcender, l’instinct sexuel, ou comme dit Platon dans le Banquet : « l’amour de gauche ». ⁂ Tout ceci m’amène à conclu
12ésir divin. Sohrawardi (mort en 1191) voyait dans Platon — qu’il connaissait par Plotin, Proclus et l’école d’Athènes — un con
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
13ent caractérisés. L’Orient (c’est-à-dire Sankara, Platon, Plotin) et l’Occident (ici figuré par Eckhart) s’opposeraient dans l
6 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
14 le sens de ces structures formatrices — Idées de Platon, Catégories de Kant, Mères de Goethe, Archétypes de Jung. Dans le my
7 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
15conquérants aryens, ait son origine en Europe, où Platon l’idéalisa, tandis que César devait en retrouver des traces en Gaule.
8 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
16 d’une séduisante difficulté. (Il a traduit aussi Platon, Pouchkine et Gogol, Lawrence Sterne et Newman, le Philoctète de Gide
9 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
17osophes, [p. 129] lequel était marié ? Héraclite, Platon, Descartes, Spinoza, Leibniz, Kant, Schopenhauer — ils ne le furent p
10 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
18 d’une séduisante difficulté. (Il a traduit aussi Platon, Pouchkine et Gogol, Lawrence Sterne et Newman, le Philoctète de Gide
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
19etit fleuve qui se jette dans la Mer Noire. Ainsi Platon fait dire à Socrate : Je suis de plus en plus convaincu que la terre
20par la phrase célèbre d’Isocrate, contemporain de Platon (ve au ive siècle av. J.-C.) et ancêtre de tous les « confédéralist
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
21me s’il était né « en la république imaginaire de Platon ou en la région de ses Idées ». Il finit donc par proposer que le Pap
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
22 produit l’Italie », mais Grimm corrige : « C’est Platon avec la verve et les gestes d’Arlequin. » De ses « Dialogues sur les
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
23st le théâtre dramatique) : Mais la lutte contre Platon, ou, plutôt, pour parler plus clairement, comme il convient au « peup
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
24de saint Paul, partout où les noms d’Aristote, de Platon et d’Euclide ont eu une signification et une autorité simultanées, là
25mble et surtout à cet antipode d’Isocrate que fut Platon : lequel, précisément, n’attribuait pas une dignité particulière à l’
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
26 à sa propre vie, à choisir son âme, comme dirait Platon. Cette croyance dans la liberté réside implicitement sur deux axiomes
27 n’est pas des Grecs que nous vient la technique. Platon : Entre l’exercice d’une profession mécanique et le devoir des citoye
28ue les ombres de cette réalité que l’esclavage de Platon, enchaîné dans la Grotte, voit remuer sur les parois. Il me semble qu
29— toutes les deux sorties du Logos geomotretos de Platon — plonge l’une de ses racines les plus profondes. Et nous aurions pas
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
30a connaissance (qu’on se rappelle les réserves de Platon sur la technique, les excuses d’Archimède d’avoir utilisé sa science
18 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
31ands philosophes, lequel était marié ? Héraclite, Platon, Descartes, Spinoza, Leibniz, Kant, Schopenhauer — ils ne le furent p
19 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
32ne, n’ayant d’autre passe-temps que la lecture de Platon, dans la traduction de Jowett : c’était le seul livre sérieux de la p
20 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
33bon, nous venons de le voir, mais aussi Hérodote, Platon et Aristote nous parlent déjà d’une Europe et la contrastent même ave
21 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
34 de l’homme avec les autres hommes : Socrate dans Platon en a donné le type, pour toute une civilisation méditerranéenne d’abo
22 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
35 non pas le service de la Cité comme le voulaient Platon, Maurras, Staline, Hitler et le Duce. D’où l’on voit que le « politiq
23 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
36es expériences comme celles des kibboutzim (c’est Platon appliqué, un mini-totalitarisme en fin de compte) ni par des rassembl
24 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
37ales et démographiques de la polis normale (selon Platon ou Aristote) multipliées par vingt ou cent, excluent en fait la possi
25 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
38 non pas le service de la Cité comme le voulaient Platon, Maurras, Staline, Hitler et le Duce. D’où l’on voit que la « politiq