1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
1de famille qu’ont tous les personnages peints par Rembrandt, et qui permet de les identifier au premier coup d’œil, ce « commun d
2 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
2n ait oublié les plus grands noms : Milton, Bach, Rembrandt, les sœurs Brontë, Henrik Ibsen et ces deux Danois prodigieux, Hans-C
3 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
3ue. Je vois un grand dessin véhément et humble de Rembrandt, des amas d’ombres grouillants d’êtres révélés et saisis par le droit
4 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
4iens sont tels. Ainsi les portraits peints par un Rembrandt sont bien davantage pour nous une description du regard de Rembrandt,
5 davantage pour nous une description du regard de Rembrandt, et par là-même de son visage, qu’une reproduction de ses modèles qui
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
6z à une dame de cette classe des reproductions de Rembrandt, elle dira : « Ah ! oui, ces clairs-obscurs sont magnifiques (souveni
6 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
7jet qu’il voulait décrire. Ainsi les portraits de Rembrandt ressemblent autant à Rembrandt qu’aux modèles qui posaient devant lui
8i les portraits de Rembrandt ressemblent autant à Rembrandt qu’aux modèles qui posaient devant lui. Ils nous décrivent le regard
7 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
9ation. Le thomisme a inspiré Dante, le calvinisme Rembrandt, [p. 20] le luthérianisme Bach, le puritanisme Milton. Mais le protes
8 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
10 des philosophes ; d’Einstein et des savants ; de Rembrandt et des peintres ; les députés aussi des auteurs anonymes de la Magna
9 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Troisième lettre aux députés européens : L’orgueil de l’Europe (17 août 1950)
11 des philosophes ; d’Einstein et des savants ; de Rembrandt et des peintres ; les députés aussi des auteurs anonymes de la Magna
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
12res, le Bouddha seul sur sa charité. Michel-Ange, Rembrandt, est-ce que ce sont seulement des rapports de volumes et de couleurs,
11 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
13ux dissidents calvinistes, dans le cas typique de Rembrandt. Ce n’est pas dans la terre, dans les racines, ni dans les éléments p
12 1977, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La réponse de Denis de Rougemont (1977)
14le à son auteur, et tous les portraits peints par Rembrandt à ses autoportraits. C’est ce qui rend un volume comme celui-ci redou