1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Kikou Yamata, Saisons suisses (mars 1930)
1 rapide et minutieuse, décrire la vallée du jeune Rhin ou les pentes de Chésières en les parant d’une grâce malicieuse et se
2 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
2e et de la Mer du Nord, remontant le Danube ou le Rhin, s’avance l’antique ennemi de l’homme. On l’appellera État, matériali
3 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
3ique « nationale » qui fit la force de l’armée du Rhin. Mais surtout Hitler a compris que la mystique la plus puissante sur
4 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
4rès, constamment tenté et enrichi par le génie du Rhin ? Pour nous qui n’avons pas les mêmes raisons de construire des Basti
5 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
5 dans cette ville [p. 10] de l’Ouest, non loin du Rhin. Ancienne ville d’Empire, vieille culture, richesse moderne, de la ma
6oupes : elles ont passé à l’aube, en direction du Rhin. — Est-ce la guerre ? m’a demandé le vendeur du kiosque à journaux. —
6 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). L’ère des religions (22 février 1939)
7 pas là une hypothèse : il suffit de traverser le Rhin pour ressentir, jusqu’au frisson de l’horreur sacrée, la réalité mons
7 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
8rès, constamment tenté et enrichi par le génie du Rhin ? Pour nous qui n’avons pas les mêmes raisons de construire des Basti
8 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
9Alpes, ce rempart, le Jura, cette barrière, et le Rhin, ce fossé… Oui, mais les géographes, plus sobres, définissent la Suis
9 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
10une puissance radiante, et c’est ici la source du Rhin, du Rhône, et des deux plus gros affluents du Danube et du Pô. Il se
10 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
11te les arts de Paris, les vins de la France et du Rhin, le traditionalisme et même le modernisme de l’Europe. Elle imite dan
11 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
12l’Allemagne et l’Atlantique s’en vont les eaux du Rhin. Vers l’Ouest, la France et la Méditerranée, les eaux du Rhône. Vers
13Entre le Jura et les Alpes — bassin alémanique du Rhin — s’étend un long plateau accidenté, qui est la partie la plus peuplé
14mètres l’un de l’autre) le Rhône, le Tessin et le Rhin, porte le nom de massif du Gothard. (L’Inn prend sa source à 80 km pl
15tirent l’armée du roi de France. Ils passèrent le Rhin, envahirent la Souabe et battirent les armées de l’Empereur. « Svizze
16et les Italiens, agrandie de trois côtés, vers le Rhin, la Bourgogne et la Lombardie, la Suisse allait entrer dans une longu
12 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
17tal de son héros Henri le Vert : Je traversai le Rhin et mis le pied sur le sol de mon pays au moment même où celui-ci rete
18d et celle du français 45 . Mais d’autre part, le Rhin marque la limite entre Alémaniques et Allemands, le Jura entre Romand
19, le Jura entre Romands et Français. Entre Aar et Rhin vivent 3 millions d’habitants ; entre Aar et Jura, 900 000. Les Aléma
20 de notre État fédéral. Du Gothard jaillissent le Rhin, le Rhône et le Tessin, les trois cours d’eau qui nous relient aux te
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.1. Proto-histoire d’un continent sans nom
21Baltique et de la mer du Nord, enfin la vallée du Rhin et la Belgique, poussant jusqu’à la Seine et à la Loire. Ils avancent
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
22tentrional jusqu’à la Gaule Belgique et au fleuve Rhin qui descend de l’occident, puis jusqu’au Danube, que l’on appelle aus
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
23 les peuples francs et le continent arrosé par le Rhin et le Danube. Isidore de Séville, dans son Histoire des Goths, montre
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
24’autre sépare les corps et non les âmes. Jadis le Rhin séparait le Français de l’Allemand, mais le Rhin ne peut séparer le C
25 Rhin séparait le Français de l’Allemand, mais le Rhin ne peut séparer le Chrétien du Chrétien. Les Pyrénées mettent une fro
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
26rms, Strasbourg, Bâle et Besançon. On voit que le Rhin est l’artère principale de cette nouvelle configuration politique. Ce
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
27marais. Madrid un désert, et de la rive droite du Rhin jusqu’au golfe de Bothnie tout était sauvage ; les habitants de ces c
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
28 nombre de leurs ennemis. Au-delà du Danube et du Rhin, les pays septentrionaux de l’Europe étaient remplis d’innombrables t
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
29r exemple, il joindra par des canaux le Danube au Rhin, le Rhin à la Baltique, etc. Sans activité au dehors, il n’y a point
30, il joindra par des canaux le Danube au Rhin, le Rhin à la Baltique, etc. Sans activité au dehors, il n’y a point de tranqu
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.6. Goethe
31une communication s’établir entre le Danube et le Rhin… Et en troisième lieu, je voudrais voir les Anglais en possession d’u
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
32ope centrale, où les grands fleuves européens, le Rhin, le Danube et le Pô ont leurs sources principales, et qui sépare et r
33 la Meuse, l’Elbe, l’Oder auraient, autant que le Rhin, ce caractère de frontière naturelle qui a fait commettre tant d’infr
23 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stage d’Oosterbeek (septembre 1964)
34 qu’ils unissent et relient ces mêmes peuples. Le Rhin divise Français et Allemands ? Mais le Danube unissait les sujets de
24 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
35 aux Germains. [p. 27] Enfermés entre le Jura, le Rhin et le Bodan au nord, les Alpes et le Léman au sud, passionnés de la g
36t dominer la plus grande partie du pays, entre le Rhin, les Alpes et le Léman, jusqu’au début du xiiie siècle. Ils fondent
37e distantes de quelques lieues du col : source du Rhin, source du Rhône, sources de l’Inn et du Tessin, affluents principaux
38’ouest deux routes de col commencent la vallée du Rhin par l’Oberalp qui conduit aux Grisons rhétiques, et la vallée du Rhôn
39 ? Descendras-tu vers la Rome éternelle ? Vers le Rhin allemand et Cologne la sainte ? Ou bien vers l’ouest, au loin, en ter
25 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
40tal de son héros Henri le Vert : Je traversai le Rhin et mis le pied sur le sol de mon pays au moment même où celui-ci rete
26 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
41s rivières sont nombreuses mais torrentueuses, le Rhin n’est navigable qu’à partir du moment où il quitte, à Bâle, le pays d
27 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
42avant de devenir européenne, comme le Rhône et le Rhin ne deviennent de grands fleuves qu’une fois nos frontières traversées
28 1968, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Hölderlin dans le souvenir des noms splendides (1968)
43et ce Gothard d’où partent les grands fleuves, le Rhin allemand, mais aussi l’Aigle vers l’Olympe, vers les antres de Lemnos
29 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
44ns de poissons morts par suite de la pollution du Rhin ; [p. 94] — partout des maisons fissurées ou écroulées près des aéro
45s continentale. Deux exemples : — La pollution du Rhin qui affecte la Hollande : elle est causée par des industries suisses,
30 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
46s posés par les mers, ou par des fleuves comme le Rhin et le Rhône, ne peuvent être traités qu’au niveau continental et appe
47les thermonucléaires à construire au voisinage du Rhin. Mieux que tout autre indicateur économique ou que l’analyse culturel
31 1972, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). De l’unité de culture à l’union politique (17-23 avril 1972)
48res contre l’Espagne et les Allemagnes au-delà du Rhin ; elle a été mise en forme par la Révolution française, et elle a tri
49-nation. C’est ainsi qu’on nous a inculqué que le Rhin sépare les peuples de ses rives, mais que le Rhône les unit, allez sa
32 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
50mesures urgentes de sauvetage de l’environnement (Rhin, Léman, etc.). « La carte des États ne coïncide pas avec la carte des
51 siècle. C’est ainsi qu’on nous a inculqué que le Rhin sépare « naturellement » les peuples de ses rives, tandis que le Rhôn
33 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
52nt la nature des preuves selon les cas : ainsi le Rhin divise, mais le Rhône unit ! Or à mesure que ces frontières se dévalo
53 et par des Catalans au sud-est, ou encore que le Rhin « sépare » alors que le Rhône « unit » les peuples. Toute l’économie
34 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
54giques qui menacent notre continent (pollution du Rhin, de la Méditerranée, de l’Atlantique, pénurie d’eau potable, multipli
35 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
55 faire l’économie ? Et si la Seine ne vaut pas le Rhin pour absorber toutes les thermies rejetées, avec le reste on chauffer
36 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
56ais réveillent la violence. Les grandes rivières, Rhin, Vistule ou Danube, sont avant tout des lignes de démarcation entre É
37 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
57tre de nos frontières « nationales ». Je pense au Rhin, au lac Léman, à la région côtière qui va de Marseille à Gênes. Il n’
58ons transfrontalières Autour de Bâle, au coude du Rhin, en Suisse alémanique, en haute Alsace et dans le pays de Bade-Wurtem
59les nucléaires qui jetteront leur chaleur dans le Rhin et leurs déchets on ne sait où : sept réacteurs en France, quatre en
60cteurs dans un rayon restreint autour du coude du Rhin paraît tout simplement dément aux yeux d’un expert non prévenu. Seul,
38 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
61 Alsaciens ne sont pas séparés mais reliés par le Rhin. Quant à la Savoie et au Val d’Aoste si longtemps liées par la langue
62mme jadis les communes d’Italie, ou des Alpes, du Rhin ou des Flandres en appelaient au Saint-Empire contre les Princes. Cep
39 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
63nacés [p. 100] par la pollution industrielle : le Rhin, « poubelle de l’Europe », déverse dans la mer du Nord 60 000 tonnes
64end que l’État hésite. Pour nettoyer le bassin du Rhin, de Strasbourg à Rotterdam par exemple, il faudrait un milliard de fr
65ure et au phosphore, et fortement eutrophisé ; le Rhin, pollué par cinq pays ; les estuaires transformés en aéroports et en
40 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
66ois (suisses) qui voisinent sur les deux rives du Rhin et parlent des dialectes germaniques très semblables, aux fins immédi
67t de résister à l’implantation autour du coude du Rhin de seize centrales nucléaires (six tranches françaises, cinq suisses,
41 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
68ns, à la faveur desquelles les Russes sont sur le Rhin en quarante-huit heures : c’est le délai nécessaire pour que le prési
69te fois d’accord avec Close ». (Les Russes sur le Rhin en quarante-huit heures.) c) On a proposé comme parade les « forces a
42 1979, Cadmos, articles (1978–1986). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (printemps 1979)
70’État-nation qui a peur qu’elles le dépassent. Le Rhin amène à la mer du Nord 60 millions de tonnes de déchets par jour. Ces
43 1979, Réforme, articles (1946–1980). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (19 mai 1979)
71’État-nation qui a peur qu’elles le dépassent. Le Rhin amène à la mer du Nord 60 millions de tonnes de déchets par jour. Ces