1 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
1me pensée, celle de l’agrandissement méthodique. Sainte-Beuve, commentant et paraphrasant Thiers, note dans ses Cahiers en 1847 :
2 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
2 tradition, ce que nous avons été. 52 En 1847, Sainte-Beuve résume ainsi l’opinion de l’historien Adolphe Thiers : Il n’y a plus
3 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
3cle aurait pu voir (mais n’a guère aperçu, à part Sainte-Beuve) la naissance à Lausanne d’une tradition discrète de philosophie exis