1 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
1’abord les cinq monarchies protestantes du Nord : Scandinavie, Pays-Bas, Angleterre ; puis l’unique monarchie catholique, celle des
2 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
2France, en Angleterre, en Suisse, en Belgique, en Scandinavie, il n’est question que du « désarroi général ». Liberté d’opinion, c’
3 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
3France, en Angleterre, en Suisse, en Belgique, en Scandinavie, il n’est question que du « désarroi général ». Liberté d’opinion, c’
4 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
4’abord les cinq monarchies protestantes du Nord : Scandinavie, Pays-Bas, Angleterre ; puis l’unique monarchie catholique, celle des
5 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Erreurs sur l’Allemagne (1er mai 1940)
5triomphé sans résistance notable, c’est-à-dire en Scandinavie, n’a pas conduit au national-socialisme, mais plutôt au pacifisme et
6 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
6socialiste. (Là encore avec moins de secousses en Scandinavie qu’en Angleterre.) Troisième exemple : Calvin s’est toujours refusé à
7 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
7es royaumes démocratiques et socialistes du Nord, Scandinavie, Hollande et Grande-Bretagne. Parce qu’ils ont su devenir, en toute l
8 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation et loisirs : les mass media (mai 1959)
8 d’autres en Autriche, en Suisse, en Hollande, en Scandinavie : toutes ensemble, elles ont fait surgir plus de 2 millions de lecteu
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.1. Proto-histoire d’un continent sans nom
9son architecture. Ils atteignirent le Jutland, la Scandinavie, l’Allemagne septentrionale. Avec eux voyageaient armes et outils de
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.8. « Europa vel regnum Caroli »
10talie s’y joignant plus tard. (L’Angleterre et la Scandinavie, notons-le, s’en voyaient dès cette date exclues… par un Anglais !) O
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
11. Cependant, à l’autre extrémité de l’Europe, en Scandinavie, une voix de rude bon sens s’élève contre l’exaltation machiavélienne
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
12Rudbeck, qui, dans son Atlantique, a tant loué la Scandinavie, a parlé de cette grande prérogative qui doit mettre les nations qui
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
13irs du Duc de Savoye, concernant la Lombardie. La Scandinavie, les Princes de l’Empire, la Pologne, quelques États d’Italie peuvent
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
14nce — Espagne d’un côté, Allemagne — Angleterre — Scandinavie de l’autre. César, par sa conquête des Gaules a rendu possible cette
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
15Elle ne l’a d’ailleurs jamais été en France ni en Scandinavie.) Qui rendra donc justice à l’apport germanique ? C’est un historien
16 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
16tits pays du Centre et du Nord, Suisse, Autriche, Scandinavie ; des Balkans ; et enfin, des pays de l’Est, anciens royaumes de Hong
17 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
17 géographique (le bassin de la Méditerranée ou la Scandinavie, par exemple), ou à une discipline [p. 25] particulière. Pourtant, il
18 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
18tits pays du Centre et du Nord, Suisse, Autriche, Scandinavie ; des Balkans ; et enfin des pays de l’Est, anciens royaumes de Hongr
19 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
19t qu’il soit en Grande-Bretagne, en Suisse, et en Scandinavie, au service de tous pour chacun, de chacun pour tous. D’où le pouvoir
20 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
20tes, de l’Écosse aux Balkans, et de la Grèce à la Scandinavie ?      Qu’il soit bien entendu que cette chronique parlera de l’Europ
21 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
21tes, de l’Écosse aux Balkans, et de la Grèce à la Scandinavie ? Objectifs de ce Rapport Qu’il soit bien entendu que ce Rapport pa
22e à l’Autriche en passant par la Suisse, et de la Scandinavie à la Grèce, à Malte, à Chypre… Plus originales et d’une efficacité mi
22 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
23 de Luther dominant le Nord, les Allemagnes et la Scandinavie, et Réforme de Calvin pénétrant la France du Midi, l’Espagne pour un