1 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
1ant sentimental qui pour Schiller et surtout pour Schlegel symbolisait celle de l’antique et du moderne, Kassner répondrait aujo
2 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
2ute l’Allemagne des Novalis, des Schelling et des Schlegel philosophe ardemment autour de cette « question » du monde, alors que
3 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
3p. 31] et toute la petite cour de Coppet, Gibbon, Schlegel et Sismondi. Ce foyer s’éteint pour un temps. Il en renaît un autre à
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
4et l’arabe pour soutenir un pareil paradoxe. Mais Schlegel prouvait de la sorte que cette double ignorance était précisément son
5 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
5ant sentimental qui pour Schiller et surtout pour Schlegel symbolisait celle de l’antique et du moderne, Kassner répondrait aujo
6 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Heinz Gollwitzer, Europabild und Europagedanke (septembre 1959)
6 Herder, d’un Kant, d’un Gentz, d’un Baader, d’un Schlegel ou d’un Jakob Burckhardt — et je cite à dessein ceux dont il donne la
7 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
7ant sentimental qui pour Schiller et surtout pour Schlegel symbolisait celle de l’antique et du moderne, Kassner répondrait aujo
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
8 d’un Spengler ou d’un Toynbee, Gibbon, comme les Schlegel, Hegel et Comte, qui écrivirent avant Darwin et Marx, ne déduit pas d
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
9. Le contraste est total avec les conceptions des Schlegel, Novalis et Görres, ses cadets d’une quinzaine [p. 183] d’années — qu
10cent les grands systèmes « weltgeschichtlich » de Schlegel à Spengler en passant par Hegel : Est-ce le Nord ou le Sud, le Levan
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
11 systématiques et mondiales à la Fichte, les deux Schlegel, Hegel et Schelling. Mme de Staël servira de trait d’union entre les
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
12ure à un groupe d’amis (parmi lesquels les frères Schlegel et le jeune Schelling), mais que la revue Athenæum avait renoncé à pu
13ance ou néophytes comme le fut Novalis lui-même : Schlegel, Schelling, Görres, Baader, Adam Müller, Clemens Brentano… Presque se
14énisme. L’empire de Charlemagne, puis la Papauté (Schlegel allait devenir catholique en 1808) ont représenté les plus hautes ins
15r l’Histoire moderne. Elles distinguent fortement Schlegel et les romantiques allemands, même romanisés, de Joseph de Maistre et
16ne l’oubliera pas en lisant les pages fameuses de Schlegel sur l’unité de l’Europe médiévale, écho direct de la ferveur et des i
17esungen über die neuere Geschichte (Vorlesung I), Schlegel décrit, une fois de plus, le contraste classique, depuis Aristote, en
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
18ut Turgot, Gibbon et Condorcet, puis Goethe, puis Schlegel et Hegel saluer l’Amérique comme le puissant refuge des trésors et de
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
19m des cultures nationales ; en Allemagne, par les Schlegel, les Lessing, les Görres, avec leurs assauts contre la littérature fr
14 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
20 du libéralisme économique et politique : grâce à Schlegel, Sismondi et Constant. Cinquante ans plus tard, c’est à Bâle que s’al
15 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
21romantiques, celles de Hegel, de Schelling et des Schlegel, de Novalis et de Jean-Paul, de Hölderlin et de Humboldt, au moment m
16 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
22ds, Fichte, Schelling, Baader, Görres, les frères Schlegel, dont l’européocentrisme ne le cède en rien à celui de Hegel ; puis à