1 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
1 d’histoire et rayonnant de beauté, au bord de la Seine royale, les enchantements et les tentations feront pâlir les rêves de
2 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
2e l’ordre qui m’avait surpris sur les quais de la Seine, au plus profond d’une contemplation des eaux nocturnes. Ma police pe
3 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
3 dépense… 12 juin 1940 Débâcle française sur la Seine. Notre projet me travaille. Spoerri insiste, agit, et des contacts so
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.1. Proto-histoire d’un continent sans nom
4allée du Rhin et la Belgique, poussant jusqu’à la Seine et à la Loire. Ils avancent en brûlant la forêt, cultivent les terres
5ablit ses cités lacustres, occupe le bassin de la Seine, et s’aventure même jusqu’en Angleterre. Vers la fin du iiie milléna
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
6ropres contrées ? Qui sait si sur les rives de la Seine, de la Tamise ou du Zuydersée, là où maintenant, dans le tourbillon d
6 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
7it maintenant, sur les rives de la Loire et de la Seine, le Suisse se battre contre le Suisse, l’Allemand contre l’Allemand,
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
8bornal. Si l’histoire l’avait voulu, la Loire, la Seine, la Meuse, l’Elbe, l’Oder auraient, autant que le Rhin, ce caractère
8 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
9t que solitude… Qui sait si sur les rivages de la Seine, de la Tamise ou du Zuydersee… qui sait si un voyageur comme moi ne s
9 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
10t que solitude… Qui sait si sur les rivages de la Seine, de la Tamise ou du Zuydersee… qui sait si un voyageur comme moi ne s
10 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
11 : pourquoi ne pas en faire l’économie ? Et si la Seine ne vaut pas le Rhin pour absorber toutes les thermies rejetées, avec
11 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
12qui menaçait de détruire les derniers quais de la Seine : « Il est temps que Paris s’adapte à l’automobile. » Cela peut se co