1 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
1tons catholiques constituèrent une Ligue séparée (Sonderbund) pour résister par les armes à la Diète fédérale, qui venait de décré
2ncipes, au lendemain de sa victoire. La guerre du Sonderbund, que l’on a souvent comparée à la guerre de Sécession (leurs noms mêm
3 Dunant, aidé par le général Dufour, vainqueur du Sonderbund, fondait la Croix-Rouge et établissait son comité international à Gen
2 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
4lle, il suffit de la très courte guerre civile du Sonderbund pour précipiter la décision si longtemps suspendue malgré son évident
3 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
5e séparatiste des catholiques, en 1847 (Guerre du Sonderbund) qu’ils réussiront à établir le régime de paix religieuse sous lequel
6it de réconciliation au lendemain de la guerre du Sonderbund, garantit le libre exercice de tous les cultes dans toute la Confédér
7firait à rendre impossible une nouvelle guerre du Sonderbund dans notre siècle. Mais bien d’autres facteurs ont concouru à l’établ
4 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
8nalement au lendemain de la guerre civile dite du Sonderbund (1847) peut être qualifiée soit d’habile compromis, soit d’échappatoi
5 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
9bien que mal jusqu’à la guerre confessionnelle du Sonderbund (1847), gagnée en quelques semaines par les cantons protestants. Un a
6 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
10 troupes des cantons « séparatistes », membres du Sonderbund 51 . Cette ultime guerre civile ne fut pas très sanglante et ne révei
11courir à l’union suisse (notamment par l’appel du Sonderbund à des puissances étrangères), révéla d’une manière spectaculaire la n
12uls 52 . Il fallut le traumatisme de la guerre du Sonderbund pour réveiller quelques-uns de ces rêveurs de la souveraineté absolue
13 déclenchée par les événements qui précédèrent le Sonderbund s’étale dans les dispositions relatives à la complète liberté des cul
7 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
14Charles Secrétan ; à Lucerne (après la défaite du Sonderbund dont cette ville avait été la capitale) par des historiens et penseur
15it de réconciliation au lendemain de la guerre du Sonderbund, supprima les entraves confessionnelles au libre établissement. Il en
16ait pour rendre impossible une nouvelle guerre du Sonderbund dans notre siècle. Cet apaisement, cette paix officielle traduisent-i
8 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
17alement, au lendemain de la guerre civile dite du Sonderbund (1847), fut la suivante : loin d’exiger des cantons une renonciation