1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
1 voyages : les titres en étaient de Sénèque ou de Swift, et je voyais très bien ce qu’en eussent tiré Sterne ou Goethe, mais,
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
2 voyages : les titres en étaient de Sénèque ou de Swift, et je voyais très bien ce qu’en eussent tiré Sterne ou Goethe, mais,
3 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
3 d’abord ce réalisme comme une énorme satire à la Swift, quand je vois le comique jaillir à la moindre comparaison de nos cou
4 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
4Âge d’or rêvé. À la première classe appartiennent Swift, Butler, Huxley et Orwell. À la seconde, Thomas More et Bacon, Campan
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
5 ses Estats et Empires de la Lune puis du Soleil, Swift et ses Voyages de Gulliver, Giovanni Paolo Marana et son Espoir du Gr
6 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
6tz et à Burke, rappelait cette maison décrite par Swift et qui était bâtie d’une manière si conforme au seul principe d’équil
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
7dernes (de Thomas Hobbes à Orwell, en passant par Swift, Butler, Spengler et Huxley) ou des grands Utopistes (de Bacon à notr
8 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’écrivain et l’événement (7-8 septembre 1968)
8aie vie », de Thomas More et Tommaso Campanella à Swift, Rousseau et Saint-Simon, Fourier, Proudhon, Marx et Mao. Le prophète
9 1970, Le Cheminement des esprits. Postface. L’écrivain et l’événement
9aie vie », de Thomas More et Tommaso Campanella à Swift, Rousseau et Saint-Simon, Fourier, Proudhon, Marx et Mao. Le prophète
10 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
10 civilisation, mais qui n’a pas encore trouvé son Swift, ni même son Céline, et qui n’est lue en fait que par quelques millie
11aie vie », de Thomas More et Tommaso Campanella à Swift, Rousseau, Saint-Simon et Fourier, Proudhon, Walt Whitman, George Orw
11 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
12 ancêtres — Thomas More 90 , Lord Bacon, le doyen Swift — deux écrivains vont modifier durablement la conscience de leurs con