1 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
1ens, tous fort exacts dans leurs informations, de Tocqueville à André Siegfried, m’en avaient appris à l’avance. C’était cela, les
2 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
2ens, tous fort exacts dans leurs informations, de Tocqueville à André Siegfried, m’en avaient appris à l’avance. C’était cela, les
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
3e continue va traverser le xixe siècle : Guizot, Tocqueville, Ranke, Bluntschli, Lord Acton, Burckhardt et Renan, s’inscrivent dan
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
4urope. Vers le même temps, et dans le même sens, Tocqueville (que nous citerons tout à l’heure plus longuement) : Lorsque je cons
5inées de la moitié du monde. 223 On notera que Tocqueville ne se fait pas faute de marquer sa préférence pour l’Amérique. Comme
6passe. Avec Kierkegaard et Baudelaire d’une part, Tocqueville et Burckhardt de l’autre, il le sauve de la stupidité [p. 300] spirit
5 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
7ds mondes. 53 Et vingt autres ainsi, y compris Tocqueville, durant tout le xixe siècle, donc bien avant l’ascension des deux Gr
6 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
8e, et aux doctrinaires politiques comme Rousseau, Tocqueville et Proudhon, mais aussi aux écoles récentes de physiciens et de logic
7 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
9: de Kierkegaard à Nietzsche et à Dostoïevski, de Tocqueville à Jacob Burckhardt et de Donoso Cortés à Georges Sorel, tous ont décr
8 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
10e, et aux doctrinaires politiques comme Rousseau, Tocqueville et Proudhon, mais aussi aux écoles récentes de physiciens et de logic
9 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
11e, et aux doctrinaires politiques comme Rousseau, Tocqueville et Proudhon, mais aussi aux écoles récentes de physiciens et de logic
10 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
12: de Kierkegaard à Nietzsche et à Dostoïevski, de Tocqueville à Jacob Burckhardt et de Donoso Cortès à Georges Sorel, tous ont décr
11 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
13bre et responsable qu’à l’échelle de la commune. (Tocqueville l’a bien vu et bien dit.) C’est une question de dimension, non de bon
12 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
14tif-prophétique, tout au long du xixe siècle, de Tocqueville à Jacob Burckhardt et à Nietzsche, pour ne citer que les plus grands
13 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
15ée royale de l’État. Marx 64 a montré tout comme Tocqueville 65 que « le gigantesque coup de balai de la Révolution » a emporté l
14 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
16tif-prophétique, tout au long du xixe siècle, de Tocqueville à Jacob Burckhardt et de Nietzsche à Georges Sorel, pour ne citer que
17isions impossibles sont justement de celles qu’un Tocqueville, un Proudhon, un Burckhardt, un Sorel multiplient tout au long du xix
15 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
18 siècle jusqu’au rang de deuxième Grand du monde. Tocqueville l’annonçait, en revanche, sur un ton de lucidité désabusée. Mais c’es
19est grâce à l’action de Marx que la prédiction de Tocqueville s’est vérifiée. Ainsi Marx est devenu responsable de ce qu’il n’avait
20esponsable de ce qu’il n’avait pas su prévoir. Et Tocqueville n’a rien fait — et ne pouvait rien faire — pour modifier ce qu’il ava
16 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
21(mais qui le sait vraiment à part les lecteurs de Tocqueville ?) que la Révolution française a consisté non pas dans l’avènement d’
17 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
22 trop d’autres nations, le jugement pessimiste de Tocqueville reste valable  : « Sous l’Ancien Régimecomme de nos jours, il n’y ava
18 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
23ns Pour devenir, enfin, l’école de la liberté que Tocqueville voyait en elle, la commune doit se rendre autonome. Mais les moyens d
19 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
24nsi que la Révolution française, comme l’a montré Tocqueville 170 , a consisté principalement à parachever l’œuvre de centralisatio
20 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
25r Sully, William Penn, Gentz, Burke, Saint-Simon, Tocqueville, Gioberti, Donoso Cortès, jusqu’aux « pères de l’Europe » de notre si
21 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
26gnore-t-il tout, enfin, de ce qui a été écrit, de Tocqueville à Hannah Arendt en passant par les personnalistes, sur les liens hist