1 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
1anc de Sarnen en 1470, les chroniqueurs Simler et Tschudi au xvie siècle, et tous les autres jusqu’en 1760 attribuent la naiss
2 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
2urs comme historique. La Chronique helvétique que Tschudi semble avoir terminée vers 1570 ne fut cependant publiée qu’en 1734-1
3Son succès fut dès lors immense. Schiller compare Tschudi à Hérodote et à Homère. Goethe estime que son livre est l’un de ceux
4t suffire à l’éducation d’un honnête homme. C’est Tschudi qui a fixé pour des siècles l’image classique d’une Confédération née
5s avant même que la publication des chroniques de Tschudi ait imposé à toute l’Europe cette interprétation mythique des origine
6sif à la légende acclimatée par le Livre Blanc et Tschudi. Aidé sans doute par deux gentilshommes bernois, Watteville et Haller
7exte fondamental de la Confédération. Disciple de Tschudi et partisan de l’existence historique de Tell, ainsi que du Serment d
8ir scientifiquement l’édifice mémorable élevé par Tschudi à la gloire du serment sous les étoiles, du héros de l’indépendance,
9 sans fard, « à tous les partis ». (Rappelons que Tschudi fut d’abord un politicien fort habile, avant de se faire érudit et po