1 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
1les lampes meurent en jetant une longue flamme. À Venise, sous le brouillard qui cachait le front des palais, une nuit d’hiver
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
2 52] d’amarante, du côté des collections de vieux Venise, jusqu’au petit salon où il y a deux Bellini. Et que dire des portrai
3 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
3les lampes meurent en jetant une longue flamme. À Venise, sous le brouillard qui cachait le front des palais, une nuit d’hiver
4 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
4’est la foule. » Je me souviens alors de Goethe à Venise : « Je ne suis encore entré dans aucun bâtiment, [p. 466] excepté Sai
5 rapprocher Goethe et Gide ; mais comparez aussi, Venise et Moscou — 1786 et 1936 —, et ces deux peuples : la convoitise et l’
6on de l’autre… Nathanaël, gourmand, aurait choisi Venise, en dépit du progrès historique.) ⁂ Pour qui lirait, sans bien connaî
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
7cs au-delà des lagunes transfigurés en mirages de Venise. Une odeur forte de varech séché vient des champs et des vignes sablo
8uce inexprimable… » « Tout a été dit ou écrit sur Venise, je ne t’en rapporte donc que peu de choses, comme cela me vient. L’i
6 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
9e droit naturel. Or on a vu des États minuscules, Venise et Berne, les Pays-Bas de Guillaume d’Orange, jouer un rôle de premie
7 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
10e droit naturel. Or on a vu des états minuscules, Venise et Berne, les Pays-Bas de Guillaume d’Orange, jouer un rôle de premie
8 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
11 crié au fou. ⁂ R. vient d’être reçu au Palais de Venise et me raconte sa visite. Il pénètre dans le fameux cabinet où le Duce
9 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
12alle d’hôtel. À Rome, on nous offrit le Palais de Venise et toutes ses salles immenses, restées vides depuis la fuite du derni
10 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
13nt s’intégrer peu à peu la France, le Danemark et Venise. Cette confédération européenne eût été capable, pensait Zwingli, d’a
11 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
14e ». Mais, en fait, l’Islam est tourné. Aussitôt, Venise réagit : elle convoque la Commission des Épices. « Les Vénitiens, aus
12 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1956)
15um Sacrum, dirigé par lui-même en la basilique de Venise. Il a soixante-quinze ans. Il vit en Amérique. Il a demandé et obtenu
16place Saint-Marc, portant aux nues le festival de Venise pour avoir tenté de rétablir une échelle des valeurs un peu plus défe
13 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
177) ag Une terrasse de café, sur cette place de Venise que le Guide Bleu décrit un peu mystérieusement comme « un des ensemb
18entendu cette femme à l’autre table ? Elle trouve Venise « artificielle » ! A. — Je comprends bien ce qu’elle veut dire. R. — 
19 et bien maussade. R. — C’est qu’il y a de quoi ! Venise n’a rien de plus artificiel qu’une villa de banlieue, mais la Place e
14 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
20c’est ensuite dans cette Italie du Nord, Pérouse, Venise, que les premiers compositeurs allemands viennent apprendre leur méti
15 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
21 à préciser plus tard — où Richard Wagner meurt à Venise 44 . [p. 135] Que dit Zarathoustra ? « Insouciant et railleur, viole
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
22étrangers au nom du Roi de Bohême ; il est allé à Venise, il s’est adressé au Duc de Bourgogne, qui l’a éconduit. Il a enfin s
23uis XI, Georges roy de Bohême et la Seigneurie de Venise, pour résister au Turc. Podiebrad comptait y faire participer d’entré
24 princes de Germanie, une autre, et nous, doge de Venise, avec les princes et Communes d’Italie, une troisième ; mais que si l
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
25 propose d’en fixer le siège sur le territoire de Venise, pour ce qu’il est comme neutre et indifferent à tous Princes : join
26mentée du Milanais) ; 4 Républiques souveraines : Venise, l’Italie, la Suisse, la Belgique (pour la définition de ces territoi
27ession. Arbitrage aussi pour tout différend entre Venise et ses voisins : ces différends seront tranchés par le roi d’Espagne
28’alliance des huit souverains joue également pour Venise et le royaume de Sicile. Enfin, le plan Sully prévoit en détail les a
29e sont attribués ni au Pape, ni à la Savoie, ni à Venise. Cette république faite d’une mosaïque de territoires en surplus sera
30uatre ; le Danemark, trois ; la Pologne, quatre ; Venise, trois ; les Sept-Provinces, quatre ; les treize Cantons et petites s
31llande, Savoye, Portugal, Bavière & Associez, Venise, Gênes & Associez, Suisse & Associez, Lorraine & Associez
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
32ve de nos jours en Europe que cinq aristocraties, Venise, Gênes et Lucques en Italie, Raguse en Dalmatie et Nuremberg en Allem
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
33es ateliers, ses laboratoires, ses salons. Elle a Venise, elle a Oxford, elle a Séville, elle a Rome, elle a Paris. Il y a des
20 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
34 à préciser plus tard — où Richard Wagner meurt à Venise 118 . Que dit Zarathoustra ? « Insouciant et railleur, violent — ains
21 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
35à une culture différente : numéros de Comprendre (Venise) sur l’Afrique, la Chine, l’Inde ; des Cahiers du Sud (Marseille) sur
36ts d’outre-mer. La Société européenne de culture (Venise) a organisé un congrès Europe-Afrique à Rome en 1960, et prépare, en
22 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
37e à Louis XII. La même année, alliés au Pape et à Venise, ils envahissent la Lombardie, installent Maximilien Sforza sur le tr
23 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
38rt les alliances nouées avec l’empereur, le pape, Venise, le roi de France, Mathias Corvin, la Savoie, la Lorraine et Milan, l
24 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
39un rôle à peu près comparable à celui des doges à Venise. (Il ne pouvait être choisi que dans la classe des « familles aptes à
40 [p. 116] ainsi que le décrivait l’ambassadeur de Venise, valut aux Rhètes des siècles de libertés communales très réelles mai
25 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
41axe commercial de la Renaissance, celui qui relie Venise et Bruges, les échanges de compositeurs et de styles se multiplient a
26 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
42landres, la Provence ; de très petits États comme Venise, ou Mantoue, Genève ou Weimar ; ou encore des universités autonomes,
27 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
43axe commercial de la Renaissance, celui qui relie Venise et Bruges, les échanges de compositeurs et de styles se multiplient a
28 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
44avaient tenu à Rome, dans les salles du Palais de Venise, un grand congrès riche en péripéties dramatiques. Salués par le prés
29 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
45alle d’hôtel. À Rome, on nous offrit le Palais de Venise et toutes ses salles immenses, restées vides depuis la fuite du derni
30 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
46axe commercial de la Renaissance, celui qui relie Venise et Bruges, les échanges de compositeurs et de styles se multiplient a
31 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
47e de ses remparts, de Lisbonne sur l’Atlantique à Venise sur l’Adriatique, dont les théâtres baroques se ressemblent, des plag
32 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.12. Fécondité des études régionales
48rands ateliers ou écoles régionales de peinture : Venise, Fontainebleau, la Rhénanie, le Blaue Reiter, l’École de Paris ; — de
33 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
49ätten aux origines de la Suisse, Berne ou Genève, Venise et Rhodes, Saint-Marin et Mantoue, Lübeck et Weimar, États-cités auss
50axe commercial de la Renaissance, celui qui relie Venise et Bruges, les échanges de compositeurs et de styles se multiplient a
34 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Merveilleux Lavaux (23-24-25 décembre 1972)
51es termes semblables. Ainsi, qu’est-ce que sauver Venise ? Non pas offrir des étages de palais sur le Grand Canal à des riches
52 le Grand Canal à des riches. Il faut d’abord que Venise soit peuplée, animée, habitée par des gens du pays. Et qu’ils y trouv
53érêt vital, et non pas archéologique. Pour sauver Venise, il faudra la changer. Inaliénable, oui, inaltérable, non. Ensuite, «
35 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
54r, j’avais accepté de prendre part au colloque de Venise — du 10 au 13 octobre — sur Le Fédéralisme, un modèle pour l’Europe.
55nsais-je alors, la vie s’ouvrirait devant moi, et Venise signifie vacances. Au surplus, une année sans séjour à Venise est dés
56fie vacances. Au surplus, une année sans séjour à Venise est déséquilibrée du point de vue émotif, j’entends du point de vue d
57 séance par ces mots : [p. 40] Nous sommes ici à Venise… …il serait sacrilège de l’oublier, et de parler comme si nous étions
58e m’avait posée la veille le président Jean Rey : Venise est-elle vraiment une ville européenne ? Voyez Venise, vivez Venise,
59se est-elle vraiment une ville européenne ? Voyez Venise, vivez Venise, et pensez très vite, en même temps, à Chicago ou à Nov
60aiment une ville européenne ? Voyez Venise, vivez Venise, et pensez très vite, en même temps, à Chicago ou à Novossibirsk, et
61 à Chicago ou à Novossibirsk, et vous me direz si Venise est d’Europe, avec ses marbres si doux au toucher, ses trésors bien d
62 et les ivoires de ses frontons. J’ai vécu ici, à Venise, un grand moment de la culture européenne. Après la création mondiale
36 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
63suffisait à Pic de La Mirandole de se déplacer de Venise à Padoue pour échapper à quelque déplaisant état de guerre ; alors qu
37 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
64s de Ferrare, de Mantoue, de Milan, d’Urbino ; et Venise, Gand, Genève, Tolède et Montpellier, Coïmbra, Oxford, Gottingen, son
38 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
65uis XI, Georges Roy de Bohême et la Seigneurie de Venise, pour résister au Turc. (Byzance est tombée quatre ans plus tôt.) L’o
39 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
66rètement des congrès comme celui, tout récent, de Venise, et celui qui se prépare pour l’automne à Rome. Il y a là des réactio