1 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
1d, Dostoïevski, Nietzsche, Rilke, Hamsun. Quant à Victor Hugo et à Tolstoï, qui paraissent contredire cette remarque, nous dirons q
2 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
2pposent de pareils avantages ? Il est une page de Victor Hugo à laquelle je ne puis m’empêcher de penser, non sans malice, vous all
3ous autres, et par là-même, peut-être, salutaire. Victor Hugo a gravi les pentes du Pilate, et il contemple, du sommet, le panorama
3 1948, Le Figaro, articles (1939–1953). Sagesse et folie de la Suisse (13 octobre 1948)
4he et vit paisiblement. » La carte postale est de Victor Hugo et date d’il y a près de cent ans. Aujourd’hui, ce qui frappe l’obser
4 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
5emier critique du nationalisme naissant. Il y eut Victor Hugo, prophétisant l’avènement du fédéralisme : « La Suisse, dans l’histoi
5 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
6sse semble avoir été fixée par le vers célèbre de Victor Hugo : Le Suisse trait sa vache et vit paisiblement. Mais il se trouve q
6 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
7t une gare moderne — celle de Genève —, d’Ovide à Victor Hugo et de l’auteur des mosaïques d’Aquilée jusqu’aux décorateurs du xxe
8les poètes. Rémy Belleau, Ronsard, André Chénier, Victor Hugo, en font une sorte d’exercice de description, dans le style de l’Idyl
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
9, c’est la France. 203 Mais c’est finalement à Victor Hugo qu’il appartiendra, bien des années plus tard, d’opérer la « transfig
10 ans environné d’un long tonnerre d’acclamations, Victor Hugo (1802-1885), ce poète qu’il faut saluer comme le plus grand lyrique d
8 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
11, c’est celui qui incarne le paradoxe formulé par Victor Hugo il y a un siècle, et repris récemment par Albert Camus : c’est un hom
9 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
12s et quelques fortes têtes politiques, de Dante à Victor Hugo en passant par Goethe, de Sully à Churchill en passant par Montesquie
13ans, environné d’un long tonnerre d’acclamations, Victor Hugo, ce poète qu’il faut saluer comme le plus grand lyrique de l’idéal d’
10 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
14même temps et nous oblige, je veux le croire avec Victor Hugo : La Suisse, dans l’Histoire, aura le dernier mot. Mais encore faut
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.1. Puissance du mythe
15ses. Ainsi rêve un touriste au sommet du Righi : Victor Hugo en 1839. Le Righi se situe au centre de la Suisse, à l’intersection d
12 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
16 Le Suisse trait sa vache et vit paisiblement. » (Victor Hugo.) Telle est la carte postale. Mais la réalité ? [p. 146] Près d’un q
13 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
17même temps et nous oblige, je veux le croire avec Victor Hugo : La Suisse, dans l’Histoire, aura le dernier mot. Mais encore fa
14 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
18s de Füssli, puis d’Hodler, les élans lyriques de Victor Hugo, de Michelet, de tant d’autres romantiques, les déclarations politiqu
19 « fait les hommes » de ce pays, comme l’écrivait Victor Hugo, mais ce sont les Suisses qui l’ont fait. Il est moins leur père que
15 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jean Paulhan (19-20 octobre 1968)
20restent les vertus majeures de l’œuvre entière : Victor Hugo se prenait pour un pape, Lamartine pour un homme d’État et Barrès pou
16 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
21abilités, solitaire et solidaire (selon le mot de Victor Hugo repris par Camus), distingué du troupeau par cette vocation même dont
17 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
22emier critique du nationalisme naissant. Il y eut Victor Hugo, prophétisant l’avènement du fédéralisme : « La Suisse, dans l’histoi
18 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
23-on de l’Europe ? S’agirait-il d’une invention de Victor Hugo, voire des fédéralistes de notre temps, comme certains l’ont finement
19 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
24 solitaire [p. 122] et solidaire (selon le mot de Victor Hugo repris par Camus), distingué du troupeau par une vocation dont l’exer
20 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
25pansion » s’il s’agit de la France comme nation ? Victor Hugo, parlant des « sauvages » de l’empire colonial français qui venaient
21 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
26abilités, solitaire et solidaire (selon le mot de Victor Hugo repris par Camus), distingué du troupeau par cette vocation même dont
22 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Au défi de l’Europe, la Suisse (31 juillet-1er août 1971)
27ais Suisses. « Et s’il n’en reste qu’un… » disait Victor Hugo, reprenant un vers de Corneille. p. 1 al. « Au défi de l’Euro
23 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
28 fameux « ver de terre amoureux d’une étoile » de V. Hugo). Mais Nelli a coutume de nous fournir les faits qui nous permettent
29ns volens furent cathares, comme on peut dire que Victor Hugo, Baudelaire, Verlaine et Rimbaud furent catholiques. Tous les surréal
24 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
30ts vitaux  17 . Loin de partager l’illusion d’un Victor Hugo  18 , d’un Grundtvig, je décrivais l’École comme une prison ou une ca
25 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
31erre au xviiie siècle, puis par un Mazzini ou un Victor Hugo au xixe siècle, est aujourd’hui fait accompli pour la jeunesse europ
26 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VII. Programme pour les Européens
32gnée, dans l’engagement personnel à tous risques. Victor Hugo écrivait, il y a cent ans 40  : Hors de nous les gouvernements tente
27 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
33ns, environné d’un long tonnerre d’acclamations : Victor Hugo. Et au xxe siècle c’est encore un de nos plus grands poètes, Saint-J