1 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
1nc la chasteté, ou la non-possession des corps. D’Amor mou castitaz : d’Amour vient la chasteté, chante Guilhem Montanhagol.
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
2ne signifie que l’union des corps, tandis que l’« Amor », qui est l’Éros suprême, est l’élancement de l’âme vers l’union lum
3oir. Cet Amour un en trois, ce principe féminin (Amor en provençal est du genre féminin) qui chez Dante va « mouvoir le cie
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
4on fatal, cause de leurs terribles souffrances. « Amor par force les demeine. » Mais finalement, c’est la passion totale qu’
4 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
5t à Yseut qu’il l’aime, il se borne à répéter : « Amor par force me demeisne ». C’est la passion-catastrophe, qui ne peut se
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
6 millénaire, le « déclin de l’Occident ». 267 Amor fati : si tu veux prévenir le désastre, il te reste à comprendre sa l