1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Dans le Style (janvier 1927)
1s les Nouvelles littéraires, du 8 janvier 1927, l’information suivante : Mardi dernier a été célébré en l’église grecque de la rue
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
2ujourd’hui qu’il suffit d’un peu de bon sens et d’information pour jouer au prophète, on nous promet de tous côtés de belles catast
3 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
3 colonne. Et si vous descendez jusqu’au journal d’information, les prix seront encore supérieurs, pour un « papier » bâclé en une d
4 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
4sent au contraire une subtilité considérable, une information presque universelle, une impartialité qui touche au surhumain, qui dé
5 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
5e rêvent les faibles, mais un acte de présence, d’information profonde du réel à l’image d’une vision commune, un acte d’incarnatio
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
6le, plus médiocre que celle des grands journaux d’information. On leur impose une mystique confectionnée à l’usage des moujiks… Que
7 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
7 parut (en 1936) à louer la mesure et la sérieuse information théologique… Ceci dit, il est juste d’insister sur la grande valeur d
8 1938, Journal d’Allemagne. Avertissement
8nullement de faire concurrence aux journalistes d’information, il s’est dit que le seul moyen de vérifier l’actualité de ses notes,
9 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
9mensurables, et par nature, indépendants de toute information précise).   [p. 20] Un Israélite. — Après les plaisanteries d’usage
10 1938, La Vie protestante, articles (1938–1961). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
10r renoncer à toute clairvoyance ? À toute honnête information ? Le fanatisme et le simplisme, voilà ce que le Diable juge assez bon
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
11chéens en général, il apparaît qu’un supplément d’information, sur telle ou telle nuance ou altération qu’auraient reçue ces dogmes
12 poètes influencés. D’où résulte qu’un surcroît d’informations sur la nature exacte des théories de Freud, loin de fournir aux savan
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
13ur qui offre toutes les garanties de sérieux et d’information 118 , et en des termes qui me paraissent trop significatifs pour que
13 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
14d’artiste à l’égard des « idées » en soi, et de l’information méthodique. C’est par là que je sens le mieux la distance qui sépare
14 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
15imes ont été informées. (Grand développement de l’information dans notre siècle !) Qu’on nous informe donc, une fois pour toutes, q
15 1944, Les Personnes du drame. Introduction
16ressent, que le drame qu’institue chez un homme l’information [p. 17] progressive d’une idée, c’est-à-dire son actualisation. Je cr
16 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
17nes puissent à loisir piller les arguments ou les informations originales ; et faire jouer ma légende dramatique. C’est à quoi je va
17 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
18ans une ferme où nous entrons pour quêter quelque information, on nous dit : « Pas la peine, c’est la guerre. Les Japonais attaquen
19e travail, nouveau pour moi : écrire des textes d’information et des commentaires politiques, diffusés par ondes courtes vers la Fr
20i tient le rang et joue le rôle de Ministère de l’Information. Il peut être amusant de noter, pour plus tard, la composition de not
18 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
21radio. Heureux celui qui pouvait apporter quelque information personnelle à l’appui de ce que l’on savait, ou même à l’encontre par
19 1946, Lettres sur la bombe atomique. 3. Le point de vue moral
22ent. Notre presse s’est gardée d’insister sur les informations de ce genre. [p. 22] — Mais si la Bombe a fourni le prétexte, c’est
20 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
23, et l’exil et la guerre, et le cinéma pour notre information si les camps ne nous ont pas eus, nous restons plus stupides qu’une v
21 1946, Lettres sur la bombe atomique. 13. La pensée planétaire
24réant un appel d’air. Ce n’est pas une question d’information d’abord, vous m’entendez, mais de sens, de vision, d’ouverture de l’e
22 1946, Lettres sur la bombe atomique. 17. La fin du monde
25avant la fin de l’an prochain. Je tiens ma petite information d’un physicien des plus remarquables. Il n’en fait pas de secret, mai
23 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
26d’ouvrages européens, tous fort exacts dans leurs informations, de Tocqueville à André Siegfried, m’en avaient appris à l’avance. C’
24 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
27upe et parle en connaissance de cause. L’Office d’information de guerre (OWI) qui tenait le rang d’un ministère, et où j’ai travail
25 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
28pal, ou si l’on veut, leur arme favorite, reste l’information toute nue, ou presque. Sur 32 pages de leur édition quotidienne, le T
29 Je doute qu’un seul puisse être juste tant que l’information sera remplacée par des jugements pathétiques. On me dit qu’il faudrai
30France possède depuis la guerre un ministère de l’Information dont, jusqu’à plus ample informé, je ne mettrai pas en doute l’utilit
31e l’utilité. Mais elle ne possède pas d’organes d’information dignes du nom. Sur quoi peut bien régner ce ministère ? J’imagine qu’
32paraphrasez sur une colonne, en y mêlant d’autres informations de sources et de nature diverses, qui en recréent le contexte humain
33ortage américain et le roman. Et c’est pourquoi l’information, dans le sens large que je viens de suggérer, [p. 93] compte davantag
34 même de vérité, qu’il se sera moins embarrassé d’informations en vrac et de sensations brutes, recherchées et subies jusqu’au point
26 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
35inion, la presse, le film et la radio, par voie d’informations et de recommandations ; de coordonner les efforts pour créer une unio
36timent de la communauté européenne par le moyen d’informations et d’initiatives, dans le domaine de la presse, du livre, du film et
37 et d’accueil (études — apprentissage — voyages d’information). Enfin, Considérant que la défense des droits de l’homme est l’axe m
27 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
38 Le vrai problème est là. Problème d’éducation, d’information patiente, de culture. Et le reste viendra par surcroît. Appel aux I
28 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
39u de représentation industrielle et de services d’information, doublant la diplomatie proprement dite de tout une « diplomatie tech
29 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
40t son incertitude n’est pas le fait d’un manque d’information, d’une conscience vague ou d’une volonté vacillante, mais elle provie
30 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
41e part, nourrir l’opinion par un sérieux effort d’information. La tâche de méditer sur nos destins fut confiée à un petit groupe de
31 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
42re part nourrir l’opinion par un sérieux effort d’information. La tâche de méditer sur nos destins fut confiée à un petit groupe de
32 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
43ochures, tracts, petits livres de propagande ou d’information européenne publiés depuis 1947 dans les 16 pays du CE et en Suisse, s
33 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
44spersive field » ou « sub-ether » dans lequel des informations venant de tous les points de l’Univers se transmettraient « à la vite
34 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour les grands festivals de musique l’Europe est faite ! (octobre 1955)
45i de qualité culturelle. Un bulletin périodique d’informations destiné à la presse et aux critiques musicaux paraîtra prochainement.
46 par l’intermédiaire du secrétariat. Un service d’informations mutuelles sur les nouveautés intéressantes dans le domaine musical se
35 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi nous persévérons (décembre 1955)
47, les échanges ont un but principal : obtenir des informations scientifiques et techniques qui leur manquent encore. Pour les propag
36 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
48raisonnement plus correct, ni par un supplément d’information ; et qu’elle exclut tout geste de fair-play à l’adresse d’adversaires
49 certaine : les échanges de personnes, d’idées, d’informations et de produits se multiplient déjà et ne s’arrêteront plus. Qu’advien
37 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Relance européenne ? (février 1956)
50ante, sans le soutien d’une œuvre en profondeur d’information des esprits, d’éducation du sens civique, et de dés-éducation des pré
38 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
51 on trouvera dans la plupart de nos bulletins des informations sur les Foyers de culture et des articles consacrés à leurs problèmes
52vierge de l’éducation post-scolaire, un courant d’informations et une volonté de formation européenne. Aujourd’hui, pour la première
39 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
53p. 40] Pourquoi l’Europe ? Tant que ce travail d’information n’aura pas été entrepris, il sera vain de parler « d’unir l’Europe »
54le que l’on peut arriver à connaître en détail, l’information générale sur le monde et sur les problèmes de l’Europe peut s’illustr
40 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
55spersive field » ou « sub-ether » dans lequel des informations venant de tous les points de l’Univers se transmettraient « à la vite
41 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
56on permettant au bon sens de corriger le défaut d’informations techniques est moins facile à définir. Il s’agit d’une question de co
42 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
57esseux à l’argument démocratique, c’est que les « informations » fournies sur bande, et sur lesquelles ces cerveaux ne fonctionnent
43 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
58La totale inconscience politique de nos organes d’information suffit à garantir leur succès financier. Eux aussi jouent et gagnent
44 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Au seuil d’une année décisive (février 1957)
59 qu’on la veuille, dépendra d’un immense effort d’information, d’éducation, et pour tout dire, d’hygiène civique. Notre tâche Plu
60ancer, par exemple, une très puissante campagne d’information, capable de pousser, ou même de « bousculer » — selon l’expression fa
45 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aux racines de l’Europe de demain (avril 1957)
61nérales sur ce qu’il faut faire, puis une série d’informations sur ce qui se fait déjà. Nous préparons dès maintenant, comme suite à
46 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Promesses du Marché commun [Avant-propos] (décembre 1957)
62 l’Europe ? » À mi-chemin entre le cours précis d’information et le recueil d’études scientifiques, ce numéro spécial du Bulletin d
47 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
63bout du compte. Car c’est bien compte tenu de ces informations que se décide la politique de nos États ; que votent les parlements e
64une politique. Si l’on y parvenait, d’ailleurs, l’information devenant une science exacte, c’en serait fait des dernières libertés
65ment notre plus sûr recours. Réformer la presse d’information me paraît impossible ou dangereux. En revanche, développer la résista
48 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
66nique. Les Moyens. — L’appareil d’exploration, d’information et de comparaison élaboré depuis des siècles par l’Europe se révèle a
49 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
67timent de la communauté européenne par le moyen d’informations et d’initiatives, dans le domaine de la presse, du livre, du film et
68otidienne. Action de coordination, d’animation, d’information et d’enquêtes préalables. Il y eut des années creuses et des périodes
69 fournir l’aide requise que s’ils disposent d’une information sérieuse sur la conjoncture culturelle, par quoi j’entends l’état des
50 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
70, il a déjà [p. 11] organisé de nombreux stages d’information pour éducateurs et publié un bulletin régulier en trois langues : Not
71 de départ concret de cette expérience. Stage d’information des responsables d’expériences-pilotes Du 23 au 27 septembre 1957, ce
51 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
72e : celle d’une prise de conscience. [p. 30] L’information européenne Mais toute éducation comporte une instruction, outre la fo
73ation du caractère et du jugement, et c’est ici l’information européenne qui en tiendra lieu. Bien entendu, il s’agit d’autre chose
74faire des public relations de chaque organisme. L’information dont nous voulons parler n’est pas une activité au jour le jour, suiv
75is oublié dans leurs discours et leurs appels.) L’information européenne doit avoir pour objectif général d’instruire l’opinion en
76Ceci posé, les principaux groupes de faits qu’une information européenne méthodique se doit de rappeler constamment à l’opinion (et
77ue les comités culturels et les départements de l’information du Conseil de l’Europe et de la CECA organisent sur des thèmes europé
52 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
78nt pas plus européens par cette simple addition d’informations nationales. L’Europe n’a pas besoin non plus d’Européens synthétiques
53 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Editeuropa (septembre 1959)
79racer le même historique, que regrouper les mêmes informations, ou que redécouvrir les mêmes idées : gaspillage d’énergie et perte d
54 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
80 fournir l’aide requise que s’ils disposent d’une information sérieuse sur la conjoncture culturelle, par quoi nous entendons l’éta
55 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
81t son incertitude n’est pas le fait d’un manque d’information, d’une conscience vague ou d’une volonté vacillante, mais elle provie
56 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
82es occidentales de production, de transports et d’information met en contact toutes les régions de la Terre, d’une manière à la foi
83lan d’ensemble ne les guide, et aucune centrale d’information n’existe encore, à notre connaissance, dans ce domaine. Nous nous bor
84nus. Ici se manifeste l’insuffisance des moyens d’information de base qui permettraient un dialogue multilatéral des cultures. La s
85er, qui ne disposaient jusqu’ici que de sources d’informations nationales) ; — Fichiers détaillés sur les institutions culturelles,
86est en relations constantes avec leurs services d’information. En revanche, il a constitué ses propres archives sur vingt-cinq inst
87 centre culturel. Ils seraient conçus en vue de l’information des éducateurs, publicistes, assistants techniques, industriels, homm
88urait où l’on peut s’adresser pour recueillir des informations utiles de tous ordres, sur une région donnée. (Aujourd’hui, on doit s
89 réseau mondial d’échanges d’hommes, d’idées et d’informations. ⁂ La création de centres régionaux selon la formule que l’on vient d
57 1963, Preuves, articles (1951–1968). Le mur de Berlin vu par Esprit (février 1963)
90nnir Brecht des scènes allemandes et empêcher une information objective sur le monde communiste. Grâce au mur, plus de triomphe de
58 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
91eillers aux compétences variées ; et un service d’information sur les sujets opportuns, les ouvrages déjà parus, les auteurs possib
59 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
92des nationalités, des races, des groupes sociaux. Information audiovisuelle planétaire, pouvant être captée par tout individu muni
60 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Campagne pour l’Europe des citoyens (septembre 1964)
93de ces problèmes. Par des stages de discussion, d’information, d’expérimentation dans les écoles locales (leçons-types données sur
94des leçons effectivement données, les méthodes et informations préalablement mises au point ; 3° d’inciter les participants à élargi
61 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
95e. [p. 6] Contiguïté. Co-existence. Fédérations. Information et communication en progression géométrique. Dialogue, union, uniform
96considérer comme un grand appareil distributeur d’information, au sens cybernétique du terme, cesse de fonctionner normalement quan
97terme, cesse de fonctionner normalement quand les informations ne peuvent plus être échangées entre les branches du savoir, ou entre
62 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
98présentation industrielle privée et de services d’information et de recherche, doublant la diplomatie proprement dite de toute une
63 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
99issante des nationalités, races, groupes sociaux. Information audio-visuelle planétaire, pouvant être captée par tout individu muni
64 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
100Il s’agit d’abord d’acquérir une certaine somme d’informations, puis de se former le jugement ou le sentiment ou la main ; puis de v
65 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
101s à la fédération — que par un vigoureux effort d’information sur ce qui existe déjà et sur ce qui est en train de se faire, de tou
66 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
102xixe siècle. Le régime de la radio et celui de l’information donneraient lieu à des remarques analogues. Là encore, c’est la diver
103t contre les mécanismes étatiques. Le régime de l’information fournit un test très simple pour distinguer les pays totalitaires des
104pays totalitaires des autres. Là où les agences d’information sont [p. 18] privées — comme dans presque tous les pays de l’Ouest 4
105ssibilité, sinon garantie, d’objectivité. Là où l’information n’est qu’un service des Affaires étrangères, comme dans tous les pays
106iser, au nom des lois qui existent, la radio et l’information, l’enseignement et la recherche scientifique. Il suffira de passer d’
107 de la production intellectuelle ou des sources d’information, or cette indépendance est exclue à priori. « Informateur et censeur
67 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.4. À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
108re part nourrir l’opinion par un sérieux effort d’information. La tâche de méditer sur nos destins, le Conseil de l’Europe l’a conf
68 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
109Il s’agit d’abord d’acquérir une certaine somme d’informations, puis de se former le jugement ou le sentiment ou la main ; puis de v
69 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.3. Sur la fabrication des nouvelles et des faits
110bout du compte. Car c’est bien compte tenu de ces informations que se décide la politique de nos États ; que votent les parlements e
111une politique. Si l’on y parvenait, d’ailleurs, l’information devenant une science exacte, c’en serait fait des dernières libertés
112ment notre plus sûr recours. Réformer la presse d’information me paraît impossible ou dangereux. En revanche, développer la résista
70 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
113e le reste. Contiguïté. Coexistence. Fédérations. Information et communication en progression géométrique. Dialogue, union, uniform
114considérer comme un grand appareil distributeur d’information, au sens cybernétique du terme, cesse de fonctionner normalement quan
115terme, cesse de fonctionner normalement quand les informations ne peuvent plus être échangées entre les branches du savoir, ou entre
71 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.7. Pour une politique de la recherche
116bles, et des initiatives en quête de fonds. Cette information encyclopédique dépasse évidemment les capacités d’un particulier, si
117n des tâches définies par le Conseil (recherches, informations, éducation, relations avec d’autres régions du monde.) Le Conseil eur
72 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
118s occidentales de production, de transports, et d’information, met en contact toutes les régions de la planète, qui s’ignoraient tr
119nus ? Ici se manifeste l’insuffisance de moyens d’information de base et d’instruments pratiques qui permettraient un dialogue mult
120saura où l’on peut s’adresser pour recueillir des informations utiles de tous ordres, sur une région [p. 173] donnée. (Aujourd’hui,
121 réseau mondial d’échanges d’hommes, d’idées et d’informations. Mais toutes ces réalisations d’ordre pratique, pour indispensables q
73 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
122libres sociaux ou écologiques, de transports ou d’information — aucune de ces réalités ne peut être traitée sensément dans un cadre
74 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
123ersités, des groupes de recherches, des centres d’information, des agences de tourisme… 3. Multiplier les accords entre régions, sa
75 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
124sa mémoire innée et de sa mémoire externe, de son information chromosomique et de ses bibliothèques et banques d’information. (« Du
125hromosomique et de ses bibliothèques et banques d’information. (« Du passé, faisons table rase » est une assez touchante absurdité 
76 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
126usement gratuit. On sait si peu ! Chaque miette d’information nouvelle et tous les joueurs se précipitent : ça, c’est pour moi ! Qu
127sont pas nos savoirs différents, nos inégalités d’information, ce sont nos conceptions de l’amour, et plus que cela, nos expérience
77 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
128d une ou plusieurs communautés réelles, ensuite l’information requise pour y agir. La Déclaration finale votée par la première Asse
78 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
129e la Suisse, des gens à peu près vierges de toute information sur les réalités du xxe siècle, qui ne savent pas qu’il faut faire l
79 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
130minerais, d’or, d’aliments et de pétrole. C’est l’information scientifique, venue de l’Europe et d’elle seule, qui a révélé ces ric
131erse ? Il va de la source scientifico-technique d’information, vers le pays où cette information produira de l’énergie. Le pétrole
132co-technique d’information, vers le pays où cette information produira de l’énergie. Le pétrole est « arabe », dit-on, mais sans l’
80 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
133randes, trop de bruit, trop d’excitations, trop d’informations assaillantes, trop de besoins induits par trop de publicité ; mais au
134 et les bureaux de l’État, à remplacer par de « l’information traitée » ce qui relevait naguère de l’instinct, des coutumes ou du c
135alculer, il faut un nombre sans cesse croissant d’informations, qu’il faudra sans cesse mettre à jour. L’« homme d’affaires » jusqu’
136e scrupules. Il faudra lui donner toujours plus d’informations variées sans fin, pour que ses analyses systémiques se substituent au
81 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
137ger sincèrement à son sujet. D’où le blocage de l’information : celle que dispensent les agences de l’État quand elles s’y voient c
138 années avant les premiers essais ; ou bien que l’information de 1972 était fausse, totalement et délibérément. On nous annonce ens
82 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
139ns retour, pour tous et pour chacun. La masse des informations de tous les ordres, nécessaire pour former la décision fatidique, n’e
83 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
140 citoyens, et elles en gardent trop pour le peu d’informations dont elles disposent. Trop [p. 267] petites à la campagne, trop grand
141cation, de l’agriculture, etc. Il n’a que faire d’informations prodiguées « au niveau national ». Il a besoin d’informations utiles
142 prodiguées « au niveau national ». Il a besoin d’informations utiles à son échelle municipale. Elles lui manquent, et ce manque app
84 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
143fédérales continentales, d’autre part, facteurs d’information, donc de néguentropie. La lutte contre la pollution ne devient effi
144le d’objectivité scientifique et de divulgation d’informations nuisibles à l’accroissement du PNB. L’Assemblée nationale, dans son r
85 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
145-d’œuvre ; des mass media et de tous les moyens d’information ; la prise de contrôle du management, de l’économie, des banques et d
146dans leurs organes directeurs ; l’embargo sur les informations concernant la pollution des airs, des sols, des eaux et des aliments,
147sion, de management, de politique économique et d’information dans les bureaux de la capitale. Elle suppose une nation indivisible
148tamment par les attributions budgétaires et par l’information) de telle manière que leur résultante générale pointe sans cesse vers
149, et par la quantité, la qualité, la candeur de l’information qu’il est en mesure de dispenser. Ce plus grand qui était l’État-nati
150 défendre ; enfin en mettant l’embargo sur toutes informations devenues vitales pour la survie du genre humain, guerre ABC, centrale
151politique, l’arbitrage entre les Régions, et leur information sans retards ni réserves, condition de leur autonomie. p. 305 1
86 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
152e décision 185 . [p. 329] Prenons l’exemple de l’information : c’est le facteur principal, désormais, de tout pouvoir de décision.
153 aux destinées de la Cité varient avec le degré d’information pratiquement accessible au citoyen, au député, et au ministre. L’info
154cessible au citoyen, au député, et au ministre. L’information sur les problèmes locaux et régionaux étant (ou pouvant être) la plus
155mmunautés plus larges capables de les assurer — l’information devient moins directement accessible à l’individu, moins spontanément
156les paraissent indispensables pour rassembler les informations provenant des relais régionaux, les traiter, en faire des synthèses,
157’on s’aperçoit une fois de plus qu’il n’y a pas d’information utile sans réception intelligente, et que la capacité de relier des f
87 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Avertissement
158 chapitres de ce premier Rapport, par des textes, informations, arguments et critiques constructives, les membres du Groupe Cadmos d
88 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
159s encore aujourd’hui de politique européenne de l’information, de l’aéronautique ou des télécommunications. Des difficultés similai
160p. 47] répétés chez les Neuf) des longs efforts d’information et de formation européennes menés depuis 1946 par les instituts cultu