1 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
1re de Bouvier. Sa technique qui paraît au premier abord masquer ses intentions, en réalité les exprime par ses défauts mêmes
2 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
2 beaucoup d’objections, ou qui expliqueront dès l’abord, et légitimeront aux yeux de beaucoup, le choix des œuvres exposées.
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
3quisser plus loin. ⁂ [p. 549] Ce qui frappe dès l’abord, c’est la pauvreté de la littérature alpestre en France. À part Sénan
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
4rnière « manière » gidienne, et je m’excuse dès l’abord de la rapidité avec laquelle je suis décidé à les formuler. Si l’on y
5 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
5ire incarnée. La question se pose pour lui, dès l’abord, en termes matériels, urgents et contraignants. De là le sérieux avec
6 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
6tatuts de cette confusion. C’est contre eux dès l’abord qu’elle vient lourdement [p. 910] buter. On a tout dit pour la rendor
7 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
7tatuts de cette confusion. C’est contre eux dès l’abord qu’elle vient buter. On a tout dit pour la rendormir, mais en vain :
8 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
8conditions, une erreur “insignifiante” au premier abord peut avoir les plus déplorables conséquences et il faut être aveugle
9 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
9uerait d’être mal compris, si je n’écartais dès l’abord deux malentendus très courants dans les débats contemporains. Je ne c
10 1936, Le Semeur, articles (1933–1949). Notre foi, par Emil Brunner (janvier 1936)
10ditations sur le message de Jésus-Christ ». Dès l’abord, on est frappé par leur simplicité et leur clarté, qui réussissent à
11 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
11ague, sans doute, et obscure, qui se révèle dès l’abord sous forme d’un malaise politique, dont on peut prédire que l’accentu
12 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
12 perds dans des labyrinthes de barrages jusqu’aux abords de la Festhalle — tout un peuple campe alentour, depuis le matin — et
13 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
13u’une évasion. Dans le mariage, c’est à l’autre d’abord, et non pas à son moi d’abord, que celui qui aime voue sa fidélité. E
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
14rent au culte des lettres. Et ceci nous amène aux abords de l’époque où se forma notre mythe… ⁂ Mais plus près de nous que Pla
15 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
15ie maîtrisée. La question se pose pour lui, dès l’abord, en termes urgents et contraignants : il faut survivre. De là le séri
16 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
16 tant d’images étranges qu’il n’y voit au premier abord que l’étrangeté justement, [p. 141] qui est le seul trait qu’elles po
17 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
17 dont la chronologie restera symbolique jusqu’aux abords de la Renaissance. Et dès lors elle ira se précisant, mais dans le mê
18 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
18 dont la chronologie restera symbolique jusqu’aux abords de la Renaissance. Et dès lors elle ira se précisant, mais dans le mê
19 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
19avons requises par le sacré. Il les affirme dès l’abord, tandis que tous ses concurrents, dans l’innocence de l’illusion rati
20 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — f. Soulèvement des puissances animiques
20 grand public. Que verra dans tout cela, de prime abord, le témoin normal et moyen ? La libido partout à l’œuvre, la névrose
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
21e donner lieu à certaines difficultés, au premier abord, en ce qui concerne les suffrages à donner à chacun des princes et Ét
22 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
22se trouve que ces communes rurales commandent les abords du Saint-Gothard, sur le versant septentrional des Alpes. Uri, c’est
23l’autre extrémité du lac, et descendent jusqu’aux abords de la ville de Lucerne, débouché vers Bâle et la Rhénanie. Ce carrefo
23 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
24 tout « intellectuels » ni par l’allure ni dans l’abord humain : à cela peut-être se résument leurs traits communs car par ai
24 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
25 tout « intellectuels » ni par l’allure ni dans l’abord humain : à cela peut-être se résument leurs traits communs car par ai
25 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
26and) d’Uri, Schwyz et Nidwald, qui commandent les abords du col du Gothard, reçoivent au xiiie siècle des chartes « d’immédia