1 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
1rfait aussi. Son succès sans précédent le met à l’abri de toutes les attaques, du point de vue technique. L’organisation de
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
2nstrument de progrès » n’est qu’un camouflage à l’abri duquel on distille du radicalisme intégral. On me fera observer que b
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
3 dans un compartiment obscur, stores baissés, à l’abri de la lune. Le contrôleur a dû jouer un rôle dans mes cauchemars. L’a
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
4cial dont l’avantage évident est de le mettre à l’abri de la véritable justice. Il finit par mettre Eiichi à la porte. Il lu
5 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
5 dans un compartiment obscur, stores baissés, à l’abri de la lune. Le contrôleur a dû jouer un rôle dans mes cauchemars. L’a
6 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
6n vont. Un vent froid, mais quelques douceurs aux abris, près d’une de ces maisons isolées où je ne l’amènerai jamais, à cett
7 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
7fort pour durer par des moyens humains, comme à l’abri des touches fulgurantes du Saint-Esprit. La politique romaine est la
8 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
8ltivait jalousement sa petite vie intérieure, à l’abri de la Déclaration des Droits de l’Homme, ne mérite pas qu’on le pleur
9 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
9 vive qu’elle se développe — provisoirement — à l’abri de toutes sanctions et périls concrets — à l’abri de toutes précision
10abri de toutes sanctions et périls concrets — à l’abri de toutes précisions. Une mystique n’est jamais puissante que dans le
10 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
11ltivait jalousement sa petite vie intérieure, à l’abri de la Déclaration des Droits de l’Homme, ne mérite pas qu’on le pleur
11 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
12ment absolu, ouvre sa chambre aux misérables sans abri. Ses trois premiers hôtes sont un galeux, un alcoolique qu’il nomme l
12 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
13 décoratif, un désespoir postiche et stylisé, à l’abri duquel on pouvait faire encore de la littérature, certes, mais on ne
13 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
14elle s’assure une survivance [p. 173] passive à l’abri d’un vaste appareil qui, d’auxiliaire devient tyran, le jour où celui
15 libérale dans la vie intérieure qu’elle mène à l’abri du réel abandonné au jeu des lois. Le confort de cette position n’est
16i paraissait le nier. Les idéalistes vivaient à l’abri du réel ; le réel se révolte et les met en question ; alors ils se re
17rsauts de douleur, puisqu’elle prend son gîte à l’abri des atteintes de la mort, mais aussi de la vie. Le système politique
14 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
18l n’a fait que réciter. Une pensée qui se met à l’abri des atteintes bouleversantes de la réalité se condamne à ne rien déco
19ilieu. On peut être conformiste pour se tenir à l’abri du concret, s’il est vrai que le concret est ce qui appelle une décis
15 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
20vait fabriqué rêve de prendre un peu de repos à l’abri de ses propres créations. Mais dès qu’il a rompu le contact avec les
16 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
21moi, à entasser nos valises tant bien que mal à l’abri. Un autre éclair siffle et claque tout près. La tempête est venue bru
22’étais chômeur depuis trois mois. On m’offrait un abri quelque part, une maison vide pendant l’hiver, une occasion de solitu
17 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
23laire est une liberté négative. Elle nous met à l’abri du monde et nous ramène tout physiquement à nos limites. Mais l’homme
18 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
24umeur. C’est cela que je nomme démoralisation à l’abri d’un faux équilibre, — d’un équilibre sans tension. Ici interviendra
25ns qui tremblent sous la pluie, groupés au maigre abri des buissons de lauriers. Ah ! les beaux « instincts primitifs » ! Le
19 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
26umeur. C’est cela que je nomme démoralisation à l’abri d’un faux équilibre, — d’un équilibre sans tension. Ici interviendra
27ns qui tremblent sous la pluie, groupés au maigre abri des buissons de lauriers. Ah ! les beaux « instincts primitifs » ! Le
20 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
28ur barrer le col sous prétexte de nous mettre à l’abri ! p. 22 am. « Neutralité oblige », Esprit, Paris, n° 61, octob
21 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
29’étais chômeur depuis trois mois. On m’offrait un abri quelque part, une maison vide pendant l’hiver, une occasion de solitu
30laire est une liberté négative. Elle nous met à l’abri du monde et nous ramène tous physiquement à nos limites. Mais l’homme
22 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
31é, futanies, etc.) qui, par privilège, vivent à l’abri des contraintes municipales 67 . Les princes interviennent donc dans
23 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
32ont déjà tous en train de faire des canons et des abris sous terre. Ce n’est pas une manière de prouver qu’ils ont quelque ch
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
33ate la contradiction. Ainsi se trouvent mises à l’abri de la critique certaines réalités humaines que nous sentons ou presse
34e d’autant plus infaillible qu’elle peut agir à l’abri du jugement. Nos actions les moins calculées sont parfois les plus ef
25 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
35nseignement d’un druide, et se trouvaient mis à l’abri des femmes. « Cette institution qu’on appelle généralement du nom ang
26 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
36’un buffet quelconque, et je n’avais trouvé qu’un abri souterrain au bout du quai. Pendant ce temps, l’express avait changé
27 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
37es oreilles. Nous ne pouvons plus nous mettre à l’abri de notre histoire, ou de nos Alpes, ou simplement de nos habitudes an
28 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
38èrement anti-nazi, et se croyait parfaitement à l’abri de ce genre de tentation. Il avait sa bonne conscience de démocrate.
29 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
39e d’élémentaire : la possibilité de se mettre à l’abri des menaces naturelles et matérielles, d’une sauvagerie profonde à po
30 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
40débarquer en Europe, et leur pays était resté à l’abri des bombardements. Même s’il leur faut seulement deux heures la proch
31 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
41ctrine chrétienne de la vocation. (Être libre à l’abri de la nécessité, ne signifie pas que l’on prend pour but la prospérit
32 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
42’un buffet quelconque, et je n’avais trouvé qu’un abri souterrain au bout du quai. Pendant ce temps, l’express avait changé
43âle à Berne, avant d’être cachés en lieu sûr, à l’abri des bombardements. Nicolas Manuel Deutsch, Urs Graf, Hans Baldung et
33 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
44e d’élémentaire : la possibilité de se mettre à l’abri des menaces naturelles et matérielles, d’une sauvagerie profonde à po
34 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
45débarquer en Europe, et leur pays était resté à l’abri des bombardements. Même s’il leur faut seulement deux heures la proch
35 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
46nt chaque phase a duré quatre ans. Il remonte des abris, dans les ruines de ses villes, pour découvrir qu’il n’a plus de gouv
36 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
47un système qui serait en équilibre permanent, à l’abri des menaces grossières comme des créations de l’esprit, insensible au
48dans le sens qu’unir l’Europe c’est la mettre à l’abri de la misère et de l’anarchie [p. 113] nationaliste, et donc secondai
49 donc secondairement mais très effectivement, à l’abri de l’expansion soviétique. Ils ont tort, s’ils croient un instant que
37 1948, Réforme, articles (1946–1980). L’Europe, aventure du xxe siècle (1er mai 1948)
50un système qui serait en équilibre permanent, à l’abri des menaces grossières comme des créations de l’esprit, insensible au
38 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
51trangeté néfaste de l’ennemi, puisqu’elle met à l’abri du danger de communier avec lui dans la lutte et d’en sortir contamin
39 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
52. Notre organisme n’est pas plus que d’autres à l’abri du sort. Mais si l’on devait parler un jour d’une « crise du CEC », c
40 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Neuf expériences d’éducation européenne [Conclusion] (décembre 1959)
53ut-être sévèrement. Mais ce défaut nous a mis à l’abri de la tentation majeure dans ce domaine : celle de plaquer sur une ré
41 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
54me, qu’une élite inconnue de la foule élabore à l’abri de toute sanction sociale : [p. 32] car c’est là qu’on peut voir appa
42 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
55s premières chances de l’esprit, — ou mettant à l’abri des atteintes de l’esprit l’indispensable tissu conjonctif de toutes
43 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.4. « Têtes de Turcs »
56ouveau Monde. Mais là-même, ils ne seront pas à l’abri des attaques de ce tyran piqué par le taon de l’avidité et de l’ambit
44 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
57ussi la proie des barbares du Nord ? Quel heureux abri put conserver au milieu de tant d’orages le flambeau des sciences prê
45 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
58mettraient les restes de la société civilisée à l’abri de leurs poursuites, et l’Europe renaîtrait et fleurirait en Amérique
46 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
59 une voûte céleste qui embrassait tout, et sous l’abri hospitalier de laquelle ces peuples guerriers [du nord] commencèrent
47 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
60génie épique quand ils sauront ne rien croire à l’abri du sort, ne jamais admirer la force, ne pas haïr les ennemis et ne pa
48 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
61ce Cook suffirait aujourd’hui pour les mettre à l’abri de ce genre d’illusion. Der Erdenkreis ist mir genug bekannt, dit Fau
49 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
62uvons encore, et de l’assurer d’une structure à l’abri de laquelle elle puisse vivre en paix et en sécurité. Nous devons con
50 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
63es chances de l’esprit, — ou [p. 602] mettant à l’abri des atteintes de l’esprit l’indispensable tissu conjonctif de toutes
51 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
64gence Cook suffirait aujourd’hui à les mettre à l’abri de ce genre d’illusion. La Terre est connue désormais dans toutes ses
52 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
65, moralement et matériellement, met la Suisse à l’abri des options dramatiques que lui proposent quelques reporters étranger
53 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
66ce Cook suffirait aujourd’hui pour les mettre à l’abri de ce genre d’illusion. Nous, les Européens du xxe siècle, nous savo
54 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
67ce Cook suffirait aujourd’hui pour les mettre à l’abri de ce genre d’illusion. Nous, les Européens du xxe siècle, nous savo
55 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
68les précises à court ou moyen terme, parce qu’à l’abri de toute rétroaction financière, sociale ou morale, il est fatal qu’e
56 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
69is « l’étude d’un bon procédé » nous met-elle à l’abri des radiations du strontium et du plutonium des déchets ? Pourquoi ne
57 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 4. Un « Essai sur l’Avenir » en 1948
70en compose un système en équilibre permanent, à l’abri des menaces vulgaires comme des créations de l’esprit, insensible aux
58 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
71t d’une dialectique de la matière, enfin mise à l’abri des surprises, des erreurs et des drames qui composent l’Histoire. Au
59 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
72les précises à court ou moyen terme, parce qu’à l’abri de toute rétroaction financière, sociale ou morale, il est fatal qu’e
60 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
73ques de l’État pourraient enfin se développer à l’abri de toute critique, dans les voies désormais inéluctables qui mènent e
61 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
74ations industrielles, restent confidentielles à l’abri des grillages qui protègent les avis officiels dans le coin le plus s
62 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
75: « Terre de civilisation, l’Europe n’est pas à l’abri de tout soupçon. Je ne commettrai pas l’erreur de vouloir la blanchir
63 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
76lligence du Docteur ne suffit pas à le mettre à l’abri de la fascination qu’exerce Méphisto à coups de promesses impossibles
64 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
77ge des idéologies antagonistes, ne sont [pas] à l’abri des erreurs qualifiées d’« humaines » pour les minimiser, dans les in