1 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Poésie dialectique (juillet 1933)
1ais aggravée par l’ironie dont le professeur nous accable à cette occasion. Erreur qui lèse à la fois l’histoire littéraire, la
2 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
2r les moutons dans la plaine du Jutland. Un jour, accablé par la misère, il était monté sur un petit tertre et il avait maudit
3 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
3isé par ce long effort démesuré contre son temps, accablé par la réprobation générale, il s’en ira mourir à l’hôpital, en disan
4 avenir du siècle. On a dépeint ce clerc moderne, accablé par tous les malheurs du temps, dont il feint de se croire victime ou
4 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
5à notre tour du reproche de fascisme dont on veut accabler tant de braves républicains. Ceci fait, nous pourrons sans équivoque
5 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
6le suppose, — dont il pouvait, en l’occurrence, l’accabler. On ne saurait souligner trop fortement ce trait : c’est encore en th
6 1937, Esprit, articles (1932–1962). M. Benda nous « cherche », mais ne nous trouve pas (juillet 1937)
7 en pleine confusion. Les anciens se vantaient et accablaient les jeunes. Ceux-ci refusaient de se reconnaître dans le signalement
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
8ne de la rhétorique courtoise, les spécialistes l’accablent des plus aigres ironies, en France surtout. Sismondi faisait remonter
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
9oint de refus pour moi, point d’heures inégales ; Accablé de faveurs à mon repos fatales… Arrêtons ici la tirade : les premier
9 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
10 C’était comme si le poids de son existence l’eût accablé. Qu’il dût, jour pour jour, se lever avec lui-même, se coucher avec l
10 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Le bon vieux temps présent (20 mars 1939)
11s apprivoiser le destin. Soit que les tyrans nous accablent, soit qu’un sursaut nous dresse à résister, il faudra changer de ryth
11 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
12estinée, du souci même de notre orgueil, qui nous accable inconsciemment. Quoi qu’il arrive, le grand Ordre subsiste, la Partie
12 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
13r les moutons dans la plaine du Jutland. Un jour, accablé par la misère, il était monté sur un tertre et il avait maudit le Die
14isé par ce long effort démesuré contre son temps, accablé par la réprobation générale, il s’en ira mourir à l’hôpital, en disan
15 avenir du siècle. On a dépeint ce clerc moderne, accablé par tous les malheurs du temps, dont il feint de se croire victime [p
13 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
16 le suppose — dont il pouvait, en l’occurrence, l’accabler. On ne saurait souligner trop fortement ce trait : c’est encore en th
14 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
17 C’était comme si le poids de son existence l’eût accablé. Qu’il dût, jour pour jour, se lever avec lui-même, se coucher avec l
15 1946, Journal des deux Mondes. 1. Le bon vieux temps présent
18s apprivoiser le destin. Soit que les tyrans nous accablent, soit qu’un sursaut nous dresse à résister, il faudra changer le ryth
16 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
19tants de la planète, non moins réels, guère moins accablés de problèmes. Mais je ne cherche pas à m’en tirer par une réplique, m
17 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Pour la suppression des visas (23 avril 1946)
20tants de la planète, non moins réels, guère moins accablés de problèmes. Mais je ne cherche pas à m’en tirer par une réplique, m
18 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
21, lent à démêler le monde où il revient, et qui l’accable de présences bizarres, parfois douces mais parfois hostiles. (Et cela
19 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
22e notre directeur : « Les journalistes, dit-il, m’accablent de téléphones et dérangent mon travail pour me demander mon opinion s
20 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
23 le sens des mots qu’ils nous ont pris, et à nous accabler d’injures homériques. Elle se traduit par un fait grave : au Congrès
21 1948, Suite neuchâteloise. VII
24 peupliers, et dont les longues vagues limoneuses accablent sans relâche les roseaux de la baie. Des nuées menaçantes courent trè
22 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
25 peupliers, et dont les longues vagues limoneuses accablent sans relâche les roseaux de la baie. Des nuées menaçantes courent trè
23 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
26appuis concrets dont jusqu’ici on ne nous a point accablés ? Quant à la Table Ronde de Rome, elle avait reçu pour mission de s’o
24 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
27 de Vinci devait semer de la neige sur les villes accablées par l’été : l’avion bombarde nos cités. Les découvertes géniales d’Ei
25 1956, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Oserons-nous encore… » (6 novembre 1956)
28issé de la liberté, éviter la honte éternelle qui accable désormais toute cette génération — la Hongrie massacrée sous les yeux
26 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
29 de Vinci devait semer de la neige sur les villes accablées par l’été ; l’avion bombarde nos cités. Les découvertes géniales d’Ei
27 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
30issé de la liberté, éviter la honte éternelle qui accable désormais toute cette génération, la Hongrie massacrée sous les yeux
28 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
31ité de l’amour humain ; — la « mélancolie » qui l’accable et lui rend ce mariage impossible ; — enfin sa vocation exceptionnell
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
32ieux, afin que la mauvaise fortune ne finisse par accabler l’imprévoyance, nous décidons que, d’un commun accord de toute notre
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
33 remords tous les titres de notre gloire ; il est accablé sous le poids des découvertes, des connaissances, incapable de se rep
31 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
34ité de l’amour humain ; — la « mélancolie » qui l’accable et lui rend ce mariage impossible ; — enfin sa vocation exceptionnell
32 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
35rs esprits le découvrent. Mais aussitôt, ils nous accablent de reproches. Je vous citerai, à ce propos, un professeur indien ense
33 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
36iens réels que ceux d’une administration en outre accablée de soucis matériels et qui a d’autres chats à fouetter que de méditer
34 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
37réels que ceux d’une administration, par ailleurs accablée de soucis matériels et qui a d’autres chats à fouetter que de méditer
35 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
38e ceux d’une administration [p. 107] par ailleurs accablée de soucis matériels et qui a d’autres chats à fouetter que de méditer
36 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
39Europe est responsable de la plupart des maux qui accablent le Tiers Monde, et d’abord de son explosion démographique, d’où famin
37 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
40Europe est responsable de la plupart des maux qui accablent le Tiers Monde, et d’abord de son explosion démographique, d’où famin
38 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
41des famines périodiques dont chacun sait qu’elles accablaient depuis des siècles les populations des Indes, de la Chine, de l’Afriq