1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
1 à comprendre ce qu’il est : cela qui me rendrait acceptable ce monde…) Malheur à celui qui ne cherche pas. Malheur à celui qui ne
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
2 à comprendre ce qu’il est : cela qui me rendrait acceptable ce monde.) Malheur à celui qui ne cherche pas. Malheur à celui qui ne
3 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
3terrain où la compromission semblait pratiquement acceptable ? Nous avons trop souvent et bien trop volontiers souffert que l’on n
4 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
4est justement ce qui n’a pas de sens actuellement acceptable). (Puis ils retournent cette erreur comme un gant, et se font communi
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
5ôt que pour réformer un monde qui lui paraît fort acceptable (utilisable, tel qu’il est, pour un Goethe tel qu’il se voudrait). Ri
6d’informer un monde neuf, qui enfin nous paraisse acceptable. Les « leçons » que nous tirons aujourd’hui du spectacle des gens, de
6 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
7on intérêt ; figures de rhétorique romanesque, et acceptables à ce titre, mais qu’il serait assez absurde de confondre avec des vér
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
8condamné à rendre la passion moins inhumaine plus acceptable aux yeux du moraliste. Inférieur en ceci à Béroul, il sera le premier
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
9la voilant religieusement, de manière à la rendre acceptable au jugement de la société. Le tournoi « joue » le mythe, physiquement
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
10t ; figures de rhétorique romanesque, et [p. 340] acceptables à ce titre, mais qu’il serait assez absurde de confondre avec des vér
10 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
11e la personne est d’ailleurs la seule philosophie acceptable pour le fédéraliste. Je définis la personne comme l’homme à la fois l
11 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
12e, voire haïssable, si nous vivions dans un monde acceptable ou simplement à la mesure de notre action. Je vais à lui pour me défe
12 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
13u des Variations Goldberg. Les copies seules sont acceptables, à première vue, et seules font accepter l’original, qui fit scandale
13 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
14que plus ou moins juste d’une part, plus ou moins acceptable de l’autre. Sans doute n’était-il pas possible de faire davantage à c
14 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
15idents insensés, que rien au monde ne peut rendre acceptables ou justifiables. L’idée que la souffrance puisse devenir féconde ne l
15 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
16r vingt et une connues l’ayant rendue possible et acceptable. « Hérétique entre les hérétiques », toujours soucieux de différer ma
16 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
17rimes dans le sens de l’Histoire, pour les rendre acceptables aux mandarins français ? Idée chrétienne, diront mes réalistes avec m
17 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (fin) (mai 1957)
18té européenne — comme toute neutralité moralement acceptable — se devrait et devrait au monde d’être doublement limitée dans sa na
18 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
19eux indiquer qu’il existe deux formules également acceptables. Il paraît plus malaisé d’introduire dans la définition la mise en ga
19 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
20r vingt et une connues l’ayant rendue possible et acceptable ? « Hérétique entre les hérétiques », toujours soucieux de différer m
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.3. Le Mythe de Japhet
21ie de l’économie du salut, serait donc un concept acceptable aux yeux des Pères. Et le mythe de Japhet, ainsi interprété, exprimer
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
22que l’on puisse opposer à l’Asie, et qui devienne acceptable pour les apologètes. Il faut attendre le début du Ve siècle de notre
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
23 général : l’existence d’un critère de perfection acceptable pour tous. D’où provient cette présupposition ? De l’intuition de « l
23 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
24les suivent leurs lois propres, de moins en moins acceptables pour l’esprit. Entre un homme d’affaires, un politicien, un prolétair
25xemples au hasard — ne peuvent offrir des remèdes acceptables pour plus d’un pays, d’une école, d’une confession. Or, nous avons un
24 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
26ble —, elle s’est rendue plus transportable, plus acceptable et imitable qu’aucune autre. Mais il faut voir enfin que cette civili
25 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 4. Un « Essai sur l’Avenir » en 1948
27 en a pâti. L’effort pour établir un ordre social acceptable, tantôt se disperse entre vingt sectes politiques contradictoires, ta
26 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
28 », au point de rendre cette même machine bientôt acceptable, puis désirable et finalement indispensable ? [p. 171] Comment prévo