1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 2. Description du monstre
1, le décor. La laideur des « collèges » n’est pas accidentelle. C’est celle-même du régime. L’architecture de nos « palais scolaires
2 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
2un temps de crise, qu’elle en revêt une actualité accidentelle : c’est en quelque sorte le contraire qui est vrai ; c’est notre temp
3 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
3arxiste idéal ne laisse subsister que les risques accidentels. Et comme le marquait récemment T. S. Eliot, dans un article 21 où s
4 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
4rythmes créateurs. Elle exprime simplement l’état accidentel d’un conflit absurde entre deux opérations dont nous avons perdu le c
5 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une main, par C. F. Ramuz (juin 1933)
5son corps. Examen forcé d’ailleurs, interrogation accidentelle. Par le choix même du prétexte de cet écrit, il nous donne ce genre d
6 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
6eur possible valeur de témoignages, de parti pris accidentels, plutôt que de leur imposer un style indépendant [p. 31] de leur obje
7 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
7tion commune : l’étatisme. Tout ce qui n’est pas accidentel dans le fascisme et l’hitlérisme 42 se ramène à cette exigence d’un
8 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
8arxiste idéal ne laisse subsister que les risques accidentels ; il réduit l’aventure humaine à un déroulement indéfini de changemen
9 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
9ences humaines et à faire croire qu’elles étaient accidentelles et méprisables. Les premières revendications d’égalité furent néanmoi
10 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
10rythmes créateurs. Elle exprime simplement l’état accidentel d’un conflit absurde entre deux opérations dont nous avons perdu le c
11 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
11rti, par exemple. Ce n’est pas dans l’utilisation accidentelle et partisane d’une pensée que réside son engagement. C’est, au contra
12 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
12une distinction entre l’esprit et le corps qui, d’accidentelle qu’elle était à l’origine, allait être décrétée essentielle par les p
13 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
13ences humaines et à faire croire qu’elles étaient accidentelles et méprisables. Les premières revendications d’égalité furent néanmoi
14 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
14victoire, c’était en vertu d’une erreur non point accidentelle mais initiale, et de l’ordre du spirituel. La description historique
15 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
15gage, dont nous venons d’énumérer quelques causes accidentelles. La vraie raison de tout le mal — et le fait qui nous intéresse direc
16 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
16te ; ce n’est pas protester contre les conditions accidentelles qu’impose sa réalisation, et qui lèsent beaucoup d’intérêts, dont cer
17 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
17 nécessairement quelque héroïsme à leurs victimes accidentelles. Ce que je veux dire, c’est que le danger de penser est immédiat à l’
18 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
18arti par exemple. Ce n’est pas dans l’utilisation accidentelle et partisane d’une pensée que réside son engagement. C’est au contrai
19 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
19ments existeraient sans doute, mais d’une manière accidentelle, non reconnue, à titre d’étrangetés inavouables, en contrebande. Mais
20lon les lois du jour et de la vengeance, brutale, accidentelle, privée de sens mystique. Or la Minne suprême inspire à Brangaine l’e
20 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). L’ère des religions (22 février 1939)
21chat du péché d’origine ? Ce n’est pas un conflit accidentel, c’est encore moins un conflit politique qu’il faut chercher à l’orig
21 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Hommage à C. F. Ramuz (mai 1940)
22us « Suisse » que ces créations spontanées, comme accidentelles, de centres européens dans un canton : Zürich au xviiiᵉ siècle, Coppe
22 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
23 de leur [p. 56] emportement. L’un, c’est la mort accidentelle, l’autre, la folie qui l’abat. Un seul parvint dans l’intégrité de sa
23 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un salon atomique (26 décembre 1945)
24es de notre vanité, ou par quelques répercussions accidentelles sur nos amours ou notre compte en banque. Rien ne laisse les hommes a
24 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
25e de Hollywood n’a pas de raisons mystérieuses ou accidentelles. Ses causes sont évidentes et inéluctables : ce sont celles-là mêmes
25 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
26 pas à l’Occident. Mais au-delà de ce pittoresque accidentel, je sens quelque chose d’important. Que le Nord domine, voilà qui sig
26 1946, Lettres sur la bombe atomique. 8. Un salon atomique
27es de notre vanité, ou par quelques répercussions accidentelles sur nos amours ou notre compte en banque. Rien ne laisse les hommes a
27 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
28cte, mais seulement la division ou la duplication accidentelle d’un même organe, n’ont rien de mieux à faire qu’à fusionner le plus
28 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
29arti par exemple. Ce n’est pas dans l’utilisation accidentelle et partisane d’une pensée que réside son engagement. C’est, au contra
29 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
30e de Hollywood n’a pas de raisons mystérieuses ou accidentelles. Ses causes sont évidentes et inéluctables ; ce sont celles-là mêmes
30 1948, Suite neuchâteloise. II
31anisme du souvenir conditionné. Il nous livre à l’accidentel, et ses accidents sont petits : une madeleine trempée dans du thé, un
31 1948, Suite neuchâteloise. VI
32 où mon regard ni ma pensée ne se heurte à rien d’accidentel ou d’étranger. Comment, moi si frileux, n’éprouvai-je ce matin que bi
32 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
33n ministre, les rapports, s’il en est, ne sont qu’accidentels. Il s’agit d’ordres différents, dirait Pascal. Mais cette constatatio
33 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
34ple subit, et qui semblent issues de la rencontre accidentelle de grands capitaux et de vastes ressources naturelles. Bien au contra
34 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
35s nous sommes apparentés. Ce qui est changeant et accidentel ne doit pas reléguer dans l’ombre ce qui est durable et substantiel.
35 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
36n ministre, les rapports, s’il en est, ne sont qu’accidentels. Il s’agit d’ordres différents, dirait Pascal. Mais cette constatatio
36 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
37r conception de la politique, — avec leurs drames accidentels ou essentiels, avec leurs vertus et leurs vices, — c’est avec ces pay
37 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
38se pas que cette inquiétude et ce désordre soient accidentels. Je pense même qu’ils remontent aux sources vives de notre civilisati
38 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
39ui-même terrorisé. D’où le fait nécessaire et non accidentel — en dépit de l’hypocrisie des historiographes partisans — que la Rév
39 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
40’impressionner. On ne saurait la réduire à rien d’accidentel, de physique ou d’anecdotique. Car si le soleil se lève à l’Orient po
40 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
41ois incompatibles. Et ce fait initial nous semble accidentel, j’entends qu’il serait vain d’essayer de le déduire d’une certaine s
41 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
42ui-même terrorisé. D’où le fait nécessaire et non accidentel — en dépit de l’hypocrisie des historiographes partisans — que la Rév
42 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
43éplorent depuis des siècles ? Ils ne peuvent être accidentels. Je pense même qu’ils remontent aux sources vives de notre civilisati
43 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
44tion USA-URSS, si brève qu’elle ait été, et comme accidentelle, a suffi pour nous faire entrevoir un péril jusqu’alors inconcevable 
45neutralisme. Il y a enfin quelques motifs locaux, accidentels ou régionaux. Beaucoup d’Allemands de l’Ouest vous disent (mais peu l
44 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
46ais prévus. Si l’on fait la part des empêchements accidentels et habituels (voyages, maladie, surcharge de travail, oubli des dates
45 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
47s au contraire que cette rencontre a été purement accidentelle. Elle s’est produite dans ce que j’ai nommé « le carrefour hasardeux
46 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
48 qu’il nous propose malgré lui, n’est pas du tout accidentelle. Elle ne résulte pas, j’y insiste, de quelque hésitation prolongée de
49 aux yeux des passionnés, que comme un contrecoup accidentel. Ils veulent brûler. Et ils croient découvrir, aux époques les plus d
50 Je vois bien qu’on peut l’attribuer à des motifs accidentels et différents, scandale moral dans le cas de Lolita, manifestation po
47 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation et loisirs : les mass media (mai 1959)
51 à la grande popularité (pour des raisons souvent accidentelles) auprès de masses qui ne peuvent pas avoir la moindre idée de la natu
48 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
52sure de cette force de rayonnement. Son découpage accidentel et temporaire en Europe de l’Ouest et de l’Est, en groupements de Six
49 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
53 qu’il nous propose malgré lui, n’est pas du tout accidentelle. Elle ne résulte pas, j’y insiste, de quelque hésitation prolongée de
54 aux yeux des passionnés, que comme un contrecoup accidentel. Ils veulent brûler. Et ils croient découvrir, aux époques les plus d
55 Je vois bien qu’on peut l’attribuer à des motifs accidentels et différents, scandale moral dans le cas de Lolita, manifestation po
50 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
56’impressionner. On ne saurait la réduire à rien d’accidentel, de physique ou d’anecdotique. Car si le soleil se lève à l’Orient po
51 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
57ux naquit au cours d’une de ces réunions. La mort accidentelle du général Sikorski mit fin aux entretiens en 1943 37 , et Benès déno
52 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
58Il suggère une correspondance qui ne saurait être accidentelle entre la position de l’Europe dans le monde et sa fonction particuliè
53 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.1. Puissance du mythe
59istinguer dans l’histoire de sa formation la part accidentelle de la légende et la part des données vérifiables. Ces dernières nous
54 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
60s significatif et plus réel qu’un fait historique accidentel. » Il n’y a pas là de hasard ou d’erreur, mais une nécessité profonde
55 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
61nte, il y a bien autre chose qu’un mécontentement accidentel, il y a de sérieuses nécessités, appelant des réformes de structure q
56 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
62sure de cette force de rayonnement. Son découpage accidentel et temporaire en Europe de l’Ouest et de l’Est, en groupements de Six
57 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.5. Le rôle de la recherche en Europe
63se pas que cette inquiétude et ce désordre soient accidentels. Je pense même qu’ils remontent aux sources vives de notre civilisati
58 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
64 ce mouvement ait été baptisé impérialisme paraît accidentel et relatif : toute énergie, toute force physique ou spirituelle peut
59 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
65pour ses régions, et sans correspondance autre qu’accidentelle avec aucun espace économique défini par la nature des choses ou par u
66itaire dans les frontières actuelles (et en somme accidentelles) de l’État en question. La confusion État-Nation-Patrie-Langue, entre
60 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
67 bien autre chose, en effet, qu’un mécontentement accidentel, il y a de sérieuses nécessités appelant des réformes de structure qu
61 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
68 civique réelle ; et sans correspondance autre qu’accidentelle avec aucun espace économique défini [p. 53] par la nature des choses
62 1970, Preuves, articles (1951–1968). Dépasser l’État-nation (1970)
69 civique réelle ; et sans correspondance autre qu’accidentelle avec aucun espace économique défini par la nature des choses ou par u
63 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
70 civique réelle ; et sans correspondance autre qu’accidentelle avec aucun espace économique défini par la nature des choses ou par u
64 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
71avec des amis qu’à l’école ; avec n’importe qui d’accidentel ou de [p. 81] clandestin qu’avec un « enseignant » professionnel. J’a
65 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
72 exemple. Ce n’est pas dans l’utilisation [p. 15] accidentelle et partisane d’une pensée que réside son engagement. C’est au contrai
66 1972, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). De l’unité de culture à l’union politique (17-23 avril 1972)
73États n’ont jamais été « naturelles ». Elles sont accidentelles et arbitraires comme les conflits armés dont elles figurent sur nos a
67 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
74s traditionnelles, ou bien divisées d’une manière accidentelle (en vertu d’un mélange diplomatique d’hypocrisie et d’ignorance) par
75rd’hui, que le tracé des frontières étatiques est accidentel, sans plus d’utilité démontrable qu’administrative, et très nuisible
76États n’ont jamais été « naturelles ». Elles sont accidentelles et arbitraires, comme les conflits armés dont elles figurent les trac
68 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
77es de l’économie. Ce n’est pas dans l’utilisation accidentelle et partisane d’une pensée que réside son engagement, c’est au contrai
69 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
78départements de Rhône-Alpes. Entité qui n’est pas accidentelle d’ailleurs. Car la région universitaire dont nous avions esquissé la
70 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
79sillonnées de poids lourds, et qui démoralisent l’accidentel piéton. Rues commerçantes embouteillées six à huit heures par jour pa
71 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
80, qu’elles entretiennent), les liens ne sont plus accidentels mais systémiques. Voici leur enchaînement depuis un siècle et demi :
72 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
81tes »). Il s’agit là de contrecoups plus ou moins accidentels du développement d’une industrie dont la croissance normale eût bien
73 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
82épartements de Rhône-Alpes. Entité que je croyais accidentelle d’ailleurs, mais je me trompais. Car la Région universitaire dont j’a
83ne sauraient définir une région que d’une manière accidentelle, tout éphémère. Le Mezzogiomo ne connaît aucun problème linguistique
74 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
84 nécessairement quelque héroïsme à leurs victimes accidentelles. Ce que je veux dire, c’est que le danger de penser est immédiat à l’
85rti, par exemple. Ce n’est pas dans l’utilisation accidentelle et partisane d’une pensée que réside son engagement. C’est au contrai
75 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
86stin. Mais si je refuse d’accorder mon âme au don accidentel qui m’échoit, si je la garde pour moi [p. 249] et « pour Dieu », que