1 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
1ricaturer l’objet de ma critique pour faciliter l’accusation : je prends pour la juger ce que l’époque m’offre de mieux réussi. Vo
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
2 et autres potinières ne vivent que de semblables accusations. Du moment que n’importe qui juge et contrôle n’importe quoi, il faut
3 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’ordre social. Le Libéralisme. L’inspiration (novembre 1929)
3isciple de Nietzsche ! » — Sous le poids de cette accusation, comment ne point céder : il fit couper ses ailes. On le félicita de
4 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
4 pas au contraire considérer celles-ci comme leur accusation perpétuelle ? Car la vraie question qu’elles posent, chrétiennement,
5 de préciser ici et de pousser dans le détail une accusation que certains, déjà, disent banale, pour lui ôter sa force, je le crai
5 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
6ces questions qui nous sont posées comme autant d’accusations, et qu’il est de notre devoir d’envisager avec toute la bonne foi que
6 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
7dos à dos, nous voici maintenant en présence de l’accusation plus subtile des partisans de la synthèse. Comment des gens qui se ré
7 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
8e peut exister parmi nous que sous la forme d’une accusation personnelle. Il faut savoir entendre ce mutisme formidable. Je crois
8 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
9critique » au sens le plus littéral de ce mot : l’accusation qui met en état de crise l’ensemble de ces affirmations et de ces nég
10thèses et ce principe de synthèse qu’il contient. Accusation qui ne porte pas sur le détail ni sur la valeur morale de cette métho
11lan humain et rien qu’humain où opère la méthode. Accusation qui consiste simplement à rapporter tous ces problèmes à la réalité d
9 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
12s dos à dos, me voici maintenant en présence de l’accusation plus subtile des partisans de la synthèse. Comment un homme qui se ré
10 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
13e peut exister parmi nous que sous la forme d’une accusation personnelle. Il faut savoir entendre ce mutisme formidable. Je crois
11 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
14asciste », qui est ridicule en l’occurrence, et l’accusation d’être comte et de s’appeler Casimir, qui me paraît un peu subtile. E
12 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
15uctible, ne parurent plus que sous la forme d’une accusation radicale. Au lieu de génies représentatifs, on eut des orateurs et de
13 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
16asciste », qui est ridicule en l’occurrence, et l’accusation d’être comte et de s’appeler Casimir, qui me paraît un peu subtile. E
14 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
17 nos mains la pièce capitale du procès : l’acte d’accusation du clerc actif qu’était Luther, contre le clerc « désintéressé » que
15 1937, Esprit, articles (1932–1962). Marius Richard, Le Procès (juin 1937)
18a prière n’est pas un refuge ; elle est un acte d’accusation, et un aveu de chaque homme pour tous les autres : « Je suis plus prè
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
19jours des excès luxurieux. Sans nous attarder aux accusations de débauche que beaucoup ont portées contre les troubadours — l’on sa
20s disciples peu disciplinés, les troubadours. Des accusations horrifiantes figurent à cet égard dans les registres de l’Inquisition
21 et tout commerce sexuel, licite ou non. Mais des accusations semblables furent portées contre toutes les religions nouvelles, sans
22 Sohrawardi devaient même payer de leur vie cette accusation d’hérésie. 58 Il est bien émouvant de constater que tous les termes
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
23 causé sa damnation. Mais le corps lui retourne l’accusation (il n’a pas tort.) Ainsi vont-ils, récriminant trop tard, au-devant d
18 1942, La Part du Diable (1982). Introduction. Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs
24ans ce sens que chaque vérité comporte une part d’accusation pour notre vie, et tend à déranger cet équilibre de pieux mensonges t
19 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
25point précis où tout se renverse, le point où nos accusations, délaissant nos ennemis abattus, vont porter de plein fouet contre no
20 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
26es ces méfiances sont sans fondements, toutes ces accusations injustes, à mon avis. Si nous vendons nos âmes contre des frigidaires
21 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
27es ces méfiances sont sans fondements, toutes ces accusations injustes, à mon avis. Si nous vendons nos âmes contre des frigidaires
22 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
28ais faire comprendre les uns aux autres. D’où les accusations [p. 157] de « manque de sérieux », qu’ils ne cesseront pas d’échanger
23 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
29se retrouve pas ? MALHERBE Différence entre les Accusations et les Calomnies. On ne peut donner aux gardiens de la liberté d’un É
30is un délit contre cette liberté… Mais autant ces accusations sont utiles dans une république, autant les calomnies sont dangereuse
31 la Première Décade de Tite-Live, chap. VII. Une accusation Le 13 novembre 1947, on pouvait lire dans notre presse de copieux com
32ux mondes , se lance alors à corps perdu dans une accusation qui ne laisse pas de susciter l’étonnement de l’auditoire. Après s’êt
33c Tite-Live et son commentateur, je suis pour les accusations mais contre les calomnies, parce que je suis pour la liberté qui est
24 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
34uestion sérieuse n’est pas pour nous de réfuter l’accusation de bellicisme, mais d’empêcher la guerre en fait. Le plus beau témoig
25 1952, Preuves, articles (1951–1968). « L’Œuvre du xxᵉ siècle » : une réponse, ou une question ? (mai 1952)
35uze. Mais, aussitôt, une autre dictature relève l’accusation, et l’appuie cette fois-ci sur une doctrine. Le mal serait entré dans
26 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
36e expose le sujet d’une dictature totalitaire à l’accusation de sabotage. S’ils tombent dans cette erreur et s’ils y persévèrent,
27 1954, Preuves, articles (1951–1968). Politique de la peur proclamée (novembre 1954)
37uidation des koulaks à celle des kolkhozes ; de l’accusation contre les médecins de Staline à leur réhabilitation. On sent qu’il s
28 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
38de Staline. Mais il omet de rappeler que l’acte d’accusation publié au lendemain de la mort de Beria dénonçait ce dernier comme « 
39 de la Terreur. Mais nous disions que les chefs d’accusation produits par la « justice » au nom du « peuple » hongrois étaient pro
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
40 traverse toute la pensée européenne. C’est cette accusation passionnée et contenue qui, liée à l’amour pour tout ce qui est créat
30 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
41e d’autarcie, et cette mise en question, voire en accusation, de la formule stato-nationale élaborée par le xixe siècle, nous ren
31 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
42 de notre culture en libre essor. Elle appuie son accusation sur une doctrine. Le mal serait entré dans la peinture, dit-elle, ave
32 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
43s décisions politiques ou morales, tantôt mise en accusation parce qu’elle aurait produit le danger atomique ou voudrait nous rédu
33 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
44e expose le sujet d’une dictature totalitaire à l’accusation de sabotage. S’ils tombent dans cette erreur et s’ils y persévèrent,
34 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
45e d’autarcie, et cette mise en question, voire en accusation, de la formule stato-nationale élaborée par le xixe siècle, nous ren
35 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
46e d’autarcie, et cette mise en question, voire en accusation, de la formule stato-nationale élaborée par le xixe siècle, nous ren
36 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
47me, l’alignement mécanique dans l’informe. D’où l’accusation de « formalisme » que le pouvoir totalitaire a coutume de porter cont
37 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
48ts empressés quand on le quitte à la mairie, et d’accusations sans scrupules dès qu’on se retrouve au bistrot — ce qui s’explique d
38 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
49ançais. Nous trouverons une première erreur sur l’accusation de retour en arrière, alors que tout le problème des Régions à créer
39 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
50ents de Voltaire, aux nostalgies de Rousseau, aux accusations de l’Abbé Galiani 6 jusqu’aux diatribes exaspérées d’un Franz Fanon
40 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
51la sécurité de la Suisse, ce qui était vraiment l’accusation la plus grave que l’on pouvait porter contre quelqu’un à l’époque. Fi