1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
1 prétextes que l’on a pu avancer pour légitimer l’activité littéraire, le plus satisfaisant, celui qui rend le mieux compte de l
2 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
2e n’est pour lui qu’un résultat secondaire de son activité. Le but de sa vie n’a jamais été de s’enrichir. Son « rêve » était au
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
3n ne peut plus attaquer un fonctionnaire dans ses activités publiques sans que des personnes bien intentionnées viennent vous dir
4e mesure conscients des fins qu’on assigne à leur activité ? Un peu de rigueur dans la pensée empêcherait souvent des catastroph
4 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
5ins philosophes des sciences fait-elle songer à l’activité de cet espion anglais qui parvint durant la guerre à diriger le servi
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
6 d’ennui qui constituent la trame réelle de notre activité et qui différencient radicalement notre vie d’un conte de fées. Il n’
6 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
7he une revanche sournoise et désintéressée dans l’activité d’un jugement qui domine la médiocrité du monde. Le père Reinecke est
8 dans leur dessin des formes particulières de son activité. En même temps elle se peuple d’arbres, de germes lents, de passages
7 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
9on : mais ils s’ordonnent tranquillement dans une activité qui tire son unité foncière de la nature même des choses. [p. 181] L
8 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
10des expériences accumulées dans l’exercice de ces activités, composerait des poèmes d’amour, des romans, des drames philosophique
11ue l’homme fut supérieur à la somme de toutes ces activités et domina constamment sa vie et son œuvre. Il n’y a peut-être pas d’i
12t n’est qu’une figuration symbolique, une leçon d’activité, de réalisation, d’actualisation de la pensée, dont la vertu et la gr
9 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
13us mené par les philosophes, qu’il accorde à leur activité une importance qu’elle ne saurait avoir et lui fait par suite des rep
10 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Hic et nunc [éditorial] (novembre 1932)
14ui sont acte et présence. [p. 3] Et certes notre activité serait injustifiable si nous tentions de la justifier par des argumen
11 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
15e », mais elle oublie que ce quelque chose, notre activité, ne vaut rien pour notre salut. Elle se souvient que nous devons trav
16es et morales. Doit-on conclure au refus de toute activité politique ? Ce serait admettre que les deux termes de l’antinomie s’é
12 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
17èvre tombée, poursuivra durant toute sa vie une « activité littéraire ». Ces deux expériences seraient antithétiques si elles ét
18ulement où il portait en tous les domaines de son activité une application volontaire et soutenue. Ce n’est donc pas l’aspect li
19ne discipline de l’âme. Un [p. 484] exercice, une activité organique à objectifs limités et concrètement conditionnée, nullement
20pas absence de mots. C’est encore chez Goethe une activité réelle, et même à double effet. Qu’y a-t-il de plus agissant, dans un
21ion du Grand-Duché. « J’ai toujours considéré mon activité extérieure et ma production comme purement symboliques, et, au fond,
13 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
22919, et l’atmosphère de crise baigne toutes leurs activités, à un degré bien plus profond qu’on ne l’imagine d’ordinaire en Franc
14 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
23achinisme se trouvaient aussitôt absorbés par des activités nouvelles. À la faveur de l’optimisme puéril qui caractérise le xixᵉ
24ociée à une conception purement quantitative de l’activité, n’est plus une mystique de classe : elle est devenue quasi universel
15 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
25ligentsia, mais du point de vue plus profond de l’activité propre des intellectuels. L’adhésion au soviétisme d’un certain nombr
26ce, il n’en a plus (Berdiaev). Et dès lors, toute activité spirituelle lui apparaît nécessairement comme un mensonge (Keyserling
16 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
27’esprit a couvert de douteuses marchandises, et l’activité spirituelle a pu paraître le privilège d’une caste, d’un niveau de fo
17 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
28ensée n’est plus pour lui qu’un jeu d’oisifs, — l’activité de ceux qui n’en ont point, de ceux qui vivent dans l’ignorance des n
29 des moyens d’en sortir, une nouvelle direction d’activité. Vont-ils se tourner vers les sages, vers les clercs dont on pouvait
18 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
30n voit paraître toute espèce de troubles dans ses activités et ses pensées : l’un des plus caractéristiques est justement cette p
19 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
31’est pas dans les bureaux d’État, il reste dans l’activité réelle de chaque personne, au sein de groupes d’autant plus forts qu’
32ter. Au contraire, des lois souples, laissant à l’activité des personnes un certain jeu, supportent beaucoup plus facilement l’i
20 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
33lasse des « braves gens », Marx montrait que leur activité réelle était l’exploitation économique du prolétaire, que leur libéra
34’est-à-dire qu’il réduisit systématiquement toute activité humaine à son aspect économique, à des facteurs quantitatifs. Enfin,
21 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
35ain ordre terrestre, d’un certain aménagement des activités, de la durée, des créations humaines. Tout ordre terrestre suppose un
36isme quant aux fins terrestres, mais impliquant l’activité de l’homme considérée comme un service nécessaire — voilà peut-être d
22 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
37e », mais elle oublie que ce quelque chose, notre activité, ne vaut rien pour notre salut. Elle se souvient que nous devons trav
38es et morales. Doit-on conclure au refus de toute activité politique ? Ce serait admettre que les deux termes de l’antinomie s’é
23 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
39qui a mesuré dans un instant l’échec total de ses activités, — et qui a cru à autre chose. C’est un homme pour qui tout est accom
24 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
40d’être revendiqués par l’homme responsable de son activité : ce sont les intérêts de son métier, de son ménage, de sa terre ; [p
25 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
41rétien. Alors que l’État romain lui déniait toute activité libre et spontanée, l’Église lui [p. 201] rend sa dignité humaine d’i
42Enfin l’individu de la Renaissance se livre à une activité toute nouvelle : l’expérimentation scientifique libre. Tout cela relè
26 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
43achinisme se trouvaient aussitôt absorbés par des activités nouvelles. À la faveur de l’optimisme puéril qui caractérise le xixe
44ociée à une conception purement quantitative de l’activité, n’est plus une mystique de classe : elle est devenue quasi universel
27 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
45, elle s’élance vers un but nouveau. Cette double activité aboutit à la création de l’État — secteur organisé — et de la nation,
46 politique. Elle consiste à faire la part, dans l’activité des personnes aussi bien que dans celle des peuples, de ce qui est or
28 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
47s. Le public se figure que la philosophie est une activité qui ne le concerne pas. Il ne nie pas sa valeur intrinsèque. Ou, du m
48de ceux pour lesquels philosopher ne figure pas l’activité de ceux qui n’en veulent point avoir. Son essai manifeste une volonté
29 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
49gner, c’est rappeler aux hommes les fins de leurs activités. C’est, pour un écrivain, ordonner les moyens de son art à ces fins.
30 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
50ssort de toute invention ; et le symbole de cette activité, c’est la machine. D’autre part, il devait aboutir à une distinction
31 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
51nsi lui-même de la vie profonde du peuple et de l’activité créatrice des élites ? Ni le pouvoir ni les lois ne peuvent compter s
32 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
52 dans cette présentation sous un même toit de ces activités intellectuelles, si éloignées en apparence les unes des autres, éclat
33 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
53adopte en face de l’homme. Ils représentent trois activités de Dieu bien distinctes. « Cette position différente dans la hiérarch
34 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
54ilosophique. C’est une recherche des conditions d’activité de l’imagerie philosophique, conduite avec un bon sens socratique, un
35 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
55nt de rester responsables personnellement de leur activité constitue un obstacle et un principe de mort pour l’épanouissement et
36 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
56ions, en flânant dans vos rues… Flâner, c’est une activité plutôt « réactionnaire », n’est-ce pas ? Lui. — Ah ! oui… (silence p
37 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
57omme un produit de consommation, et non comme une activité de production. Or si tout le monde commence à distinguer que le secr
58 ni de la naissance ni de la fortune, mais de son activité et de sa culture ». Culture et travail se trouvent ainsi liés dans un
38 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
59 tout critère intellectuel de jugement touchant l’activité des « hommes d’action ». On déléguera au technicien, et à lui seul, l
39 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
60 nous manions n’imposent pas leurs conditions à l’activité culturelle 26  : il ne faut pas que la « grammaire » ait autorité sur
40 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
61ffective de la pensée et de la foi à nos misères, activité concrète et créatrice, et garantie contre les préjugés intéressés. « 
41 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
62lture comme « une forme commune de la vie, dont l’activité économique et politique ne constitue qu’une partie, tout comme la pro
63ou Gleichschaltung comme diraient les nazis — des activités spirituelles et manuelles. Mais la conception [p. 95] qui assimile l’
42 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
64e tout ordre. Le peuple… est le seul but de toute activité humaine et de toute institution publique. » — « L’empire est un État
65lle mesure va-t-elle pouvoir régir l’ensemble des activités intellectuelles ? Comment s’appliquera-t-elle [p. 108] à la réalité e
66t politique ». Il est incontestable que ces trois activités, commandées par la seule volonté de garder le pouvoir politique, ont
67aleur de l’individu : L’homme ne vaut que par son activité au service du peuple ou du prolétariat, c’est-à-dire, concrètement, a
43 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
68soumettent le tout de l’homme à une partie de son activité, qui est l’activité sociale ou politique. Elles imposent des discipli
69e l’homme à une partie de son activité, qui est l’activité sociale ou politique. Elles imposent des disciplines qui valent pour
44 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
70spective du but final, commun à la culture et aux activités les plus diverses de la nation ; je m’appuie sur ce qui est, mais c’e
45 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
71 qu’il faut cesser de penser pour se livrer à des activités artisanales, piocher la terre, scier du bois, ou monter des jouets mé
72en subissons encore la coutume — ont réduit toute activité de penser à cette oscillation chiffrée, à ce spectacle abstrait, à ce
73ortable, entre nos idéaux généreux et nos petites activités, s’étant manifesté avec quelque insistance depuis 1914, il apparaît q
74ipline : la théorie de la connaissance. Ces trois activités, tout à fait typiques de la mentalité que je décris, ont ceci de comm
75tion : est-ce que le simple fait d’avoir réduit l’activité intellectuelle à des disciplines récitatives, ne traduit pas une cert
76lerc enseigne. C’est l’élément pédagogique de son activité qui va nous révéler que le cercle est vicieux. L’histoire, la psychol
46 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
77écouvrirons aux prises à tous les degrés de notre activité. Les attaques de Kierkegaard contre la philosophie dialectique de l’h
78is la raison pourtant ne saurait être exclue de l’activité : elle ne suffit à rien, mais elle est nécessaire à presque tout. Sur
79ace au faire, et cela dans tous les ordres de nos activités, non seulement dans la politique ou la religion, où cela va de soi, m
80 serait parfois tenté de souhaiter qu’en France l’activité de l’esprit redevienne passible de prison : cela rendrait un peu de s
81 avec les mains ne peut être en tous temps qu’une activité subversive, non moins qu’ordonnatrice. Cinquième vertu : l’original
82par l’extension consciente du risque à toutes ses activités. C’est en ce sens que la pensée avec les mains est nécessairement une
83son lieu et sa date ; enfin le but dernier de son activité. Combien d’auteurs contemporains oseraient rendre un tel compte de le
84inutieusement, cerné les caractères moraux de son activité, dans le domaine de la culture. Mais j’indiquerai les suites communau
85ptible à l’échelle d’aussi monstrueux faux-pas, l’activité des quelques hommes qui cherchent à définir le vrai but et les condit
47 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
86ncore l’office de l’imagination c’est-à-dire de l’activité qui préside à la formation du réel. Ici plus de concepts, plus d’idée
48 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
87lture comme « une forme commune de la vie, dont l’activité économique et politique ne constitue qu’une partie tout comme la prod
88ou Gleichschaltung comme diraient les nazis — des activités spirituelles et pratiques. Mais la conception qui assimile l’élévatio
49 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
89t elle s’élance vers un but nouveau. Cette double activité aboutit à la création de l’État — secteur organisé — et de la nation,
90 politique. Elle consiste à faire la part, dans l’activité des personnes aussi bien que dans celle des peuples, de ce qui est or
50 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
91mon parti. Dans ce qu’ils ont pu entrevoir de mon activité, une seule chose les a frappés : ma machine à écrire. La mère Renaud
92ns, sauf quand elles viennent m’attaquer dans mon activité professionnelle, que je considère comme sacrée ! » En somme, être laï
93ont capables de tuer en certains hommes jusqu’à l’activité de la pensée : mon état d’esprit, quand je suis dans une ville étrang
94urvivent encore. L’une, c’est la Mutuelle, dont l’activité principale se manifeste lors des enterrements : elle assure à chacun
95rand, de mesquin, de millénaire dans cette faible activité humaine au ras du sol, sous ce grand [p. 83] ciel… Au nom de quelle «
96’installer dans la pauvreté comme dans un champ d’activité nouveau, avec l’ardeur et les curiosités naïves du débutant, cela sup
51 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
97cette foi toute quotidienne aux « signes », cette activité créatrice de Rubicons imaginaires ? Comme toujours, c’est une étrange
52 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
98 pour ne rien dire, — mais cela va de soi, — de l’activité des professeurs [p. 222] de dogmatique luthérienne ou d’histoire de l
53 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
99cette foi toute quotidienne aux « signes », cette activité créatrice de Rubicons imaginaires ? Comme toujours, c’est une étrange
54 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
100mon parti. Dans ce qu’ils ont pu entrevoir de mon activité, une seule chose les a frappés : ma machine à écrire. La mère Renaud,
101rand, de mesquin, de millénaire dans cette faible activité humaine au ras du sol, sous ce grand soleil… Au nom de quelle « vérit
102’installer dans la pauvreté comme dans un champ d’activité nouveau, avec l’ardeur et les curiosités [p. 87] naïves du débutant,
55 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
103t à la fonctionnarisation intégrale de toutes les activités humaines. D’où, à chaque fois, au terme du processus, la guerre civil
104 permet de distinguer de la vie organique et de l’activité discontinue et imprévisible de l’esprit. Ceci suffit à expliquer pour
105t par la cour impériale sert de substitut à toute activité politique, sociale, humaine. Substitut à la mesure de cette société m
106possession de capitaux financiers l’emporte sur l’activité créatrice de l’homme, qui domine le développement économique, social
56 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
107ions, en flânant dans vos rues… Flâner, c’est une activité plutôt « réactionnaire », n’est-ce pas ? Lui. — Ah ! oui… (silence p
57 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
108il est, et non point tel qu’il peut le rêver. Son activité « créatrice » consiste alors à retrouver en profondeur toute la diver
58 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
109à l’endroit de la poésie, et en général, de toute activité créatrice — donc risquée — de l’esprit. Mais il convient de préciser
59 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
110il est, et non point tel qu’il peut le rêver. Son activité « créatrice » consiste alors à retrouver en profondeur toute la diver
60 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
111rétien. Alors que l’État romain lui déniait toute activité libre et spontanée, l’Église lui rend sa dignité humaine d’individu e
112Enfin l’individu de la Renaissance se livre à une activité toute nouvelle : l’expérimentation scientifique libre. Tout cela relè
113 conscience des directions chrétiennes dans leurs activités. En l’attendant, et en la préparant, sachons maintenir, et précisons
61 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
114ne leçon claire s’en dégage. Disharmonie de nos activités et impuissance de l’esprit Songeant à notre civilisation moderne, je
115isharmonie entre les divers [p. 63] ordres de nos activités — d’autre part, une angoissante impuissance de l’esprit devant ce mon
116anque, et le massacre des Chinois. Chacune de ces activités lui paraissait, en somme, [p. 66] justifiable en elle-même, pour des
117ui-ci : la culture apparaît aujourd’hui comme une activité de luxe, et l’action seule est tenue pour sérieuse. En voici la preuv
118 c’est le principe qui doit harmoniser toutes les activités d’une société donnée. Dans la cité grecque, par exemple, tout était r
119ifiera le luxe des délicats, et pour cet autre, l’activité révolutionnaire des créateurs. Si j’affirme que mon but est de sauver
120s devenus les maîtres est la seule règle de toute activité, culturelle, politique, ou même religieuse. » C’était un coup de [p. 
62 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
121ête technique, en tous domaines, quelles sont les activités créatrices et quelles sont les activités mécaniques. Dans le domaine
122sont les activités créatrices et quelles sont les activités mécaniques. Dans le domaine industriel, cette enquête n’est plus à fa
63 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
123estreint, représentant une région, ou un groupe d’activités apparentées, ou une tendance religieuse, ou des intérêts corporatifs.
124’une œuvre destinée à soutenir telle branche de l’activité intellectuelle que les deux tiers des ressources passent à l’administ
64 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
125la circulation entre l’Inconscient collectif et l’activité quotidienne. Condamnez-les et vous créerez une sécheresse générale, n
65 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
126sur la librairie, sur la vente des parfums, sur l’activité de millions d’avocats et de médecins, sur les magazines illustrés, su
127 ou se muent l’un dans l’autre en un clin d’œil : activité puissante et prostration, sacrifice et impérialisme, haine et tendres
128e notre libre créativité, comme le langage et les activités de l’esprit, que la sexualité donne prise au Diable. Et certes il ne
66 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable III : Diable et sexe (29 octobre 1943)
129e notre libre créativité, comme le langage et les activités de l’esprit, que la sexualité donne prise au Diable. Et certes il ne
67 1944, Les Personnes du drame. Introduction
130n agent transformateur, d’une résistance et d’une activité dont le conflit ne peut se résoudre que par le fait d’une création. L
68 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
131a fièvre tombée, il n’en poursuit pas moins son « activité littéraire ». Ces deux expériences seraient antithétiques si elles ét
132llure d’une discipline de l’âme. Un exercice, une activité organique à objectifs limités et concrètement conditionnée. Dès ce mo
133as absence de mots. Il est encore chez Goethe une activité, et même à double effet. Quoi de plus agissant, dans une œuvre marqué
134ion du Grand Duché. « J’ai toujours considéré mon activité extérieure et ma production comme purement symboliques, et au fond, i
69 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
135n corps, pour ensuite les manifester en actes, en activité, en effort. Ainsi Goethe, homme moderne, détache d’abord la magie des
70 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
136 jeu Le jeu en général peut être défini comme une activité nettement délimitée : il commence et finit à un signal donné. Mais le
137 Juge. II L’acte selon Kierkegaard « Toute mon activité d’auteur, nous dit Kierkegaard, se rapporte à ce seul problème : comm
71 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
138briété, d’éducation des forces spirituelles par l’activité pratique et sociale, volonté qui se manifeste tout au long de son exi
139e Goethe, ou de l’opuscule de Kierkegaard sur son activité d’auteur. Si donc nous fûmes parfois tentés d’inférer de ces trois œu
72 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
140core l’office de l’imagination, c’est-à-dire de l’activité qui préside à la formation du réel. Ici plus de concepts, plus d’idée
73 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
141 la dissolution du moi des romantiques. C’est une activité, et qui ne commence qu’au-delà de la mort à soi-même, c’est-à-dire du
74 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
142 que dans cet environnement de lueurs fuyantes, d’activités apparemment désordonnées, de phrases entendues au passage, d’infinis
75 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
143us de canaux reflétant les décors d’une grandiose activité marchande. Les sirènes, ici, n’annoncent encore que l’approche des ri
144re leur vie vers un but qui transcende toutes nos activités. Fougueux et appliqué dans sa peinture, Manuel n’hésite pas un instan
76 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
145les potins, car sauf dans leurs journaux où cette activité a sa colonne très suivie, les [p. 216] gens d’ici ne sont pas potinie
77 1946, Lettres sur la bombe atomique. 12. Les Quatre Libertés
146ltat déplorable mais fatal de la guerre. (Étrange activité qui « fatalement » prolonge ou aggrave les tyrannies qu’elle avait po
78 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
147ore à l’un de ces groupes y trouve d’une part une activité sociale qui le relie à ses « frères » et le sauve de la solitude ; d’
148es frontières de l’État avec celles de toutes les activités sociales, spirituelles ou privées — ce qui est la définition même de
79 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
149gine. Il peut même retrouver une espèce [p. 56] d’activité, purement descriptive il est vrai, solitaire, presque mécanique : il
150cial, sentiment de culpabilité, besoin d’évasion, activité maniaque (ou universitaire érudite.) Nul doute n’est plus permis : Sc
151ae, selon Paracelse, c’est en effet le principe d’activité vitale répandu dans tous nos organes. Elle figure « le miroir auquel
80 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
152 lointaines. Toutefois, elle reste liée au rêve d’activité qui tourmente l’Occident depuis des siècles. Mais ce rêve à son tour
153vaste système d’assurances s’étend sur toutes nos activités : plans et pactes, statistiques de l’imprévu, eugénisme et longévité,
81 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
154participer à des débats publics, ou à commenter l’activité de leur département devant les auditeurs de la radio : voilà le probl
155 qu’un dixième comité ait pour objet d’examiner l’activité des neuf premiers. On nommera un Board national, chargé de coordonner
156bureaux passera son temps à faire enquête sur les activités de l’autre moitié, qui elle-même consacrera le plus clair de son géni
82 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
157nnages nommés re-writers ou editors, dont toute l’activité consiste à reviser ou à récrire les manuscrits, afin de les mettre au
158endemain, nouvelles des missions et de nombreuses activités sociales, programmes de musique sacrée, annonces détaillées des servi
83 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
159ntiennent [p. 123] ailleurs dans les limites de l’activité domestique, a créé les Women’s Club et cent mille organisations analo
84 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
160ne leur intérêt même affectif à la plupart de nos activités. Ôtez le moi distinct, le droit d’être une personne, et du même coup
161ux, à nous autres Européens, et la plupart de nos activités courantes, sérieuses ou non, dérivent de la notion de l’homme introdu
162dernes, actuelles (le sens que nous donnons à nos activités) si elles ne traduisent pas toujours directement cette notion de l’ho
163moins abusive au plan collectif. Ces valeurs, ces activités, seraient proprement inconcevables sans cette notion originelle de la
85 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
164tés, placés devant le choix de plusieurs thèmes d’activité, retenir celui qui semblait avoir des chances d’intéresser l’argent a
86 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
165. Qu’on lise les pages qui suivent sur [p. 6] nos activités. On excusera peut-être leur sécheresse : celle de bulletins écrits da
87 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Contre la culture organisée (avril 1952)
166imite, on a vu certains États intégrer toutes les activités culturelles, le roman, le théâtre, la poésie, les sciences, à leur pl
88 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
167tés, placés devant le choix de plusieurs thèmes d’activité, retenir celui qui semblait avoir des chances d’intéresser l’argent a
89 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Culture et politique européenne (octobre 1952)
168it que la culture apparaît trop souvent comme une activité lointaine de spécialistes ou de bourgeois disposant de loisirs, donc
90 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
169Vous allez entendre une série de rapports sur nos activités diverses, présentés par leurs animateurs et par nos conseillers techn
170 causerie… Nous comptons ensuite lancer plusieurs activités nouvelles, actuellement à l’étude : un dialogue Europe-Amérique, des
171tance portera sur la coordination des quelques 18 activités en cours ou à l’étude. Il s’agit en principe que chacune serve à tout
172on du Conseil supérieur : les responsables de nos activités vont chacun présenter leur rapport, en sorte que chacun pourra prendr
91 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
173le de chercher plus loin. Il est clair qu’entre l’activité d’un peintre, d’un savant, d’un écrivain, et les intérêts d’un minist
174l’Organisation, et songer aussi à ses tâches. Les activités culturelles n’étant aux yeux de nos gouvernements — et c’est normal —
175mp d’une région, d’une unité de civilisation, les activités de création et de diffusion de la culture, c’est la méthode du CEC de
176is d’arbitrage (en cas de conflit entre certaines activités culturelles et le bien-commun des peuples ou du groupe de nations con
92 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
177 canton comme celui de Fribourg, la création et l’activité d’une université de style moderne, original et assez saisissant — n’o
93 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
178oyers d’agitation et d’idéologie partisane. Leurs activités se manifestent dans trois domaines principaux : secours aux chômeurs,
179ment, et très attachées au cadre cantonal de leur activité. C’est au point que les syndicats romands se sont donné un secrétaria
180en Valais, par le système des « bisses », est une activité collective, dépendant des communes. Le régime de la petite propriété
94 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
181s du guerrier, il lui sied de se borner aux trois activités désignées par la fameuse formule : Kinder, Küche, Kirche (les enfants
95 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
182spirer, consciemment ou non, la morale civique, l’activité philanthropique, [p. 154] certaines lois sociales, et de brider par d
96 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
183t dans sa brochure intitulée Point de vue sur mon activité d’auteur : Il me faut préciser la part de la Providence dans mon œuv
97 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
184le de chercher plus loin. Il est clair qu’entre l’activité d’un peintre, d’un savant, d’un écrivain, et les intérêts d’un minist
185l’Organisation, et songer aussi à ses tâches. Les activités culturelles n’étant aux yeux de nos gouvernements — et c’est normal —
186is d’arbitrage (en cas de conflit entre certaines activités culturelles et le bien commun des peuples ou du groupe de nations con
98 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales : trois questions, trois réponses (mai-juillet 1954)
187rait dire aussi que la culture est l’ensemble des activités humaines qui ont pour fin de donner un sens à la vie. — La politique
188 à la vie. — La politique fait-elle partie de ces activités ? — Oui, en tant qu’elle implique une conception de l’homme et de la
189ue de l’Europe ne va-t-elle pas rendre vaines vos activités culturelles ? — Cette crise est au contraire l’argument le plus fort
99 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
190qui suivent de ce Bulletin l’annonce de nouvelles activités ou créations par lesquelles le [p. 4] Centre espère donner à cette qu
191 question un sérieux commencement de réponse. Ces activités nouvelles, telles que la Fondation européenne et « Liens avec l’Europ
192péenne et « Liens avec l’Europe », tout comme les activités déjà connues, peuvent toutes être rangées sous la rubrique générale d
100 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
193e qui précède a dicté les grandes lignes de notre activité jusqu’à ce jour. Elle en indique aussi les développements prochains.
194l’Europe » se rattache manifestement à ce cycle d’activité.) Orienter les espoirs, enfin : nous en sommes venus à penser que c’é