1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Le Corbusier, Urbanisme (juin 1926)
1e des milliers d’êtres humains ». Elle n’est plus adaptée aux conditions nouvelles de travail ou de repos, ni dans son plan ni
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ramon Fernandez, Messages (juillet 1926)
2res contributions à l’établissement d’une éthique adaptée aux besoins modernes. p. 124 w. « Ramon Fernandez : Messages (NR
3 1926, Articles divers (1924–1930). Conférence de René Guisan « Sur le Saint » (2 février 1926)
3nt fait preuve l’Église d’alors quand il s’agit d’adapter des traditions antiques au dogme en formation. Au Moyen Âge l’évoluti
4 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
4 148] un malaise sans cesse renaissant, comment m’adapter à l’existence que m’imposent mon corps et les lois du monde, et comme
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
5rêt il y aurait à perfectionner l’instrument, à l’adapter aux particularités psychologiques, voire aux besoins purement sentime
6 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Ce chien, ton serviteur, par Rudyard Kipling (juillet 1932)
6uillet 1932) f Traduit du chien par Kipling, et adapté, voire recréé par Jacques Valette dans une langue insolite et touchan
7 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
7rituel. Et la plus haute réussite sera toujours d’adapter avec souplesse la technique aux buts qu’elle doit servir. 6. On nous
8 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
8me le germe de sa mort. Une fois toute la société adaptée au cadre fixe des cités, hiérarchisée, soumise au bien d’une élite pl
9 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
9er une existence oisive de consommateurs : elle s’adapta au style de vie du milieu non producteur, antérieurement accédé au po
10 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
10n en vient donc à méconnaître pour un temps, mais adapté aux conditions sociales renouvelées, et qu’il faut formuler d’urgence
11 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
11attester en particulier, que leur vocabulaire est adapté aux fins qu’ils déclarent, que leur style est conditionné par leur [p
12 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
12prendre la conduite des événements et modifier ou adapter aux faits nouveaux l’appareil du pouvoir devenu trop rigide. Il s’en
13 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
13rituel. Et la plus haute réussite sera toujours d’adapter avec souplesse la technique aux buts qu’elle doit servir. Celui qui a
14 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
14es. Grande différence entre eux et moi : ils sont adaptés à leur conduite et à leur milieu, comme les animaux. Ils ne se posent
15 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
15es. Grande différence entre eux et moi : ils sont adaptés à leur conduite et à leur milieu, comme les animaux. Ils ne se posent
16 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
16pour sélectionner les espèces qui nous paraissent adaptées. Et nous aurions la prétention de résoudre d’un coup, en une seule vi
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
17comprendre que le fond breton se soit si aisément adapté au symbolisme du roman courtois. Mais cette analogie reste purement f
18se plie comme une simple étoffe… Il se prête et s’adapte à tout, selon le cœur de chacun, à la sincérité comme à la tromperie…
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
19légendes cathares 138 et par ailleurs ne font qu’adapter du français les récits de Chrétien de Troyes. On traduit le [p. 207]
20’autopunition dira Freud — qui se trouve la mieux adaptée au tempérament romantique. Mais cette conversion-là ne pourra s’opére
19 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
21pour sélectionner les espèces qui nous paraissent adaptées. Et nous aurions la prétention de résoudre d’un coup, en une seule vi
20 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
22ir des exceptions, tenir compte des faits locaux, adapter, distinguer, assouplir, traduire : ce ne n’est pas beaucoup plus diff
21 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du diable I : « Je ne suis personne » (15 octobre 1943)
23 d’un camouflage très élémentaire, mais fort bien adapté à la myopie spirituelle des temps modernes. Voici : depuis deux ou tr
22 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
24emeure fort équivoque et ne paraisse pas toujours adapté à la situation que l’on vit 58 . L’épisode au cours duquel un fonctio
23 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
25imat tempéré, avec son type d’humains normalement adaptés à une nature jugée normale, est une réussite hautement improbable. Ma
24 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
26point. — Essayer encore d’écrire pour eux et de m’adapter, malgré tout ? Si seulement j’étais romancier ! Car les catégories d’
27 Il ne paraîtra qu’en octobre, traduit, truffé et adapté par les soins d’une amie américaine qui adore mon pays et qui connaît
25 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
28imat tempéré, avec son type d’humains normalement adaptés à une nature jugée normale, est une réussite hautement improbable. Ma
26 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
29 qui veut agir bute contre ce dilemme : ou bien s’adapter au public, dans l’intention de mieux l’atteindre, — mais alors ce que
27 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
30 avocat, un coiffeur, des amis « à elle ». Elle s’adaptera plus vite et mieux que le mari aux conditions de succès dans le Nouve
28 1947, Carrefour, articles (1945–1947). Fédération ou dictature mondiale ? (9 avril 1947)
31 sommes incapables de briser cette féodalité et d’adapter nos structures politiques aux réalités du xxe siècle, qui sont d’ore
29 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
32est aussi n’être plus entendu, car il s’agit de s’adapter, de se « mettre au pas » spontanément, au point que rien ne passe plu
33 qui ne souffre plus parce qu’il est parfaitement adapté. L’homme exemplaire, pour nous, c’est l’homme exceptionnel, c’est le
30 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
34ir, et dresse chaque homme, dès son enfance à s’y adapter et conformer. La civilisation européenne, elle aussi, donne des norme
31 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
35 pas de créer un État ou un régime nouveau. Ils s’adaptèrent aux circonstances, qui par un singulier concours, les orientaient ver
36eptionnelle. [p. 47] La Constitution de 1848 fut adaptée sans difficultés en 1874 aux nécessités nouvelles introduites par le
32 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
37cceptation fondamentale du régime, qu’il suffit d’adapter aux circonstances nouvelles. La réponse ne fait pas de doute : dans s
33 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
38rent considérablement des techniques américaines, adaptées à la production de série. L’esprit suisse n’est pas porté à la recher
39omatie technique ». [p. 102] Enfin, il a fallu s’adapter aux circonstances nées de deux guerres mondiales, maintenir une monna
40 vrai que le peuple suisse, dans son ensemble est adapté à son économie, celle-ci s’étant développée selon ses goûts et ses be
41ses. Et il apparaît, au total, que la lenteur à s’adapter, qu’on peut reprocher aux Suisses, est une nécessité profonde de leur
34 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
42 types d’écoles primaires ou secondaires, partout adaptés aux circonstances locales, ils baignent néanmoins dans un climat d’« 
35 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
43s principes et, s’ils les absorbent, c’est en les adaptant de telle façon qu’ils perdent le plus clair de leur nocivité, c’est-à
44tat, au profit d’une Ligue plus vaste qui, loin d’adapter à l’échelle mondiale les principes formateurs de la Confédération, se
36 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
45 difficulté, pour ceux qui en sont victimes, de s’adapter aux réalités changeantes du siècle, et même de les apercevoir. D’où l
37 1954, Preuves, articles (1951–1968). Politique de la peur proclamée (novembre 1954)
46institutions politiques de la Russie doivent être adaptées, comme celles des autres nations, à l’évolution économique et sociale
38 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
47 difficulté, pour ceux qui en sont victimes, de s’adapter aux réalités changeantes du siècle, et même de les apercevoir. D’où l
39 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
48 aisé le maniement de sa machine que pour mieux l’adapter au rythme de celle-ci, en vue d’un rendement calculé. C’est alors du
49ont maintenant les moyens à trouver qui devront s’adapter à cette fin reconnue, non l’inverse comme auparavant. Ces moyens à tr
40 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
50arer des « personnalités complètes et socialement adaptées ». Elle se substitue presque totalement à la famille, prenant l’enfan
41 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Prix européen de littérature n’a pas été donné en 1956 (juin-juillet 1956)
51écouverts », et les induirait à écrire des œuvres adaptées au très vaste public à la fois exigeant et nouveau réuni ou créé par
42 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
52r les moyens de l’accepter progressivement et d’y adapter ses conceptions. Pour les premiers chrétiens, ce qui rend supportable
43 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
53 aisé le maniement de sa machine que pour mieux l’adapter au rythme de celle-ci, en vue d’un rendement calculé. C’est alors du
54ont maintenant les moyens à trouver qui devront s’adapter à cette fin reconnue, non l’inverse comme auparavant. Ces moyens à tr
44 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
55r les moyens de l’accepter progressivement et d’y adapter ses conceptions. Pour les premiers chrétiens, ce qui rend supportable
45 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
56it tellement inhumain tant que l’ouvrier devait y adapter son rythme, devient au contraire libérateur dès qu’il est poussé jusq
46 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
57capable, virtuellement, de digérer, d’intégrer, d’adapter et de réinterpréter dans une synthèse ouverte tout ce que l’homme d’a
47 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
58épare est tant soit peu fédéraliste, c’est-à-dire adaptée aux réalités du siècle, et si elle passe, ce sera que l’électeur n’y
48 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
59 résulte pour chacun la nécessité biologique de s’adapter au bien du corps dont il est membre. La Nation centraliste, « une et
49 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — g. Parenthèse sur le sens des mots
60é d’imposer par décrets ? Elle serait strictement adaptée à la production matérielle, à la procréation socialisée. Et cela, nos
50 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
61itution commune des États européens, améliorés et adaptés à la situation présente de l’Europe, ne se trouvent plus conservés qu
51 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
62vif, plus élevé ; ces connoissances intuitives ou adaptées au sens, prennent dans l’Occident une force spéculative ; là les conq
52 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
63 avoir conscience et même contre sa volonté, de s’adapter à un plan naturel dont l’aboutissement verra l’union universelle des
53 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
64, y compris leur façon de s’agréger et celle de s’adapter à cette civilisation diffusée par les centres que l’influence asiatiq
54 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
65ui ne souffre plus parce qu’il s’est parfaitement adapté. L’homme exemplaire pour nous, c’est l’homme exceptionnel, c’est le g
55 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
66d’exprimer les valeurs traditionnelles, tout en s’adaptant aux changements du moment. La culture européenne s’est soumise à l’ép
67ré. Ils ont modelé une matière classique et l’ont adaptée aux conditions présentes. Le titre même du chef-d’œuvre de Joyce expr
68le a suscités. Il ne reste plus à l’Europe qu’à s’adapter à sa situation nouvelle, oublier les [p. 379] grandeurs passées, tire
56 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
69les niveaux auxquels chacune d’elles est le mieux adaptée. Les formes autoritaires de l’ordre étatique sont adéquates là où les
70ent à leurs principes mêmes de pouvoir toujours s’adapter aux circonstances imprévues. Une égale passion de l’effort nous anime
57 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
71arer des « personnalités complètes et socialement adaptées ». Elle se substitue presque totalement à la famille, prenant l’enfan
72 à la vie sociale : ils veulent des citoyens bien adaptés. Nous voulons plus : nous voulons les deux choses à la fois et une tr
58 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
73ts-symboles, réunis autour de la Place. Comment s’adaptent-ils à l’ère technique ? Je dois me borner ici à quelques indications
59 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
74me ou ville retiendrait ses « lois différentes », adaptées à ses coutumes ; mais « sur les points communs qui intéressent tous l
60 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
75 logique de ses règles et méthodes, admirablement adaptées aux conditions de l’économie moderne — ses succès l’ont démontré — ap
61 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
761°) Dépositaire de la formule qui paraît la mieux adaptée aux conditions du monde de demain, elle serait donc désignée plus que
62 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
77 est une mesure politique qui apparaît comme bien adaptée à la défense de l’indépendance de la Suisse ; mais la Confédération d
78° Toutefois, la neutralité est en effet si bien « adaptée à la défense de notre indépendance », à nos traditions et à notre séc
63 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
79ructures dans l’espace et le temps beaucoup mieux adaptées [p. 103] aux besoins de l’ère qui s’ouvre, et que les techniques nouv
64 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
80cceptation fondamentale du régime, qu’il suffit d’adapter aux circonstances nouvelles ? La réponse ne fait pas de doute : dans
65 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
81nt fédéraliste ? Et comment ce régime peut-il s’y adapter ? C’est à ces deux questions, qui n’en font qu’une en somme, que j’es
82rent considérablement des techniques américaines, adaptées à la production de série. L’esprit suisse n’est pas porté à la recher
83vrai que le peuple suisse, dans son ensemble, est adapté à son économie, il doit en résulter un certain équilibre social. Et c
84ses. Et il apparaît, au total, que la lenteur à s’adapter, [p. 165] qu’on peut reprocher aux Suisses, est une nécessité profond
66 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
85sses possibles, mais le monde a changé, et l’on s’adapte à ses changements, loin de s’accrocher aux recettes du passé (sauf en
86 types d’écoles primaires ou secondaires, partout adaptés aux circonstances locales 121 , ils baignent [p. 258] néanmoins dans
67 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
87 survivances illogiques, mais peut-être les mieux adaptées, ou adaptables, à la société en devenir et à ses réseaux de forces in
88en. Dépositaire de la formule qui paraît la mieux adaptée aux conditions du monde de demain, elle serait donc désignée plus que
68 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
89le, et c’est elle qui répand largement la légende adaptée par le Livre Blanc aux circonstances [p. 315] de la Suisse primitive.
69 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
90sses possibles, mais le monde a changé, et l’on s’adapte à ces changements, loin de s’accrocher aux recettes du passé (sauf en
70 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
91nnées, une forme d’existence humaine suffisamment adaptée aux fonctions sociales (dans les rapports avec l’État et avec le mili
71 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut réinventer l’Université (29 juin 1968)
92e créatrice donc risquée. Là, on s’efforce de « s’adapter aux besoins de la société », ici, on chercherait plutôt les moyens d’
93ociété », ici, on chercherait plutôt les moyens d’adapter la société à un certain Sens… 5. Une école doit normalement déboucher
72 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
94rasante. Que les nations soient en même temps mal adaptées (pour dire le moins) à l’évolution de notre société, la preuve incont
73 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
95 au double sens de l’expression. Ils ne sont plus adaptés à l’époque. Trop petits pour leurs prétentions à des souverainetés il
74 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
96 gouverner, c’est prévoir — prévoir d’abord, puis adapter les moyens aux fins prévues. 2. Une série de catastrophes ont réveill
75 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
97cette invention n’était certainement pas la mieux adaptée à ses fins, ni la mieux calculée pour répondre à des besoins pratique
98it tellement inhumain tant que l’ouvrier devait y adapter son rythme, devient au contraire libérateur dès qu’il est poussé jusq
76 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
99arer des « personnalités complètes et socialement adaptées ». Elle se substitue presque totalement à la famille, prenant l’enfan
77 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
100rentable qu’il est plus étroitement spécialisé et adapté sans nul souci critique à sa fonction dans l’actuelle société. Mais l
78 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
101 difficulté, pour ceux qui en sont victimes, de s’adapter aux réalités changeantes du siècle, et même de les apercevoir. D’où l
79 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
102rasante. Que les nations soient en même temps mal adaptées (pour dire le moins) à l’évolution de notre société, la preuve en est
80 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
103e : poser les grandes finalités de la Cité puis y adapter notre action, nos moyens, nos productions et créations… Je voudrais b
81 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Confrontation des régions transfrontalières [Nos conclusions] (été 1972)
104and elle n’est pas simple prétexte à refuser de s’adapter aux réalités du xxe siècle. Les politiciens courtisent l’État centra
82 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
105d’un même thème, varié selon les circonstances et adapté aux préoccupations des différents congrès où je les ai prononcés. Le
83 1977, L’Avenir est notre affaire. Introduction. Crise de l’Avenir
106Vingt millénaires d’un effort sans relâche pour s’adapter, dans la terreur et la sensuelle intimité, au sort que la Nature lui
84 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
107ausse constante des dépenses et l’impossibilité d’adapter les ressources… Devant une telle perspective qui, pour la première fo
108nement délibéré qui entend réduire l’individu à s’adapter, [p. 36] sans plus de résistance instinctive ni de rébellion instanta
109re, cela veut dire en particulier que nous devons adapter la technique à nos fins, et non l’inverse, qui serait d’adapter nos b
110hnique à nos fins, et non l’inverse, qui serait d’adapter nos besoins aux prévisions (d’ailleurs contradictoires) des technicie
111 grandes sociétés industrielles. Pas question « d’adapter Paris à l’automobile » comme le demandait naguère le deuxième préside
112p chère en coûts humains et naturels, et trop mal adaptée à nos pouvoirs comme à nos véritables besoins. On doute qu’elle soit
113tions techniques vont vite, et que la société s’y adapte très lentement. Il se peut que ce soit là son salut, sa défense la pl
85 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
114 tandis que le gouvernement français tentait de l’adapter à la « science militaire ». Le jeune Ford, lui, marche à l’étoile, av
115ste et laid, mais bon marché, fait pour la masse, adapté aux besoins bien définis des ouvriers allant à leur usine et des pays
116dividu. Mais il s’en faut que l’invention ait été adaptée à ces fins. Elle n’a même pas été calculée pour répondre aux besoins
117rs quais de la Seine : « Il est temps que Paris s’adapte à l’automobile. » Cela peut se corriger, dira-t-on ? Hélas non, car p
86 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
118é des limites constamment surveillées, précisées, adaptées, et qui permettent son fonctionnement normal d’instrument au service
87 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
119férences locales et régionales, et s’efforcer d’y adapter l’implantation des constructions urbaines et des industries tout en p
120reprise nationale se découvre de plus en plus mal adaptée à la conjoncture mondiale. De même, l’État-nation tout uniformisant d
88 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
121 sont posés : a) Les institutions sont lentes à s’adapter : la législation économique n’arrive plus à protéger assez vite le co
122— développer une agriculture plus autonome, mieux adaptée aux conditions spécifiques — écologiques et sociales — des régions de
89 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. II. L’énergie
123 est-il exclu que [p. 82] la demande en énergie s’adapte à l’offre en décroissance ? Les études de prospective conduites aux U
124 peut que continuer à croître indéfiniment sans s’adapter à l’offre éventuellement défaillante. Il est certain, en revanche, qu
90 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
125s que la plupart de nos États nationaux, et mieux adaptées aux réalités locales, dont la diversité précisément est l’un des cara
91 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
126 énergisant pour le moral d’une population. Seule adaptée à la topographie, à la démographie, à la sociologie et aux diversités
92 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
127 les procédés agricoles indigènes, toujours mieux adaptés à la nature des sols et au climat. Mais, dira-t-on, les « aides techn
93 1979, Cadmos, articles (1978–1986). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (printemps 1979)
128aux trois mouvements, et de prévoir des tactiques adaptées aux situations qui diffèrent d’une manière importante d’un pays à l’a
94 1979, Réforme, articles (1946–1980). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (19 mai 1979)
129aux trois mouvements, et de prévoir des tactiques adaptées aux situations qui diffèrent d’une manière importante d’un pays à l’a
95 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
130e les moyens de changer la Création pour la mieux adapter à nos désirs de liberté ou de puissance, pour la mieux asservir à nos
96 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
131itutions européennes actuellement existantes sont adaptées aux réalités et aux exigences de l’Europe de demain. » En même temps,