1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1 les lettres des amants, on propose le couple à l’admiration des écoliers en promenade, et le guide désigne familièrement l’image
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Paul Colin, Van Gogh (août 1925)
2urte biographie fournissent un meilleur motif à l’admiration que tout le lyrisme dont on a voulu charger la « vie héroïque » de Vi
3 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Miguel de Unamuno, Trois nouvelles exemplaires et un prologue (septembre 1929)
3 une grande œuvre qu’on trouvera la mesure de son admiration et le gage de sa légitimité. Nul doute que les Trois nouvelles exempl
4 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Simone Téry, L’Île des bardes (décembre 1929)
4lle veut éviter l’emballement et conserver dans l’admiration son sens critique de Parisienne. C’est une sympathie malicieuse qui a
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
5ousie, vanité, panurgisme, concurrence sournoise, admiration des forts en gueule, — tout cela qui deviendra plus tard socialisme o
6 1930, Articles divers (1924–1930). « Vos fantômes ne sont pas les miens… » [Réponse à l’enquête « Les vrais fantômes »] (juillet 1930)
6scrète.      II Il y aurait beaucoup à dire sur l’admiration dont certains littérateurs français témoignent en face des fantômes n
7 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
7e mieux que notre curiosité humaine, ou que notre admiration littéraire 11 . [p. 81] Le courage presque agressif qu’elle apporte
8 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
8 les lettres des amants, on propose le couple à l’admiration des écoliers en promenade, et le guide désigne familièrement l’image
9 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
9e sollicite guère de l’étranger je ne sais quelle admiration sentimentale ou esthétique. Que feraient-ils de mes éloges, même sinc
10 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
10ationaux. On remarque par exemple qu’en France, l’admiration pour un philosophe s’exprime volontiers dans des termes de ce genre :
11 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
11ressent de toutes parts au choix, jusque dans nos admirations, nous pressent d’affecter toute chose, même spirituelle, d’une sorte
12 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
12ssance. J’ai eu l’occasion de dire, ici même, mon admiration pour les livres de M. Malraux. Je suis d’autant plus libre pour affir
13 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). L’Humanité de Jésus d’après Calvin, par Max Dominicé (24 mars 1934)
13u’il suive à pas si prudents son modèle, et que l’admiration que lui inspire Calvin s’exprime en termes aussi respectueux des obje
14 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
14Et comment cette pauvre plèbe n’aurait-elle pas d’admiration pour la sagesse des grands docteurs qui se lavent les mains avec tant
15 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
15 sa vérité. Il y a donc de l’équivoque dans notre admiration (ou notre déception) devant les témoignages qu’on nous propose. Un pe
16 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
16rer certaines conclusions propres à « repousser l’admiration ». Rien n’est plus conforme au style kierkegaardien que la manière do
17e, « littérature kierkegaardienne » évidemment, « admiration » et non « imitation ». Mais peut-on publier autre chose que ce reste
17 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
18on, le tout accompagné de sentiments « humains », admiration, répulsion, pitié, etc. En somme, tout se borne à une certaine « symp
18 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jean Blanzat, Septembre (janvier 1937)
19veut-on ma compassion pour un héros malade ou mon admiration pour son auteur ? Le livre n’est ni passionnant, ni indifférent, habi
19 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
20on, le tout accompagné de sentiments « humains », admiration, répulsion, pitié, etc. En somme, tout se borne à une certaine « symp
20 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
21ressent de toutes parts au choix, jusque dans nos admirations, nous pressent d’affecter toutes choses, même spirituelles d’une sort
21 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
22 les Crimes de l’amour que Sade nous parle de son admiration pour la poésie de Pétrarque. Admiration traditionnelle dans sa famill
23le de son admiration pour la poésie de Pétrarque. Admiration traditionnelle dans sa famille, depuis le mariage qui avait uni Hugue
24ul comparable à l’Astrée sous ce rapport — et une admiration sérieusement motivée pour sa lucidité psychologique. On a trop vite j
22 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
25issé la relation de leur visite : unanimes dans l’admiration devant cet « homme de Dieu » fruste et biblique.) Il n’est pas jusqu’
23 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
26ressent de toutes parts au choix, jusque dans nos admirations, nous pressent d’affecter toute chose, même spirituelle, d’une sorte
24 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
27istence, se rattache non moins certainement à son admiration pour Goethe. Rien n’est plus suggestif que cette rencontre en un seul
25 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
28 positif de la photo que l’on va proposer à notre admiration. Elle tient ses dernières assises dans le pays qui lui offrait son mo
26 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (fin) (18-19 mai 1946)
29 positif de la photo que l’on va proposer à notre admiration. Elle tient ses dernières assises dans le pays qui lui offrait son mo
27 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
30, avec son culte du confort et de la machine, son admiration pour le progrès technique, les Américains n’ont en somme pas grand’ch
28 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
31e, nous savons bien qu’elles ont [p. 29] besoin d’admiration. Et à mon tour, je me permettrai de signaler une contradiction dans l
29 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
32 suffisant.) Aujourd’hui, je voudrais vous dire l’admiration et le respect que j’éprouve non point, hélas ! pour vos succès jusqu’
30 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Troisième lettre aux députés européens : L’orgueil de l’Europe (17 août 1950)
33 suffisant.) Aujourd’hui, je voudrais vous dire l’admiration et le respect que j’éprouve, non point hélas ! pour vos succès jusqu’
31 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
34 souvent des Variations de Bossuet, avec une vive admiration, mais se refuse à Kierkegaard, qu’il juge « trop long ». Marquant ain
32 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
35armatissimi et liberissimi ! » s’écriait avec une admiration mêlée de crainte, Machiavel. La France, l’Italie, l’Allemagne du Sud,
33 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
36trie et du commerce allemands provoquait encore l’admiration des classes dirigeantes de Zurich et de Bâle. Pendant la guerre de 14
34 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
37qui respecte la deuxième loi ; et proclament leur admiration non seulement « dialectique » mais morale pour le gouvernement qui re
35 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
38trer leur effet de propagande en le séparant de l’admiration très méritée pour le spoutnik, de même que celui-ci s’est séparé des
39oup en plein délire de masochisme occidental et d’admiration éperdue pour un régime par ailleurs condamné. Le Kremlin payerait not
36 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
40use de la réserve qu’inspirent les plus profondes admirations. Mais peut-être aussi, et surtout, parce que je m’étais fait de Kassn
37 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation et loisirs : les mass media (mai 1959)
41squ’à son nom, et d’épuiser toutes ses facultés d’admiration en acclamant quelques champions de catch ou pédaleurs professionnels.
38 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
42e marque l’apogée de l’amitié avec Wagner et de l’admiration pour Schopenhauer, leur maître commun. « J’aime en Wagner — écrit-il
39 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
43 souvent des Variations de Bossuet, avec une vive admiration, mais se refuse à Kierkegaard, qu’il juge « trop long ». Marquant ain
40 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
44use de la réserve qu’inspirent les plus profondes admirations. Mais peut-être aussi, et surtout, parce que je m’étais fait de Kassn
41 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
45(comme un autre Constantin), le Pape lui promet l’admiration de toute la Grèce, de toute l’Italie, de toute l’Europe. Quant à la c
42 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
46utions et de mœurs qui le remplit d’autant plus d’admiration qu’elle s’accompagne d’une très grande indépendance et d’une absence
43 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
47ous les événements et de tous les hommes dignes d’admiration, et à dépouiller le monde de toute sa parure bigarrée. À cause de sa
44 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
48e partout où l’Empire a été l’objet de crainte, d’admiration et d’envie ; partout où le poids du glaive romain s’est fait sentir,
45 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
49e marque l’apogée de l’amitié avec Wagner et de l’admiration pour Schopenhauer, leur maître commun. « J’aime en Wagner — écrit-il
46 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
50 deux haies d’agents de la Gestapo, entourés de l’admiration générale des Polonais qui assistaient de loin à la scène. Une voiture
47 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
51lli). Il comprend mieux que Kopp (aveuglé par son admiration pour les Habsbourg) l’importance décisive du Pacte de 1291. Wilhelm V
48 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une dimension nouvelle (11-12 septembre 1971)
52 À plus d’une reprise, l’occasion d’exprimer mon admiration pour « C. J. B. » me fut offerte, toujours saisie avec reconnaissance
49 1980, Journal de Genève, articles (1926–1982). Les journalistes sportifs ? On dirait qu’ils aiment les tyrans (31 mai-1er juin 1980)
53été choisi comme siège des JO est un témoignage d’admiration du monde entier à l’égard du régime communiste soviétique. Le fait de
50 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
54entropie. L’amour actif et créateur 46 , l’élan d’admiration, [p. 245] la position d’une métaphore affective, sont facteurs d’orga