1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ramon Fernandez, Messages (juillet 1926)
1 cubisme littéraire, et qu’il serait bien utile d’adopter, si l’on veut éviter les confusions qui sont en train d’ôter sa valeu
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
2es autorités compétentes n’aient point hésité à l’adopter, malgré ses ratés assez fréquents. Maintenant je vous demande un peu
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Charles Du Bos, Approximations, 4ᵉ série (novembre 1930)
3 inflexions variables du ton [p. 657] chaque fois adopté le soin de dégager comme par transparence le jugement implicite que,
4 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
4e l’Amérique de Ford et la Russie de Staline ; il adopte enfin une position assez voisine de celle de MM. Aron et Dandieu, san
5 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
5 principe, la seule attitude politique que puisse adopter le protestant : la politique du pessimisme actif, — ou si l’on veut d
6 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
6e haute tension où la seule « orientation » qu’il adopte suffit à déterminer une suite d’actes. Dilemme, en son fond, religieu
7 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
7on ne voudrait pas reprocher à M. Duhamel d’avoir adopté pour cette fois un style conventionnel, ou plus exactement une certai
8 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
8 longtemps qu’elles parlent maintenant sa langue, adoptent ses préjugés, singent ses pires faiblesses et bénissent ses canons. B
9 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
9rld, qui sous l’impulsion de W. A. Visser’t Hooft adopte une attitude très nettement non-conformiste. Elle vient de donner un
10 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
10étachant ainsi des phrases du contexte. Mais si j’adoptais une autre méthode, les dimensions de la Revue n’y suffiraient plus —
11 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
11d’une politique supérieure, et comme tels se voir adoptés par des clercs même incroyants. Plusieurs, que je connais, les jugent
12 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
12e, la seule attitude politique [p. 89] que puisse adopter le chrétien : la politique du pessimisme actif, — ou si l’on veut de
13 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
13ne dépend pas du monde, comment voulez-vous qu’il adopte ces allures compassées, ces tournures « religieuses », cette servilit
14 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
14 longtemps qu’elles parlent maintenant sa langue, adoptent ses préjugés, singent ses pires faiblesses et bénissent ses canons. B
15 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
15 de gauche. On se groupe. Pour se reconnaître, on adopte un insigne, une chemise. On cherche des chefs. Les chefs demandent de
16 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
16-Esprit, les Docteurs de l’Église grecque avaient adopté le terme romain de persona. C’est ce même terme qui va servir aux pre
17tant relève la tête, en tous pays, nous le voyons adopter une politique toute différente. Il ne tombe jamais dans le piège d’op
18cela d’autant plus que la religion [p. 216] qu’il adopte est, comme dans le cas des fascismes et du communisme, une religion d
17 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
19istes ». Anticapitalistes déclarés, sans pourtant adopter la collectivisation abstraite préconisée par les soviets ; antination
18 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
20and historien protestant, Camille Jullian — avait adopté un parti tout différent, et c’est peut-être le seul reproche sérieux
19 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
21gement le plus sévère et le plus inexorable, en l’adoptant. 3. La réforme de l’État selon Doumergue Les seuls éléments constru
20 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
22 Car l’hypothèse de travail [p. 30] que M. Goguel adopte au départ revêt bel et bien la forme d’une explication de cause à eff
23aison qu’ils s’expliquent trop bien. En somme, il adopte à peu près l’attitude d’un juge d’instruction qui aurait choisi comme
21 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
24 forme souvent beaucoup plus directe que celle qu’adopta Nietzsche dans les écrits qu’il fit paraître. On ne saurait trop reco
25. Les plus conscients de ce paganisme nouveau ont adopté sa vraie théologie : la dialectique historique de Karl Marx. En vertu
22 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
26dre, aux lois d’une esthétique préconçue, mais il adopte toujours la forme de discours la plus propre, sinon à charmer du moin
23 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
27u tout la légèreté avec laquelle les surréalistes adoptent les méthodes de Staline, si rigidement rationalistes. Elles vont exac
24 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
28é. Ils résultent d’attitudes différentes que Dieu adopte en face de l’homme. Ils représentent trois activités de Dieu bien dis
25 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
29e faire triompher telle ou telle doctrine sociale adoptée par opportunisme ? [p. 399] À supposer même qu’une église parvienne à
26 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
30a culture et rabaisse le travail. Ce faisant elle adopte une attitude nouvelle vis-à-vis de la culture. Elle transforme ce qui
27 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
31oniser ces terres immenses, [p. 90] n’eussent pas adopté des mesures très différentes de celles que décréta Lénine. Mais d’aut
28 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
32bjection de ce genre. Et pourtant, pour peu qu’on adopte la position des catholiques eux-mêmes vis-à-vis de leurs grands docte
29 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (I) (15 février 1937)
33 France, et spécialement le parti communiste, ont adopté depuis deux ans le mot d’ordre Défense de la culture. Ce qui n’a pas
30 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
34n. C’est pour n’avoir pas su ou pas voulu à temps adopter un régime fédéraliste que les Tchèques ont donné prétexte au chantage
31 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
35nous mettre, les démocraties seront contraintes d’adopter peu à peu un régime politique qui les transformera automatiquement en
32 1938, La Vie protestante, articles (1938–1978). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
36ereux de reconnaître les péchés du parti que nous adoptons. Car je vois que tous les partis sont, dans le fait, au service de gr
33 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
37rreur à laquelle on renoncerait un beau jour pour adopter une vérité meilleure. Nous sommes sans fin ni cesse dans le combat de
34 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
38es barons, il pourrait, dans le plan féodal qu’il adopte, faire valoir le droit de la force… Étrange amour, va-t-on penser, qu
35 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
39i conduit Josaphat, prince indien, à découvrir et adopter le christianisme, dont les mystères lui sont communiqués par le « bon
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
40résie cathare « profanisé » par la littérature et adopté par les passions humaines. Car c’est sa rhétorique qui se trouve être
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
41rreur à laquelle on renoncerait un beau jour pour adopter une vérité meilleure. Nous sommes sans fin ni cesse dans le combat de
38 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
42hez les seigneurs cathares, fort nombreux, et qui adoptaient cette hé­résie avec d’autant plus d’enthousiasme qu’ils étaient souve
39 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
43-Esprit, les Docteurs de l’Église grecque avaient adopté le terme romain de persona. C’est ce même terme qui va servir aux pre
44tant relève la tête, en tous pays, nous le voyons adopter une politique toute différente. Il ne tombe jamais dans le piège d’op
45euse. Et cela d’autant plus que la religion qu’il adopte est, comme dans le cas des fascismes et du communisme, une religion d
40 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
46s stupides que les penseurs du dernier siècle ont adopté cette attitude. Le vrai reproche qu’il convient de leur faire, c’est
41 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
47hète « éternelle » ne saurait désigner l’attitude adoptée par la Suisse en politique. De plus, la Suisse n’est devenue neutre q
42 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
48encontres fondaient entre eux un comité d’action, adoptaient le nom de Ligue du Gothard, fixaient les cadres de l’organisation et
49être en même temps pareille sauvegarde militaire. Adopter le nom du Gothard, c’était déjà tout un programme : double programme
43 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
50tzsche ricane que le monde moderne est en train d’adopter « une morale de commerçants », et qu’il sera vaincu par des ascètes f
44 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
51que nos Églises suisses devraient se préparer à l’adopter, telle qu’elle est. Il y a d’abord une raison générale. L’Église visi
45 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Veille d’élection présidentielle (14 novembre 1940)
52 et même de développer presque toutes les mesures adoptées par le New Deal, et il vient de recevoir l’appui officiel de John C.
46 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
53use. Et cela d’autant mieux que la religion qu’il adopte ne connaît point de transcendance, et que ses buts purement terrestre
47 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
54e haute tension où la seule « orientation » qu’il adopte suffit à déterminer une suite d’actes. Dilemme, en son fond, religieu
48 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
55ctions vexatoires que K. relève parmi les mesures adoptées par les fonctionnaires rappellent encore ce que Kierkegaard dit les c
56sse goethéenne. Cette morale peut sans doute être adoptée, dans sa forme, par un croyant ; mais elle peut aussi subsister sans
49 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
57uire les contradictions spontanées. Elle voudrait adopter une attitude d’accueillante impartialité vis-à-vis de l’individu. « L
58les. Or il est très curieux de remarquer que Gide adopte dans sa vie — telle que la révèle son Journal — la première conceptio
50 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
59est tout à fait autrement. Ici une Église ne peut adopter des idéologies créées par d’autres. Sa parole n’aura de poids que si
51 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
60allemand. L’hitlérisme, c’est le romantisme, mais adopté par ses victimes, les philistins. 21 juin 1939 À Saint-Germain-des-
52 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
61e les lise plus tard, les raisons qui nous firent adopter ce prénom. C’est un souvenir de France et de la paix française, qui n
53 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
62e que soit d’ailleurs l’attitude qu’on juge bon d’adopter en sa présence, il la ridiculise sans espoir. Puisse la disparition d
54 1946, Lettres sur la bombe atomique. 3. Le point de vue moral
63oir, puisqu’il s’agit de l’Amérique : les uns ont adopté le point de vue de la morale, les autres celui de l’efficience. Paste
55 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
64e conséquence. Résumons-nous : il ne s’agit pas d’adopter une politique accidentellement ou indirectement « chrétienne », mais
65onstituant la Trinité, les docteurs grecs avaient adopté le terme latin de persona (rôle social). C’est ce même terme qui serv
56 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
66ent, la dernière guerre ? N’est-on pas en train d’adopter l’attitude ferme qu’il eût fallu prendre, et maintenir en dépit des A
57 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
67n de civisme ou de morale, incitant les fidèles à adopter les maximes d’une vie plus satisfaisante à tous égards. On me demande
58 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Une bureaucratie sans ronds-de-cuir (23 mai 1946)
68emaines au moins, à condition que la presse l’ait adopté. S’il rate, il sera vidé sans autres formes qu’une lettre personnelle
59 1946, Le Semeur, articles (1933–1949). Chances d’action du christianisme (juin-juillet 1946)
69lle-ci désorientée. Il s’agit que nos théologiens adoptent une politique d’intervention, et non de vertueuse indignation, à l’ég
60 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
70 que votre effort aboutisse, et que tout le monde adopte votre marque. Elle cessera d’être une marque de distinction. Vous ser
61 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
71emaines au moins, à condition que la presse l’ait adopté. S’il rate, il sera vidé sans autres formes qu’une lettre personnelle
62 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
72politique, ou prédicateur [p. 94] religieux. S’il adopte le langage des masses, il augmentera ses chances d’être entendu, mais
73n de civisme ou de morale, incitant les fidèles à adopter les maximes d’une vie plus satisfaisante à tous égards. On me demande
63 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
74ction, je répondrai que les cantons suisses n’ont adopté une constitution commune qu’en 1848, au terme d’une crise d’assez cou
75lle la Constitution de 1848 fut proposée, écrite, adoptée et mise en pratique. En 1846, elle était encore une utopie. Trois ans
64 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
76onclusions [p. 130] pratiques qu’ils en déduisent adoptées par des hommes politiques qui pensent encore en termes de nations, d’
77deux, qui dépassent en importance les résolutions adoptées. 1. Le Congrès de l’Europe voulait produire un choc, voulait alerter
78andes institutions que proposait Montreux ont été adoptées en principe à La Haye : la Cour suprême, chargée de sanctionner une C
65 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
79q articles suivants, qui résument les résolutions adoptées par notre Congrès : 1) Nous voulons une Europe unie, rendue dans tout
66 1948, Suite neuchâteloise. III
80s radicaux triomphaient partout. Il était temps d’adopter l’heure de Berne. Et ce fut 1848.  
67 1948, Combat, articles (1946–1950). Message aux Européens (14 mai 1948)
81q articles suivants, qui résument les résolutions adoptées par notre Congrès : 1° Nous voulons une Europe unie, rendue dans tout
68 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
82 qu’une Charte des droits de l’homme vient d’être adoptée par l’ONU. Elle restera malheureusement inopérante tant que les États
69 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
83un petit groupe de jeunes chefs enthousiastes fit adopter par la Diète le principe d’une révision profonde du pacte. En 1847, n
84Le 15 mai, la Diète est saisie du projet, qu’elle adopte le 27 juin. Pendant le mois d’août, le peuple vote dans les Cantons.
70 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Lettre aux députés européens (15 août 1950)
85un petit groupe de jeunes chefs enthousiastes fit adopter par la Diète le principe d’une révision profonde du Pacte. En 1847, n
86Le 15 mai, la Diète est saisie du projet, qu’elle adopte le 27 juin. Pendant le mois d’août, le peuple vote dans les Cantons.
71 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, n’oubliez pas l’exemple de la Suisse (3 octobre 1950)
87un petit groupe de jeunes chefs enthousiastes fit adopter par la Diète le principe d’une révision profonde du pacte. En 1847, n
88Le 15 mai, la Diète est saisie du projet, qu’elle adopte le 27 juin. Pendant le mois d’août le peuple vote dans les cantons. L
72 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
89se construire. Mais l’Unesco, chargée de le faire adopter par les États, en a retenu le bénéfice moral, et l’on verra tout à l’
73 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
90tâche, bien au contraire, mais à cause du système adopté. Trois vices de construction C’est le système qu’il faut donc réfor
91minemment fédéralistes sont celles que nous avons adoptées dès le départ au CEC, et que nous n’en parlons pas en doctrinaires, m
74 1953, La Confédération helvétique. Note de l’auteur
92tudiés », il était convenu que « les monographies adopteraient, en gros, un même plan qui rende possible cette comparaison ». Je m’y
75 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
93amendements. Quelques-uns de ces amendements sont adoptés, d’autres — et justement, je le note, des amendements démagogiques —
94lle avait rédigé la nouvelle charte. Celle-ci fut adoptée au mois d’août, par quinze cantons et demi contre six et demi. Le 6 n
76 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
95celte et les colons romains que lorsqu’ils auront adopté la religion catholique, au vie siècle. Cependant, le paganisme fait
96ntons. Et l’œuvre du réformateur français qu’elle adopte va rayonner dans toute l’Europe, et plus tard en Amérique bien plus q
97ormes liturgiques qu’il préconisait n’ont pas été adoptées. Sa rigueur doctrinale, toute latine, est restée étrangère à un peupl
77 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
98 Et il n’est pas concevable qu’elle puisse être « adoptée » par aucun autre État isolé. Il n’est permis d’imaginer son extensio
99p. 175] par le Genevois Henry Dunant en 1863, ait adopté pour pavillon celui de la Suisse, en intervertissant simplement ses c
100oment où l’ensemble du continent l’aura rejointe, adoptant sa propre formule qu’elle pourra sacrifier sans danger son statut d’e
78 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
101tâche, bien au contraire, mais à cause du système adopté. Trois vices de construction C’est le système qu’il faut donc réfo
79 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
102péen. Cependant. c’est l’angle de vision que l’on adopte qui permet finalement de s’accorder. J’avais donc suggéré aux rapport
103auté fédérale. On lira ci-dessous les conclusions adoptées par la Table Ronde : document d’autant plus notable qu’il fut rédigé
80 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
104péen. Cependant, c’est l’angle de vision que l’on adopte qui permet finalement de s’accorder. J’avais donc suggéré aux rapport
81 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
105 La division des petits États, leur impuissance à adopter en temps utile une politique commune, expliquent la chute soudaine de
82 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
106que l’OECE, la CECA, la CED, qu’on espérait faire adopter l’une après l’autre par les parlements. On n’a pas cherché à produire
83 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
107 concurrence croissante des empires neufs qui ont adopté et développé nos procédés et nos méthodes. Mais le progrès de la tech
84 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
108 homme, soit d’une classe, et toujours de l’État. Adoptant les valeurs de la Passion — « La liberté ou la mort ! », s’écriaient
85 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
109sents ? Il faut maintenant souscrire aux formules adoptées, déposer l’adversaire hérétique 17 , excommunier, rétablir dans un si
86 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
110plus nous tromper. Les penseurs d’aujourd’hui qui adoptent cependant à l’égard du progrès technique la position néo-manichéenne,
87 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
111 qui sert le Parti. Que la « vérité du Kremlin », adoptée par tous les PC, coïncide actuellement avec le vrai tout court, voilà
88 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
112 de ses diversités. Et la résolution culturelle, adoptée par le Congrès, précisait que l’une des tâches immédiates du Centre e
89 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Prix européen de littérature n’a pas été donné en 1956 (juin-juillet 1956)
113ive s’orienter vers une solution analogue à celle adoptée par la Fondation pour les bourses de compositeurs. (Voir plus loin.)
90 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. A. Introduction
114aque mesure, localement, en vertu de la technique adoptée ; mais elle se pose aussi d’une manière plus diffuse en fonction de l
91 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
115sents ? Il faut maintenant souscrire aux formules adoptées, déposer l’adversaire hérétique 22 , excommunier, rétablir dans un si
116 et voilà qui évitera par la suite aux pays qui l’adopteront les mises au pas totalitaires. La vraie période hellénistique — tyran
117es. Si l’Occident, un jour, par un choix radical, adoptait l’une et rejetait l’autre à tout jamais, la spire rejoindrait l’axe,
92 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
118 homme, soit d’une classe, et toujours de l’État. Adoptant les valeurs de la Passion — « La liberté ou la mort ! » s’écriaient l
93 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
119plus nous tromper. Les penseurs d’aujourd’hui qui adoptent cependant à l’égard du progrès technique la position néo-manichéenne,
94 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
120 monde entier a reçu les secrets de ses sciences, adopté ses structures politiques, ses valeurs principales et sa technique, e
95 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
121niques de remédier à la famine. Mais il y a plus. Adopter les besoins techniques comme base d’entente entre les deux cultures,
122roissent trop vite, ou bien ils sont contraints d’adopter nos méthodes, et avec elles, mais sans le savoir ni l’assumer, un ens
123 déclarées anathèmes. En revanche, les Upanishads adoptent et favorisent une attitude inverse : l’acceptation de toutes les form
96 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
124oit, pour la comprendre, épouser son mouvement et adopter ses objectifs ; en un mot, on juge de ce qu’elle fait au nom de ce qu
97 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
125jungle ou en plein désert. Enfin la Chine vient d’adopter coup sur coup une doctrine d’État venue d’Europe : le marxisme ; la t
126 ou telle fraction de son intelligentsia décide d’adopter nos conceptions sécularistes de l’existence, désacralisée, rationalis
127 terre entière, les peuples les plus différents l’adoptent avec une telle facilité ? Il nous faut donc chercher beaucoup plus ha
128fectivement mondiale. Nous voyons même la Chine l’adopter sous une forme caricaturale, il est vrai, importée de la Russie, qui
129t les décisions nécessaires. N.B. Ce projet a été adopté par la Fondation européenne de la culture, lors du congrès qu’elle a
98 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
130ues. En revanche, voit-on les masses occidentales adopter le Taô, l’hindouisme, l’Islam ou la magie des Nègres ? L’adoption de
131erselles, ce qui veut dire : — peuvent-elles être adoptées par tous les peuples, et marquer un progrès pour tout homme d’où qu’i
99 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
132 La plupart des constitutions ont été rédigées et adoptées dans la confusion générale, mais ne préjugeaient pas de l’avenir du r
100 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
133e des travaux, quatre résolutions maîtresses sont adoptées : création du Centre européen de la culture, du Collège de l’Europe,