1 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
1na même pas ; — que ces limites rendent absurde l’adoption d’un ordre de valeurs « arbitraire », mais obligent l’homme à « assum
2 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
2tate que ce complexe se manifeste justement par l’adoption des hypothèses du matérialisme historique. Cette croyance que la vie
3 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
3age quels intérêts temporels concoururent à cette adoption pernicieuse. Mais pour l’affaire qui nous occupe ici, il me semble qu
4 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
4logie est trop loin d’être une science pour que l’adoption même d’une « origine » soit autre chose qu’un choix délibéré, quand c
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
5 soupirons en nous-mêmes, [p. 216] en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps. Car c’est en espérance que nous sommes
6 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
6ussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps. Car c’est en espérance que nous sommes
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
7r magique des sons et du langage sur nos actes. L’adoption d’un certain langage conventionnel entraîne et favorise naturellement
8 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
8âtre protestant L’une des meilleures preuves de l’adoption spontanée de Nicolas non seulement par les docteurs réformés, mais pa
9 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
9logie est trop loin d’être une science pour que l’adoption même d’une « origine » soit autre chose qu’un choix délibéré, — quand
10 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
10tion de la jeunesse délinquante — réadaptation et adoption des victimes de la guerre, orphelins, enfants abandonnés, enfants apa
11 1948, Le Figaro, articles (1939–1953). Sagesse et folie de la Suisse (13 octobre 1948)
11’hui, que celle des discussions qui précédèrent l’adoption de cette charte exemplaire. C’est le microcosme de nos vrais débats.
12 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
12déraux de portée générale doivent être soumis à l’adoption ou au rejet du peuple lorsque la demande en est faite par 30 000 cito
13 1953, Journal de Genève, articles (1926–1982). Aller et retour (21 mai 1953)
13iliante ? Le statu quo ? L’éloquence indignée ? L’adoption de la ligne communiste ? Le fait brutal, incontestable, c’est qu’auss
14 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
14iliante ? Le statu quo ? L’éloquence indignée ? L’adoption de la ligne communiste ? Le fait brutal, incontestable, c’est qu’auss
15 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
15 nouvelles raisons s’opposeraient aujourd’hui à l’adoption d’articles semblables par les Constituants de l’Europe fédérée. On n’
16 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
16bivalent. Il peut détruire autant que féconder. L’adoption de nos machines et de certaines croyances, déduites de notre science
17 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
17 l’hindouisme, l’Islam ou la magie des Nègres ? L’adoption de notre alphabet et du birth control par la Chine a tout de même une
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
18 cette étape « hégémonique » vient l’étape de « l’adoption ». Elle est caractérisée par la phrase célèbre d’Isocrate, contempora
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.4. Napoléon et l’Europe
19elle circonstance peut être plus favorable à leur adoption, que celle, où Napoléon le Grand réunit la moitié de l’Europe sous so
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
20érêt commun, par la conclusion d’accords et par l’adoption d’une action commune dans les domaines économique, social, culturel,
21 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
21ître un modeste succès d’écrivain dans son pays d’adoption. Retinger et sa femme furent durant ces années, les seuls Polonais à
22lles. Il élabore la procédure qui va conduire à l’adoption du projet en janvier 1949, au palais de Saint-James, à Londres, puis
22 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
23 le retrait politique de l’Europe coïncide avec l’adoption accélérée de notre civilisation par le Tiers Monde. Je le disais d’e
24militaires s’en aillent, pour que soit décrétée l’adoption immédiate de mesures politiques et sociales, hygiéniques, urbanistes,
23 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
25rantie des constitutions [p. 126] cantonales et l’adoption du budget fédéral sont également de leur compétence. Soulignons enfin
26déraux de portée générale doivent être soumis à l’adoption ou au rejet du peuple lorsque la demande en est faite par 30 000 cito
24 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
27e méfiance pour les cérémonies, — à moins que son adoption n’ait résulté de notre tempérament particulier, mais cela revient au
25 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
28 sont attribués, traitant surtout des effets de l’adoption par le Tiers Monde du plus [p. 25] néfaste de nos produits d’origine 
26 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
29terdisciplinaire. L’analyse conduit à souhaiter l’adoption, comme module, de petits groupes ou unités de base de douze à quinze
27 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
30 quelque néo-tribalisme, mais au contraire dans l’adoption bien trop rapide des formes de vie politique, sociale et économique,
28 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
31terdisciplinaire. L’analyse conduit à souhaiter l’adoption, comme module, de petits groupes ou unités de base de douze à quinze
29 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
32terdisciplinaire. L’analyse conduit à souhaiter l’adoption, comme module, de petits groupes ou unités de base de douze à quinze
30 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
33 quelque néo-tribalisme, mais au contraire dans l’adoption bien trop rapide des formes de vie politique, sociale et économique,
31 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
34[p. 56] et 1930, mais ce n’est qu’à partir de son adoption par les Nations unies que son culte a gagné toute la Terre en peu d’a
32 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
35rer, c’est devenir institution, ce qui implique l’adoption de règles fixes, et de coutumes plus ou moins rationnelles (ou rituel
33 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
36ritaires d’une autorité fédérale européenne. 9. L’adoption par tous nos pays de critères d’urbanisme propres à prévenir le dével
34 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
37 régions au sein du Parlement de Strasbourg ; — l’adoption de l’ECU comme monnaie commune utilisable par tous ; — une défense eu