1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
1 carnages ». Naguère il était des premiers ; il s’affirme aujourd’hui des seconds. C’est pour avoir contemplé Verdun, en tête à
2 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Avant-propos (décembre 1926)
2vie d’aujourd’hui, on le sait, nous oblige à nous affirmer ou à refuser de nous affirmer avec une netteté qui a pu paraître parf
3 nous oblige à nous affirmer ou à refuser de nous affirmer avec une netteté qui a pu paraître parfois quelque peu impertinente.
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
4de ça, [p. 237] je ne l’ai pas encore avalé. On m’affirme que je n’y échapperai pas plus qu’un autre : et qu’un beau soir il fa
4 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
5mps. On a peur de certaines évidences, on préfère affirmer que tout est incompréhensible. L’homme moderne recule devant l’éviden
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
6rche, ou : j’arpente ; un autre restera assis, en affirmant : je siège ; un troisième lèvera la main, et dira : je lève la main,
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
7s vagues… Tout ce qui est de la terre renonce à s’affirmer en détails précis, se masse dans une confusion de violet sombre, et p
7 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
8s vagues… Tout ce qui est de la terre renonce à s’affirmer en détail précis, se masse dans une confusion de violet sombre, et pa
8 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
9e la pensée et l’action. Certes, nos prédicateurs affirmaient le salut gratuit par la foi ; mais d’autre part nous prêtions des mai
9 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
10n de conscience. ⁂ [p. 305] Goethe s’est toujours affirmé chrétien, mais d’une façon si particulière que les ennemis du christi
11ngage qui trop souvent caractérise les chrétiens, affirmons que nous ne savons presque rien de Dieu, ou plutôt qu’il est vain de
10 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
12contemporains. Il y a aussi ceux qui se bornent à affirmer la nécessité d’une pensée active, mais qui n’ont pas vu — qui n’ont p
11 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
13nce bourgeoise. Mais qu’elle se mêle un jour de s’affirmer par une personnalité, et par là même de ne plus coïncider avec les in
12 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
14fort politique quelconque ? Ayons le courage de l’affirmer ; il n’est pas de réponse à cette question pour ceux qui ne savent pa
13 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
15ns de raison d’ailleurs (puisque le christianisme affirme que l’éternité est dans l’instant : Aeternitas non est tempus sine fi
14 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Cahier de revendications [Présentation] (décembre 1932)
16e leurs objectifs respectifs sont communs… Déjà s’affirme dans l’attitude de tous ces groupes un véritable acte de présence à l
15 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
17française. La volonté, la possibilité de rupture, affirmée par les politiciens marxistes, mais niée en sous-main par leur doctri
16 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
18ord un programme, mais d’abord une force. On peut affirmer sans crainte d’erreur une telle maxime : tout l’Évangile la confirme
17 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
19on tour jugé ? Si l’on récusait ces questions, on affirmerait par là même que l’acte créateur se crée soi-même et se suffit en soi.
20ne homme (mais vraiment homme !) c’est ce qui est affirmé ici et qui ici devient la vérité vivante, le contenu [p. 99] décisif
18 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Pourquoi ils sont socialistes (juillet 1933)
21et de la révolution. Seule position « pratique », affirment-ils, non sans une sincérité qui fait peine. Car des deux attitudes pr
19 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
22a pensée moderne nous aide en toute loyauté à les affirmer (p. 16). [p. 59] Pourquoi ai-je envie, dans une telle phrase, de rem
20 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
23 goût du pratique, des « solutions pratiques » qu’affirme un autre groupe de clercs, fort désireux d’aller au peuple. On est fr
21 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
24omme n’existe plus en tant que tel. Que l’homme s’affirme, qu’un seul homme s’affirme, et le pouvoir des lois diminue aussitôt.
25ue tel. Que l’homme s’affirme, qu’un seul homme s’affirme, et le pouvoir des lois diminue aussitôt. Aussi bien convient-il d’op
26ment humain. Cela éclate dans sa politique : elle affirme la Paix, le Droit, l’Humanité ; elle ne respecte en fait que les oppo
22 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — d. Pour une politique à hauteur d’homme
27ports organiques avec la vie réelle du pays. Elle affirme la plus totale incompétence en ces matières. Et je la vois trop ignor
23 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
28irituel produisait en fait le prolétaire. Puis il affirma que ce prolétaire était l’homme véritable, et duquel il fallait parti
29es du jeune Marx 16 . On s’est fondé sur eux pour affirmer que la primauté du matériel n’avait qu’une valeur en quelque sorte ta
24 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
30ume de l’homme moyen. Contre le réactionnaire, il affirme que l’ordre établi ne saurait être en aucun cas définitif ni suffisan
31tif ni suffisant. [p. 82] Contre le marxiste, il affirme que l’évolution nécessaire n’entraîne pas une amélioration du genre h
32ort à l’ensemble ; mais encore il pourra et devra affirmer que la seule communauté réelle et humainement bienfaisante est celle
25 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
33fort politique quelconque ? Ayons le courage de l’affirmer ; il n’est pas de [p. 88] réponse à cette question pour ceux qui ne s
26 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
34 donné par-dessus. » 2° Le « Suis-moi » du Christ affirme que le début, c’est l’obéissance à Dieu, mais que c’est aussi le vrai
27 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
35nels ; et certains objectifs sont communs… Déjà s’affirme dans l’attitude de tous ces groupes un acte de présence à la misère d
36Française. La volonté, la possibilité de rupture, affirmée par les politiciens marxistes, mais niée en sous-main par leur doctri
28 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
37un paradoxe bien irritant. Le parti pris que nous affirmons est bien connu : il n’en est pas de plus simpliste. Nous ramenons tou
38te, qui sont franchement matériels. Le communiste affirme : économique d’abord ! mais c’est, dit-il, pour préparer une renaissa
39yen, né social, et décidé à le rester, a besoin d’affirmer hautement qu’il est égalitaire. C’est à peine paradoxal, c’est assez
29 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
40faner le sacré collectif et ses tabous, afin de s’affirmer libre et sans responsabilité par rapport à la société. Qu’il s’agisse
30 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
41s malhonnêtes, Esprit et L’Ordre nouveau [p. 243] affirment la nécessité de s’attaquer au problème de l’homme même dans la civili
31 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
42téressant tout de même — les droites se bornent à affirmer, contre toute évidence, que la doctrine de Marx est un facteur de dés
43mené une vie parfaitement morale, pour renoncer à affirmer une morale ? Est-ce une raison, parce que les « politiques » pratiqué
32 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
44 saint Paul, à Luther, mais pour se condamner. Il affirmait qu’il n’était qu’un « poète à tendance religieuse » et non pas un « t
33 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
45plus de passion que les bourgeois n’apportent à l’affirmer. D’un côté, nous voyons une foi, de l’autre, une mauvaise humeur, et
46n’ont pas su défendre ni davantage sacrifier. Ils affirment trop tardivement que « l’argent ne fait pas le bonheur », et qu’il ex
47rons-nous toujours le « réveil de la masse » pour affirmer que tous ces dieux sont des faux dieux ? Mais sont-ils des faux dieux
48sons, je crois. Qui, d’abord, parmi nous, oserait affirmer que cette « catégorie » lui soit si familière qu’il puisse la considé
34 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
49eilleur livre de l’année. Je crois bien pouvoir l’affirmer. Le roman le plus fort, le mieux fait, le plus impressionnant, celui
50tuation où nous sommes, nous ne pouvons plus nous affirmer que par le sacrifice… Il ne s’agit pas de ces sacrifices dont on s’ac
51s de M. Malraux. Je suis d’autant plus libre pour affirmer aujourd’hui que le roman d’Edschmid est d’une classe nettement supéri
35 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
52 soit le non décisif de ceux qui savent ce qu’ils affirment ! Que ce soit un non sans pathos, car l’affirmation seule est grave.
53tes de leur mission n’ont jamais [p. 32] craint d’affirmer leur morale. Elles n’ont jamais pensé qu’une œuvre d’art perdrait de
36 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Éditorial (juillet 1934)
54espérance qui est en vous. 15  » On n’oserait pas affirmer que le protestant d’aujourd’hui, dans la moyenne, soit trop bien appa
55ttirent le plus âprement. Le « protestant moyen » affirme son attachement au libre examen dans la mesure où cela le dispense de
56tion, s’étonner des rudesses de ce théologien, et affirmer innocemment qu’il n’y a rien de bien nouveau dans ce message ; que c’
37 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Taille de l’homme, par C. F. Ramuz (avril 1934)
57ses. Aussi bien n’éprouve-t-il pas le besoin de s’affirmer matérialiste. La position de Ramuz paraît assez voisine de celle de B
38 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
58’eau de Coty. « Les intérêts sont les intérêts », affirment-ils. Voire ! Les intérêts de qui ? Pourquoi ? Et comment garantis ? C
39 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
59 et sur les personnes ; c’est que L’Ordre nouveau affirme avec plus de rigueur et plus de conséquence surtout que tous les autr
40 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
60 a traduit et fort bien introduit ce volume, nous affirme qu’ils constituent le texte véritable d’une œuvre dont les volumes pa
41 1935, Esprit, articles (1932–1962). Kasimir Edschmid, Destin allemand (mai 1935)
61tuation où nous sommes, nous ne pouvons plus nous affirmer que par le sacrifice. » Sacrifice et fidélité, voilà ce qui définit l
42 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
62antiers s’ouvrent. Une fois de plus, la France va affirmer sa vitalité, sa puissance d’assimilation et de création, le génie de
63ibliothèque et un palais de la parole. M. Duhamel affirmait au surplus que son « sanctuaire du livre » ne serait pas un « musée »
64sponsable de ce qui se passe dans le monde. C’est affirmer que l’esprit n’est pas du monde, et que les intérêts du monde réel so
65e, et d’ailleurs imposée, de cet état me permet d’affirmer sans ironie qu’il n’en est pas de plus recommandable pour l’intellect
66atin par l’exposé des principales tendances qui s’affirment dans l’Europe d’aujourd’hui. Ce projet positif présente un gros défau
43 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
67mourir. » Moi. — Il y aurait de l’impertinence à affirmer rien de « précis », en se rapportant à quelque affirmation choisie en
68 religieux, et c’est cela que je suis resté. Je l’affirme solennellement ! Toutes les expériences sont possibles, et certaines
69 tardive. Mais Mme Nicodème les rassura vivement, affirmant d’un ton sans réplique qu’il n’était pas question de s’en aller. Et P
70xpériences dont nous n’avons qu’une pâle idée. Il affirme qu’il est un homme religieux. Il a raison ! La seule religion qui tie
71, — la seule chose nécessaire — et un homme qui l’affirme unique, sans cependant pouvoir la vivre, et sachant qu’on ne peut la
72t sachant qu’on ne peut la vivre. Entre celui qui affirme qu’on ne peut pas mourir, et celui qui affirme l’exigence de la mort,
73ui affirme qu’on ne peut pas mourir, et celui qui affirme l’exigence de la mort, il n’y a peut-être aucune différence : car tou
74es vivants et non des morts. Et comment osez-vous affirmer cette impossible exigence de la mort, si vous ne vivez pas de cette m
44 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Ni gauche ni droite (août 1935)
75approuve la loi de deux ans. « Staline a raison » affirme l’affiche communiste ; mais alors La Rocque n’a pas tort ? — Certes,
45 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
76xprimer un refus pur et simple de comparer. C’est affirmer une préférence inconditionnelle. C’est reconnaître et accepter le fai
46 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
77autres la nient d’une manière plus subtile : en l’affirmant officiellement, à tant l’article ou à tant l’heure de cours. Nous dis
47 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
78t le pouvoir de désarmer un colonel en civil, qui affirme au surplus n’avoir aucune espèce d’intention quelconque. Quant à M. F
48 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
79 différences, tous les contrastes, à l’extrême, s’affirmer Français en face des Allemands, par exemple, cela conduit à une lutte
49 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
80 que la sagesse populaire traduit à sa manière en affirmant qu’on n’améliore pas la peste. On n’arrête pas non plus une décadence
81s une preuve supplémentaire de la décadence que j’affirme. Douter de l’importance des « questions de mots », c’est en effet le
50 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
82ues est tout d’abord une attitude polémique. S’il affirme au nom de la raison utilitaire la précédence des facteurs matériels,
83té future du genre humain. Elles s’accordent pour affirmer que l’homme « doit de plus en plus 17 se subordonner à l’Humanité »
51 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
84 d’une théologie catholique, on peut et on doit l’affirmer de la théologie en général. Elle fut bien le sous-entendu que les cle
85ne qui se survit en tyrannie stérile et idolâtre, affirmer une mesure nouvelle, une mesure qui ramène d’un même mouvement l’Égli
52 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
86e la polémique anti-spiritualiste 38 , Marx avait affirmé que la culture n’était rien qu’un « reflet » du processus économique,
87cée par ce Parti, d’autre part, nous permettent d’affirmer que, de gré ou de force, le Plan est bien ce rappel permanent des fin
53 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
88ême si réellement qu’elle trouve mauvais que l’on affirme en général, à côté d’elle, la volonté d’être une nation. Un Français
89 et en tous cas un homme de droite 48 . Et s’il s’affirme « national » cela ne rend plus du tout le son du « Vive la Nation ! »
90ours la capacité d’admirer, mais pour la volonté, affirmée par l’État, de fonder une culture nouvelle et populaire. En réalité,
91 culture proprement dite que l’on répand, mais on affirme un certain nombre de mots d’ordre, un certain cadre dans lequel les p
54 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
92le organe de propagande ; — ou bien il tente de s’affirmer à sa manière, et il devient une menace permanente de sabotage de la c
55 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
93n pas à un peut-être, mais à une vérité certaine, affirmée par cet acte même. Il n’est de fin vraiment unique — et par conséquen
56 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
94dans ses effets. Elle agit dans la théologie, qui affirme à nouveau l’Église en tant que société de ceux qui croient, ou qui re
95 je n’ai pas fini de le répéter. Est-ce à dire qu’affirmer notre force, en face d’impérialismes conquérants, mène à la guerre ?
96es conquérants, mène à la guerre ? Oui, si nous l’affirmons sans l’exercer avec puissance, si nous refusons d’aller jusqu’au term
57 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
97 ou « vertus » qui me paraissent nécessaires pour affirmer le sens encore obscur que nous avons d’une mesure nouvelle. Essai d’é
58 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
98er, si longtemps qu’ils fussent privés du droit d’affirmer rien de certain dans l’ordre de la connaissance, cependant ils seraie
99 le bon sens même. L’industriel est-il en droit d’affirmer rien de certain touchant les fins dernières du progrès mécanique ? Il
100ur de vivre. Penser devint ainsi l’art de ne rien affirmer de décisif. Admirable invention, que l’on peut baptiser la pensée san
59 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
101— et c’est le meilleur moyen de les préciser — en affirmant directement l’attitude dont ils découlaient. Révolution culturelle L
102ment à la maxime de Montaigne, en ce sens qu’elle affirme justement l’a priori d’une pensée formatrice, là où Montaigne veut ré
103 intellectuels eux-mêmes n’en montrent lorsqu’ils affirment son impuissance ? Mens agitat molem dit le proverbe. Mais ce mens n’e
60 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
104de la polémique antispiritualiste 52 , Marx avait affirmé que la culture n’était rien qu’un « reflet » du processus économique,
105rcée par ce Parti d’autre part, nous permettent d’affirmer que, de gré ou de force, le Plan est bien ce rappel permanent des fin
106dans ses effets. Elle agit dans la théologie, qui affirme à nouveau l’Église en tant que société de ceux qui croient, et qui re
107 je n’ai pas fini de le répéter. Est-ce à dire qu’affirmer notre force en face d’impérialismes conquérants mène à la guerre ? Ou
108mes conquérants mène à la guerre ? Oui, si nous l’affirmons sans l’exercer avec puissance, si nous refusons d’aller [p. 273] jusq
61 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
109, de l’Église qui est son corps ; tandis que Rome affirme que la tradition et le Pape détiennent « le secret du Christ » lui-mê
110ngage personnel, dont il sera toujours possible d’affirmer qu’il n’est pas littéralement « catholique » (même s’il a reçu l’impr
111as forcer le moins du monde l’antithèse lorsque j’affirme que cette opinion commune est un négatif absolu des positions fondame
112 ? En principe, oui. Mais le principe a beau être affirmé en droit, il est en fait négligé, et à tel point négligé qu’il n’y au
62 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
113on des livres au grand public. Qu’il me suffise d’affirmer que c’est là que réside le secret de tout le mal. En résumé, voici le
63 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
114ion a toujours été libératrice — ou tout au moins affirmée telle — la tentation plébiscitaire, qui est la tentation fasciste, n’
64 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
115téressant tout de même — les droites se bornent à affirmer, contre toute évidence, que la doctrine de Marx est un facteur de dés
116s les raisons de s’en abstenir avec rigueur, et d’affirmer la nécessité d’une attitude radicalement antipolitique. 4. Mais — la
117mené une vie parfaitement morale, pour renoncer à affirmer les droits de la morale ? Est-ce une raison, parce que les « politiqu
65 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
118alectique » de nos textes qui permet à l’auteur d’affirmer que « toute l’idéologie corporatiste 49 éparse dans les écrits d’Aro
66 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
119s seuls faits, historiquement indiscutables, pour affirmer, contre le préjugé français, que le fascisme est un mouvement « de ga
67 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
120il pas d’autre but que de décrire un précédent, d’affirmer que cela peut se faire, que cela s’est fait, qu’il y a là un bonheur…
68 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
121llets. Il en paraît lui-même [p. 23] consterné. J’affirme avec vivacité que ça ne peut pas aller. Il faut tout recommencer. Fin
69 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
122lant à sa vertu (ou à son vice) qu’il n’oserait l’affirmer devant autrui. [p. 154] Le monologue du journal intime est un artifi
123ge des moujiks… Quel est l’homme sain qui oserait affirmer que ce quotidien lamentable, hérissé de clichés hargneux, travaille p
70 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
124ique, mais que je sais inévitable, qui consiste à affirmer que Luther est « déterministe ». Mais le sérieux théologique est chos
125es forces, une fois que je les ai reconnues ; à m’affirmer dans mon autonomie par un acte qui crée ma liberté, par un acte de ré
126 tel pouvoir ? C. M. — Il me suffit de vouloir l’affirmer. L. — Soit, c’est une hypothèse de travail… Pour moi, je crois que D
127t tuer que l’idée fausse qu’elle s’en formait… Tu affirmes que si Dieu prévoit tout, tu es alors dispensé d’agir, et que ce n’es
128es ? … C. M. — On peut aussi nier l’éternité, et affirmer que seul existe notre temps. Dans ce cas, tu n’as rien prouvé. L. — 
71 1937, Esprit, articles (1932–1962). M. Benda nous « cherche », mais ne nous trouve pas (juillet 1937)
129i, repousse l’une et l’autre de ces trahisons, et affirme que la pensée doit entrer dans l’action, non pas « à son service », m
72 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
130périmée à un savant de l’avant-guerre. Swedenborg affirme que l’origine de toute matière, est un « point » sans poids ni étendu
73 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
131e de feuilles. Il en paraît lui-même consterné. J’affirme avec vivacité que ça ne peut pas aller. Il faut tout recommencer. Fin
74 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
132-ce au prix de la guerre chez les autres. Maurras affirme que « la paix est le chef-d’œuvre de l’art humain ». Voilà qui met no
75 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
133lleurs que ces déclarations ne visent nullement à affirmer l’existence d’une sorte d’aristocratie prédéterminée qui s’imposerait
76 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
134agnie de miliciens rouges). Irréductible, il me l’affirme solennellement. Mais lui aussi se sent trop vieux pour continuer la l
135gestes de Mademoiselle Darrieux, la star. On nous affirme aussi qu’il est prêt à se faire tuer pour assurer la liberté de sa pr
136rle d’injustice, alors que l’autre est en droit d’affirmer : point de justice sans révision des clauses devenues inadéquates.
137 différences, tous les contrastes, à l’extrême, s’affirmer Français en face des Allemands, par exemple, cela peut conduire à une
138s l’irrite vivement. « Si la France, comme vous l’affirmez, préfère en général les principes à ses intérêts, pourquoi s’allie-t-
139il soit un instrument de la Providence comme il l’affirme, ou qu’il soit un fléau de Dieu (c’est une nuance), son destin ne dép
77 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
140 s’efforce d’être objectif. L’essentiel est qu’il affirme sans cesse que ce n’est pas une opinion personnelle qu’il expose, mai
78 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
141ion a toujours été libératrice — ou tout au moins affirmée telle — la tentation plébiscitaire, qui est la tentation fasciste, n’
79 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
142 pour ceux qui croient. Il n’est possible alors d’affirmer le mariage qu’au-delà des deux premières critiques et en chemin vers
143e que le but de la fidélité soit le bonheur. Elle affirme scandaleusement que c’est avant tout l’obéissance, et en second lieu
80 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une révolution refoulée (juillet 1938)
144rminé la courbe de l’expérience : il s’agissait d’affirmer une mystique, mais de ne faire que les réformes qu’imposait la pressi
81 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
145plaisant, puisqu’il tend à détruire une illusion. Affirmer que l’amour-passion signifie, de fait, l’adultère, c’est insister sur
146al courtois sur la robuste tradition celtique qui affirmait l’orgueil de vivre. C’est une manière de purification de ce qui subsi
147qui condamne ce désir. Ainsi l’interdiction reste affirmée, et l’objet reste inavoué, mais tout de même il y est fait allusion,
82 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
148 Bernard Gui, dans son Manuel de l’Inquisiteur, n’affirme-t-il pas que les Cathares croyaient bien à la Sainte Vierge, sauf qu’el
149qu’elles sont souvent contradictoires. Ainsi l’on affirme tantôt que les Cathares tiennent pour innocentes les voluptés les plu
150nts losengiers, et tentent de s’en débarrasser en affirmant que les amants du xiie siècle tenaient énormément au secret de leurs
151ressent dans cet ouvrage. Je lui laisse le soin d’affirmer que telle « filiation » reste indémontrable « dans l’état actuel de n
83 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
152ns physiologiques sublimées ? Rien ne permet de l’affirmer historiquement. En théorie cependant l’objection reste possible, et m
153érité, personne ne se livre à ces recherches : on affirme sur la foi d’un préjugé que l’on baptise bon sens ou évidence. Ce pré
84 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
154t que « brûler ! » Mais il ne peut l’avouer qu’en affirmant le contraire, en affirmant qu’il veut guérir : car on avoue difficile
155ne peut l’avouer qu’en affirmant le contraire, en affirmant qu’il veut guérir : car on avoue difficilement le goût du malheur, à
1564] il est dans la dualité du moi qui ne peut ni s’affirmer ni se dissoudre, ni se posséder ni être possédé. Nous savions que Tri
157it — dans la pure tradition antique, sauf qu’il s’affirme heureux d’être malade. Le voici donc dans la situation d’un médecin q
85 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
158. Et ce n’était vraiment qu’un début ! Burckhardt affirme que les dévastations françaises furent peu de chose en comparaison de
159Goltz, disciple de Clausewitz, lequel n’a cessé d’affirmer que toute la théorie prussienne de la guerre devait se fonder sur l’e
160e pas, il envoûte ; il invoque enfin le destin et affirme qu’il est ce destin… De la sorte, il délivre la foule de la responsab
86 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
161 pour ceux qui croient. Il n’est possible alors d’affirmer le mariage qu’au-delà des deux premières critiques et en chemin vers
162e que le but de la fidélité soit le bonheur. Elle affirme scandaleusement que c’est avant tout l’obéissance à une Vérité que l’
87 1939, La Vie protestante, articles (1938–1961). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
163je ne puis le croire : les Suisses eux-mêmes ne l’affirment et ne le croient pas. » Rappelons que lorsqu’on demandait à Nicolas c
88 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
164eu novatrices, la naissance d’une dictature qui s’affirmerait malgré elle, non par volonté mais par crainte, pour assurer le « salu
165t. 3. Car on ne croit pas suffisamment à ce qu’on affirme, à savoir la mort des partis. 4. On garde le secret désir — avoué par
166t, il suffit de croire personnellement à ce qu’on affirme. 15. L’attrait du parti n’est qu’en apparence l’attrait de la plus gr
89 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
167 hypothèse scientifique. Il n’y a plus de foi qui affirme et qui maintienne en vertu de l’absurde. Ah ! comme on se lasse de ga
90 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
168faner le sacré collectif et ses tabous, afin de s’affirmer libre et sans responsabilité par rapport à la société. Qu’il s’agisse
91 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
169e, l’activité révolutionnaire des créateurs. Si j’affirme que mon but est de sauver l’esprit, le marxiste en déduira que je nég
170ontre elle-même, de garder [p. 100] son trésor, d’affirmer sa santé, et de sauver son avenir. Si nous trahissons cette mission,
92 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
171aines réalités solides qui valent la peine d’être affirmées sans rhétorique. Nous entendons dire, très souvent, que la Suisse mér
172ellement vital. Si maintenant et malgré tout nous affirmons que la Suisse a le devoir de rester neutre, ce ne peut donc être qu’a
173 nous combattons en tant que neutres, justement ! Affirmer la mission de notre neutralité, voilà notre rôle stratégique dans cet
174otre situation géographique et matérielle. Et ils affirment que dans toutes ces choses qui peuvent être vues et touchées, nos Alp
93 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
175in de paix ou par faiblesse. D’où sa crainte de s’affirmer trop nettement différent. D’où finalement l’espèce de gêne morale, pu
176 peut-être simplement développer tout d’abord, et affirmer, une pluralité d’organismes déjà existants, religieux, culturels, lin
94 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
177tralité éternelle », et l’on va même jusqu’à nous affirmer que cette « éternité » est la base officielle de notre politique. Dan
178u, durer « éternellement ». C’était une manière d’affirmer qu’ils la concluaient sans arrière-pensée. (Comparez avec certaines o
179toutes relatives que sont la gauche et la droite. Affirmer dans l’absolu une position relative, si [p. 211] légitime qu’elle soi
180ude peut compromettre notre indépendance : elle l’affirme au contraire ! Le devoir de l’armée est de garantir par la force l’in
95 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
181aard. Gide répugne à paraître plus qu’il n’est, à affirmer plus qu’il ne croit. Il se décrit « forcé de s’asseoir au culte de fa
96 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
1824] soit un instrument de la Providence comme il l’affirme, ou qu’il soit un fléau de Dieu (c’est une nuance !) son destin ne dé
97 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
183s proprement incapables. Autrement, ils l’eussent affirmée, préférant à leur vie les vraies raisons de vivre. La liberté sans co
98 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
184 Diable en cravate blanche et monoclé. Le Diable, affirme un proverbe espagnol, n’est pas à craindre parce qu’il est si méchant
99 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
185éel et miraculer le réel. Au contraire, l’on peut affirmer sans trop de paradoxe que la littérature de Goethe est un des moyens
186ns de raison d’ailleurs (puisque le christianisme affirme que l’éternité est dans l’instant : Æternitas non est temporis succes
100 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
187 saint Paul, à Luther, mais pour se condamner. Il affirmait qu’il n’était qu’un poète à « tendance religieuse » et non pas un « t
188 ne crois pas cette histoire aussi réelle qu’on m’affirme qu’elle est, ni même peut-être aussi exactement typique que je la vou
189nient avec plus de passion que les bourgeois ne l’affirment. D’un côté nous voyons une foi, de l’autre une mauvaise humeur — et c
190n’ont pas su défendre ni davantage sacrifier. Ils affirment trop tardivement que « l’argent ne fait pas le bonheur », et qu’il ex
191rons-nous toujours le « réveil de la masse » pour affirmer que tous ses dieux sont des faux-dieux ? Mais sont-ils des faux-dieux
192isons, je crois. Qui, d’abord parmi nous, oserait affirmer que cette catégorie lui soit si familière qu’il puisse la considérer