1 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
1ans l’Histoire sont celles où la forme d’un mythe affleure, s’incarne et devient visible. Ce sont les périodes de crise. Or tout
2 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
2et de « laines ». À quelques mètres de la mer qui affleure le tranchant du plateau, la rivière s’élargit en bassins clairs aux p
3 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
3ots et de laines. À quelques mètres de la mer qui affleure le tranchant du plateau, la rivière s’élargit en bassins clairs aux p
4 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
4s et du mythe de l’amour mortel. Déjà l’on voyait affleurer le fond de désespoir et d’anarchie intime que suppose toute morale du
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
5s et du mythe de l’amour mortel. Déjà l’on voyait affleurer le fond du désespoir et d’anarchie intime que suppose toute morale du
6 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). New York alpestre (14 février 1941)
6 Central Park, au milieu des prairies, vous voyez affleurer de larges dalles de granit. Autrefois les glaciers sont venus jusqu’i
7 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
7iseaux… On continua. Tous les complexes habituels affleuraient l’un après l’autre, s’avouaient, s’épanouissaient et finalement se ré
8 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
8ans l’Histoire sont celles où la forme d’un mythe affleure, s’incarne [p. 173] et devient visible 75 . Ce sont les périodes de c
9 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
9 Central Park, au milieu des prairies, vous voyez affleurer de larges dalles de granit. Autrefois les glaciers sont venus jusqu’i
10 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
10 Central Park, au milieu des prairies, vous voyez affleurer de larges dalles de granit. Autrefois, les glaciers sont venus jusqu’
11 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
11ort en nous qui se pense, c’est la Crise déjà qui affleure, nous avertit de la Fin, et l’atteste. La crise Le Bas Empire ne fu
12 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
12’un comme l’autre.) Sur le visage de Nehru, l’âme affleure et vient en surface. Mais dans son être intime, le regard de l’esprit
13 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
13ès L’idée d’évolution est une forme de pensée qui affleure avec puissance, en Occident, au début de l’ère technique et scientifi
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.8. « Europa vel regnum Caroli »
14 carolingien. Parfois, cependant, le nom d’Europe affleure et brille encore pour un instant. Notker le Bègue, chargé par Charles
15 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
15filigrane, mais promptement condamnée dès qu’elle affleure en clair ; mon nom nulle part, si ce n’est dans quelque note méfiante
16 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
16la police. Mais dès l’âge d’or des cités grecques affleure chez Aristote l’idée contraire que la Cité, étant construite par l’ho