1 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
1p. 816] il s’est enfoncé profondément dans la vie africaine ; et, de toutes ces enquêtes passionnées, il rapporte une certitude a
2 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
2 je trouve deux pages sur un projet d’« extension africaine », qui me paraît une rêverie de capitaliste en faillite. Et combien d
3 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
3nvoi se remet à rouler lentement, dans un paysage africain. Et voici la frontière portugaise : une gare en faïence bleue et blan
4 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
4 USA, entre les menaces asiatiques et les chances africaines. Troisième zone : créée par le compartimentage national ou balkanisat
5 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1956)
5ngrès du PC français. Cela prouve qu’il n’est pas africain, et qu’il n’habite pas en Égypte. Car, en effet… Non-ingérence En j
6 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
6 question. Pourquoi les Chinois, les Indiens, les Africains, et [p. 146] les Aztèques n’ont-ils pas eu l’idée d’aller regarder ce
7t nos énergies à se tourner ailleurs, vers le sud africain d’abord, puis soudain vers l’Ouest inconnu, pour aller rejoindre à to
7 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
8autorisant Henri le Navigateur à vendre les Noirs africains « découverts » par ses Portugais. Colomb, un demi-siècle plus tard, e
8 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
9ge Que répondre à ces Orientaux, et bientôt à ces Africains, qui nous demandent avec anxiété, non point de les laisser comme ils
9 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — a. L’amour et la personne dans le monde christianisé
10 rôle décisif, minutieusement prescrit. Ainsi les Africains et les Peaux-Rouges, les sauvages de l’Australie d’hier et de l’Amazo
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
11ée, qui se continue par la mer que nous appelâmes Africaine ; et ainsi les géographes la nommèrent Européenne, laquelle s’étend j
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
12soumises à des rois, de la barbarie des peuplades africaines, de l’ignorance des sauvages, doit-elle peu à peu s’évanouir ? Y a-t-
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
13 dire des choses de ce genre d’Augustin, le grand Africain, âme de feu qui s’épanchait en flots de rhétorique, de phrases retors
14relles de la passion et de la véhémence. Le grand Africain, le grand Africain ancien ! Voilà une expression : « africain ancien 
15n et de la véhémence. Le grand Africain, le grand Africain ancien ! Voilà une expression : « africain ancien » qui peut s’oppose
16 grand Africain ancien ! Voilà une expression : « africain ancien » qui peut s’opposer à celle d’« européen moderne » et qui vau
17autant qu’elle, pour le moins. Saint Augustin est Africain et ancien ; Tertullien aussi. Et pourquoi ne dirions-nous pas : « Il
18iser à l’ancienne » ou « il faut s’ancianiser à l’africaine » ? Je reviens à moi-même au bout de deux ans, après avoir voyagé dan
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
19e-Zélande, dans le sud et l’est de l’Afrique. Les Africains rappelleront qu’ils furent réduits en esclavage et transportés de l’a
14 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
20nt de l’Amérique du Nord, la découverte des côtes africaines, la soumission du Proche-Orient puis des Indes au xviiie siècle, la
15 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
21 les premières institutions mondiales. Jamais les Africains, ni les Chinois, ni les Hindous, ni les Arabes n’auraient pu concevoi
16 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
22ture de l’Inde ? L’Europe l’a sauvée. L’industrie africaine ? Elle l’a fondée. La démocratie de l’Arabie saoudite ou du Yémen ? L
23ses vols, c’est-à-dire de son exploitation du sol africain et du sol asiatique : or, métaux, pétrole, caoutchouc. (Le paysan ser
17 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
24 sa culture et ceux d’autres cultures régionales (africaines, [p. 7] asiatiques, arabes…) doit contribuer à rendre aux Européens d
25is) publiée par des Français, ou du type Présence Africaine (Paris), publiées par des Africains en Europe. (Nous ne connaissons p
26type Présence Africaine (Paris), publiées par des Africains en Europe. (Nous ne connaissons pas de revues sur l’Europe publiées e
27e en 1960, et prépare, en liaison avec la Société africaine de culture, une seconde rencontre pour 1963 en Afrique. Enfin, de trè
18 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
28s voulaient vraiment répondre aux Asiatiques, aux Africains, ou aux Arabes, qui leur posent ces questions fondamentales, ils se v
29lamologie, d’études des civilisations tropicales, africaines, indaméricaines, indonésiennes, etc. Il n’existe pas, ni hors de l’Eu
19 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
30s voulaient vraiment répondre aux Asiatiques, aux Africains, ou aux Arabes, qui leur posent ces questions fondamentales, ils se v
31lamologie, d’études des civilisations tropicales, africaines, amérindiennes bp , indonésiennes, etc. Il n’existe pas, ni hors d’Eu
20 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
32listes à toutes les provinces, voire aux colonies africaines où les petits nègres apprenaient dans les manuels parisiens que leurs
21 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
33s voulaient vraiment répondre aux Asiatiques, aux Africains, ou aux Arabes, qui leur posent ces questions fondamentales, ils se v
34, d’études des [p. 117] civilisations tropicales, africaines, indo-américaines, etc. Il n’existe pas, ni hors d’Europe ni en Europ
22 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
35, ou aux esprits surnaturels, comme dans la magie africaine, mais aux corps et à la matière et à toute la Nature naturée — Nature
23 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
36vrir et de les revaloriser. De là dans les élites africaines, asiatiques ou arabes, et même parfois européennes — car nous avons a
37ncipes fondamentaux d’autres cultures régionales (africaines, asiatiques, arabes…) me paraît de nature à rendre aux nationalistes
24 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
38e réalisme total et la peinture abstraite ? L’art africain, le jazz négro-américain au xxe siècle ? Tout cela ne ferait encore
39le aucune passion fondamentale chez les peuplades africaines [p. 44] ou chez les partisans et fonctionnaires de l’URSS, ni dans le
25 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
40éalisme total, puis la peinture abstraite ; l’art africain et le jazz négro‑américain au xxe siècle ? Tout cela dure, agit et v
26 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La cité européenne (18-19 avril 1970)
41tir en Occident ; l’apport slave au xixe  ; l’art africain et le jazz nègre américain au xxe siècle ? ⁂ Tout cela dure, agit et
27 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
42t du ministre de la Culture d’un des jeunes États africains : « Savez-vous que nous en sommes à nous battre pour des frontières q
28 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
43quent la plupart des autres régimes asiatiques et africains hâtivement bricolés sur le modèle de l’État-nation européen. Les Nati
29 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
44és par la technique et l’urbanisme tout comme les Africains, les Indiens et les Tonkinois par l’industrie, les idéologies et la p
45e d’entre elles, désormais dominante. Un ministre africain me disait : — Nos frontières actuelles tracées à la règle sur une car
30 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
46ance des Américains, des Russes et des dictateurs africains, mais qui surtout permettrait d’accéder à un système d’approvisionnem
31 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
47 voisin que ce soit, Russe ou Maghrébin, Arabe ou Africain. Une Europe fédérée dans et pour ses diversités régionales, une Europ
32 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
48lamologie, d’études des civilisations tropicales, africaines, indaméricaines, etc. Il n’existe pas, ni hors d’Europe ni en Europe,