1 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
1ays. Quant à l’ancêtre du Forum lui-même, c’est l’agora des Grecs, où naquit le civisme occidental. Que la mairie (l’hôtel de
2conseils de la Cité se forment tout d’abord sur l’agora, sur le forum de la Rome républicaine, puis sur la place des communes
3 l’hôtel de ville, l’église. Le temple grec sur l’agora, l’autel romain sur le forum, enfin l’église chrétienne ou ecclesia (
2 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
4étons et d’une place remplissant la fonction de l’agora ou du forum dans la cité antique. Place délimitée par tous les bâtime
3 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
5étons et d’une place remplissant la fonction de l’agora ou du forum dans la cité antique : place délimitée par tous les bâtim
4 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
6erme, c’est-à-dire des communautés centrées sur l’agora, sur le forum, ou sur la place des communes, lieu du peuple vivant qu
7on la portée de la voix d’un citoyen criant sur l’agora. Mais l’homme ou la femme habitant un quartier de New York ou de Pari
8 des ouvrages majeurs de ce temps. Dès lors que l’agora ne peut plus contenir l’assemblée des hommes libres et responsables,
9s… Or, c’était là que se formait l’opinion, sur l’agora, sur le forum, sur la place communale, au café, dans le commerce des
5 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
10 de tout à tout prix) sacrifiées sur l’autel de l’agora — ces termes, aujourd’hui purement allégoriques, n’en désignent pas m
11ngt ou cent, excluent en fait la possibilité de l’agora ou du forum. Car si le peuple d’une cité trop vaste ne peut plus s’as