1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
1s aux traits lourds. Dans l’ivresse, leurs yeux s’agrandissent. Dans la danse, ils incarnent l’allégresse rythmique. Je les vois fra
2ne. Mais que dire des pouvoirs de la plaine qui s’agrandit pendant des heures ? — Ce qu’en raconte la musique — tu vas l’entendr
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
3ence impressionnant et rester longtemps, les yeux agrandis, aux pieds d’une femme qui ne le regarderait pas, qui aurait l’air se
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
4s aux traits lourds. Dans l’ivresse, leurs yeux s’agrandissent. Dans la danse, ils incarnent l’allégresse rythmique. Je les vois fra
5que dire des pouvoirs de la plaine qui [p. 102] s’agrandit pendant des heures ? — Ce qu’en raconte la musique — tu vas l’entendr
4 1933, Présence, articles (1932–1946). Paysage de tête : poème (1933)
6 deux pluies, ni d’une femme ni d’une fièvre pour agrandir et soudain noyer de suie le regard ni d’une lueur muette qui s’approc
5 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Grammaire de la personne (janvier 1934)
7dre avec un je désormais incertain de ses limites agrandies. Perte de tension, en chaque point du cercle. Il faudra bien la compe
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
8r son unité, et il y retrouve en effet le symbole agrandi d’un désespoir qu’il sent vivre dans tous les cœurs. L’homme d’aujour
7 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
9re avec un moi désormais incertain de ses limites agrandies. Perte de tension, en chaque point du cercle. Il faudra bien la compe
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
10en. Le soleil froid à travers une brume lointaine agrandit les regards sans nourrir la vision. Pas de mouches dans la lumière au
11humilité. Si je ne suis pas important, le monde s’agrandit. Je puis encore aimer des paysages qui ne sont pas mon « état d’âme »
12sistances. Or ce monde nous apparaît démesurément agrandi, hors de nos prises intellectuelles. Nous ne savons plus comment parl
13int-Marc, et mon esprit maintenant est enrichi et agrandi de cette image. » Le regard qu’il porte sur le monde est l’un des plu
14eur et l’« artiste », mais aussi tout ce qui peut agrandir et clarifier l’univers intérieur. Nous, c’est le monde informe, imper
9 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
15otre conscience fédérale. Tout nous met au défi d’agrandir cette conscience aux proportions nouvelles des mystiques qui régissen
10 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
16en. Le soleil froid à travers une brume lointaine agrandit les regards sans nourrir la vision. Pas de mouches dans la lumière au
17humilité. Si je ne suis pas important, le monde s’agrandit. Je puis encore aimer des paysages qui ne sont pas mon état d’âme, ma
11 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
18emandes, la propension des gens ruinés à bâtir, à agrandir leur maison, à perfectionner leurs appareils ménagers. C’est un des s
12 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
19eprises. Les richesses, elles aussi, se sont tant agrandies qu’elles ont échappé aux regards : elles sont devenues chiffres abstr
20 ont provoqué la création d’armées considérables, agrandissant le phénomène de la guerre, brusquement, aux proportions de la nation
13 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
21otre conscience fédérale. Tout nous met au défi d’agrandir cette conscience aux proportions nouvelles des « mystiques » qui régi
14 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
22eprises. Les richesses, elles aussi, se sont tant agrandies qu’elles ont échappé aux regards : elles sont devenues chiffres abstr
23 ont provoqué la création d’armées considérables, agrandissant le phénomène de la guerre, brusquement, aux proportions de la nation
15 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
24sont devenus trop grands. Mais pourquoi les avoir agrandis, depuis un siècle, au-delà de toute mesure ? Pourquoi veut-on du gran
25eprises. Les richesses, elles aussi, se sont tant agrandies qu’elles ont échappé aux regards : elles sont devenues chiffres abstr
26ts a provoqué la création d’armées considérables, agrandissant le phénomène de la guerre, brusquement, aux proportions du continent.
16 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
27 devient étrangement signifiant. Le fait-divers s’agrandit peu à peu aux proportions d’une parabole de l’existence. Ou bien c’es
17 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
28que, géographique d’abord : l’Europe, cette Grèce agrandie, est un continent cloisonné, et par nature diversifié, impropre donc
18 1948, Suite neuchâteloise. V
29ois se plaisent à remonter dans leur passé pour l’agrandir ? Leurs imaginations se valent.  
19 1948, Le Figaro, articles (1939–1953). Sagesse et folie de la Suisse (13 octobre 1948)
30premier plan. L’Europe du xxe siècle est l’image agrandie de la Suisse à la veille de sa fédération. En plus tragique, bien sûr
20 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
31 les mers et par l’Océan. Elle rappelle une Grèce agrandie. Mais voici le caractère problématique de cette presqu’île : de même
21 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
32aient au nord de la Suisse actuelle, ne cessait d’agrandir ses domaines dans la direction du Gothard. Uri, Schwyz et Unterwald,
33 sur les Français, les Impériaux et les Italiens, agrandie de trois côtés, vers le Rhin, la Bourgogne et la Lombardie, la Suisse
34ste. Par exemple, le refus [p. 52] permanent de s’agrandir, qui caractérise la politique générale de la Confédération, peut être
22 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
35sauvegarde en fait leur existence distincte, elle agrandit le champ de leur rayonnement économique et culturel. Cet équilibre, p
23 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
36iffèrent profondément de Rome, devant cette Grèce agrandie que figure assez bien l’Europe. Une Europe américanisée gagnerait en
24 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
37partir de la Renaissance, l’angle de divergence s’agrandit rapidement, pour atteindre à peu près 180° aux débuts de notre siècle
25 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
38ifférent profondément de Rome, devant cette Grèce agrandie que figure assez bien l’Europe. Une Europe américanisée gagnerait en
26 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
39 encore des excès alternés de ses propres erreurs agrandies au dehors, elle peut puiser dans ce génie secret les formules d’un no
27 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
40 ce monde : « Comment trouver place sur une terre agrandie par la puissance d’ubiquité, et rétrécie par les petites proportions
28 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
41n moins traditionnelle fait de l’Europe une Grèce agrandie 30  : On a souvent dit que l’Europe était à l’égard de la terre ce q
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
42t Guillaume Postel 75 , reste au centre du monde agrandi par les découvertes ibériques. Sa royauté universelle, incontestée, n
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.6. En marge des grands plans, l’utopie prolifère
43imisme, jamais république ne fit la guerre pour s’agrandir. Un aventurier français, auteur d’un ouvrage d’économie, Ange Goudar,
31 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
44nt de nos valeurs spécifiques, il voit le monde s’agrandir et s’en réjouit : universalisme. Il a cherché le moyen de correspondr
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
45ue de nation, qui est, si l’on peut dire, la cité agrandie et l’humanité en petit… Le même concept unitaire de l’Europe, sorte d
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
46 et le cadre mondial (d’origine européenne) s’est agrandi au point qu’en marge des vieilles nations d’Europe se sont constituée
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
47s de soucis et se sentant perdus ouvrent des yeux agrandis sur les ruines de leurs villes et de leurs foyers, et scrutent le som
35 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
48la science mais de la conscience du genre humain, agrandies et modifiées à jamais. Ces étages mis à feu successivement, ces étape
36 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est d’abord une culture (30 juin 1962)
49conçue comme un but en soi, comme un nationalisme agrandi et transposé aux limites géographiques et toutes provisoires de l’oue
37 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour un dialogue des cultures [Note liminaire] (avril 1962)
50ales sans fomenter du même coup des nationalismes agrandis et mutuellement hostiles, était la méthode du Dialogue au niveau des
38 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
51s débuts de l’Institut. [p. 23] On peut bâtir ou agrandir une ville qui, selon les meilleurs calculs, « rapportera », au mépris
39 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Non, notre civilisation n’est pas mortelle ! » (30-31 août 1969)
52ransformation ? D. d. R. — Dans une société qui s’agrandit follement, qui perd ses mesures, la fonction de l’art pourrait être d
40 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.5. Pronostics 1969 (une interview)
53e en transformation ? R. — Dans une société qui s’agrandit follement, qui perd ses mesures, la fonction de l’art pourrait être d
41 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
54les prévisions de nos démographes. On ne peut pas agrandir la Terre. Il faut donc que notre technique qui a créé sans le vouloir
42 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Au défi de l’Europe, la Suisse (31 juillet-1er août 1971)
55ope unie, loin de se perdre, elle se retrouverait agrandie, prolongée dans l’espace et le temps, au-delà de ce qu’elle est aujou
43 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
56que dans les petites communautés. « Plus l’État s’agrandit, plus la liberté diminue… Le gouvernement démocratique convient aux p
44 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
57à la vertigineuse uniformisation de collectivités agrandies hors de toutes prises de l’individu, la différenciation sécurisante d
45 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
58 la Cité démesurée que la Technique nous permet d’agrandir littéralement sans fins, au-delà de tout désir des habitants actuels
46 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
59l’État-nation, déjà le ciel s’allège, l’horizon s’agrandit et quelque nouveauté s’introduit, chance de paix. L’anti-Bodin, ou
47 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
60 maximum de liberté civique, mais « plus l’État s’agrandit, plus la liberté diminue », tandis que « le gouvernement doit être pl