1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
1ion ; il reste qu’un film comme Entr’acte est une aide puissante. Nous faisons nos premiers pas, étourdis, dans un pays d’il
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
2ttende de la littérature : que celle des autres m’aide à prendre conscience de [p. 238] moi-même ; que la mienne m’aide à dé
3conscience de [p. 238] moi-même ; que la mienne m’aide à découvrir quelques êtres par le monde… Il ne s’agit plus de mépris
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
4ns à marcher en décomposant les mouvements avec l’aide d’un métronome pédagogique. De même, sous le louable prétexte d’école
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
5ire un autre roman du même auteur 16 , et il nous aide à mieux définir le charme de cette œuvre inoubliable. Antérieur de qu
5 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
6 compris. Mais il est bon de préciser, fût-ce à l’aide d’un seul exemple. L’Allemand, dit-on, est brutal ; le Français malin
6 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
7s seulement d’être, efficacement. Et qu’il nous y aide ! p. 304 n. « Goethe, chrétien, païen », Foi et vie, Paris, n°
7 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
8quemment du loisir. Il ne semble pas que rien l’y aide, dans l’époque. C’est qu’il a tout infecté, ou presque. La mystique b
8 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
9 abîme. Ni science ni bon sens ne seront d’aucune aide pour le traverser. Il faut un saut, il faut un acte, il faut un élan
9 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
10ls que le développement de la pensée moderne nous aide en toute loyauté à les affirmer (p. 16). [p. 59] Pourquoi ai-je envi
10 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
11écuter une tâche commune, soit que l’un vienne en aide à l’autre (c’est la définition chrétienne du « prochain »), soit que
11 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
12. C’est-à-dire la conquête des hommes, un à un. L’aide apportée aux hommes réels, un à un, dans leur situation particulière.
12 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
13uemment, du loisir. Il ne semble pas que rien l’y aide, dans l’époque. C’est qu’il a tout infecté, ou presque. La mystique b
13 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
14mystification. Une pensée vivante, une pensée qui aide à vivre, trouve son lieu dans l’acte et nulle part ailleurs. Mais il
14 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
15Mais ne fallait-il pas qu’il ait connu de grandes aides pour oser nous montrer la vanité de toutes les nôtres ? Somnium narra
15 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
16’être négatif. Et je n’avais pas besoin qu’on m’y aide. Pourquoi n’avez-vous jamais eu le courage, vous Français — ou la bon
16 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
17écuter une tâche commune, soit que l’un vienne en aide à l’autre (c’est [p. 18] la définition chrétienne du « prochain »), s
17 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
18s, pour un « papier » bâclé en une demi-heure à l’aide d’un répertoire de lieux communs et d’idées fausses mais courantes 39
18 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
19à frotter le parquet de la cuisine à genoux ; à l’aide d’une petite brosse à mains, vous frottez les vieilles planches pourr
20gélique, c’est justement celui qui « exige » de l’aide et auquel on vient en aide. Autrement, il serait deux fois insupporta
21lui qui « exige » de l’aide et auquel on vient en aide. Autrement, il serait deux fois insupportable : comme voisin toujours
22 les hommes. Mais après tout, qui donc vint à son aide, à lui ? Il n’avait que la nature, les bêtes, les choses. Envers elle
19 1935, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). René Guisan : un clerc (1935)
23et basse. Pour Guisan, l’esprit c’était l’acte, l’aide effective apportée hic et nunc à des hommes bien réels dans leurs lim
20 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
24as essayer de limiter d’avance la part du feu à l’aide d’un critère spirituel ? Sinon l’on risque bien de voir le spirituel
25areil, ce beau jeu de balances, est-il encore une aide, ou devient-il une gêne pour l’acte créateur, pour la pensée pesante 
26sement démodé (voir Ruskin) qui se refuserait aux aides mécaniques par lesquelles l’acte de création spirituelle peut s’insér
21 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
27 chute. Et c’est ainsi qu’il est pour l’homme une aide vivante, un être avec lequel l’homme peut entretenir des rapports con
22 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
28urisme romantique 48 . C’est parce que toutes ces aides tendent à supprimer ce contact le plus nu et cette condition la plus
23 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
29en, qui peut-être ne voudraient pas même de notre aide, — (nous égale les intellectuels bourgeois). Il est très difficile d’
30doctrinaire », à cet égard.) D’autre part, elle m’aide à distinguer l’un des motifs au moins de ma gêne, quand je constate q
31 encore une vieille Bretonne sans ressources, qui aide un peu à la cuisine et casse beaucoup d’assiettes. Dans cette île, qu
32ils désiraient étudier au cours de l’hiver avec l’aide de plusieurs orateurs bénévoles, pasteurs, instituteurs ou autres « p
24 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
33ur. C’est bien plutôt un conseiller, un donneur d’aide morale et parfois matérielle, quelqu’un qui est responsable de connaî
34évangélique, c’est justement celui qui exige de l’aide et auquel je puis venir en aide. « Les gens » avec lesquels on se voi
35ui qui exige de l’aide et auquel je puis venir en aide. « Les gens » avec lesquels on se voit contraint de vivre par suite d
36t et qui fait la critique des idées non point à l’aide des opinions de son journal, mais à l’aide de sa vie concrète. Celui-
37près quoi viennent les revendications pratiques : aide aux chômeurs, pose de deux nouvelles boîtes aux lettres ; ouverture d
25 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
38 un feignant et de se voir refuser toute espèce d’aide ou de considération amicale. Bienfait correspondant : cela force à ch
26 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
39t et qui fait la critique des idées non point à l’aide des opinions de son journal, mais à l’aide de sa vie concrète. Celui-
40près quoi viennent les revendications pratiques : aide aux chômeurs, pose de deux nouvelles boîtes aux lettres ; [p. 383] ou
27 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
41 encore une vieille Bretonne sans ressources, qui aide un peu à la cuisine et casse beaucoup d’assiettes. Dans cette île, qu
28 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
42tariat trouve un appui auprès des artisans et les aide à conquérir le pouvoir, aux dépens du patriciat fermé. Mais ces « rév
29 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
43hange d’étudiants, conférences, cercles d’études, aide bénévole aux étudiants en langues romanes, voyages, bibliothèques cré
30 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
44 Il a fallu si peu changer pour « expliquer » à l’aide des mêmes schémas que le contraire se soit produit en fait… Dernière
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
45eigneur, s’il vous agrée À mon copain fidèle soit aide et bienvenue Car ne l’ai plus revu depuis la nuit venue Et bientôt vi
46ne Dame sans merci : Je ne désire pas que Dieu m’aide ni me donne joie ou bonheur, sinon par vous ! S’il ne s’agit que de
47anément, et de plusieurs manières. Tout cela nous aide à mieux comprendre — si rien ne suffit à l’« expliquer » — l’amour co
48raint de s’exprimer par des symboles ésotériques, aide à comprendre que le fond breton se soit si aisément adapté au symboli
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
49’est-à-dire blessée mortellement, qui renonce aux aides rationnelles et visibles, et s’offre à une grâce inconnue. La poésie
33 1939, La Vie protestante, articles (1938–1961). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
50, n’a cessé de visiter les malades et de venir en aide aux affligés ; « de plus, ajoute-t-il, il n’a pas établi sa demeure t
34 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
51elations de gestes et de paroles, matériel avec l’aide duquel l’historien compose des faits, comme le poète une poésie. Que
35 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
52rie, à la mécanique, à l’astronomie. Schmidt nous aide à concevoir l’espèce de fureur titanique qui animait ces Renaissants,
36 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
53lles de Lucerne et Zurich ; puis conquiert avec l’aide de Zurich les pays de Glaris et de Zoug ; puis les libère et s’allie
37 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
54ais alors, c’est dans la mesure où il néglige les aides de la Révélation corrigeant ses erreurs égoïstes. Celles-ci ne sont p
55giques proprement dits, mais en tant qu’elle nous aide à mieux comprendre la vraie nature de l’homme, et nos vies dans ce si
38 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
56libilité démontrée sans recours. C’est pourquoi l’aide de l’Archange Michel, chef suprême des milices célestes, est la plus
39 1944, Les Personnes du drame. Introduction
57rtifier et pour nourrir ses intuitions. Avec leur aide, je pourrai désormais pressentir, dans une œuvre qu’ils jalonnent, [p
40 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
58Mais ne fallait-il pas qu’il ait connu de grandes aides pour oser nous montrer la vanité de toutes les nôtres ? Somnium narra
41 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
59mantique 78 . C’est parce que toutes ces [p. 186] aides tendent à supprimer ce contact le plus nu et cette condition la plus
42 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
60 qui a produit la guerre moderne, laquelle avec l’aide des machines est en train de détruire les grandes villes et le capita
43 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
61nsommant sans que rien en parût au dehors, avec l’aide de la seule énergie qu’il aurait lui-même produite. S’il existe, il e
44 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
62ans le gouvernement et la nécessité d’augmenter l’aide à l’Angleterre. Willkie faisait une déclaration [p. 31] de loyauté au
45 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
63 ou des jardins comme nous pouvons en voir sans l’aide d’une caméra, et sur les rythmes habituels de notre vie. C’est dire q
64ion… Le chœur entonne le cantique : Ô Dieu, notre aide aux temps passés… Le président y joint sa voix. » Puis ce fut la pres
65rganisme social assez complexe. Mais il dispose d’aides nombreuses : un suppléant souvent, un chef de chœur, les présidents d
66comme des héros tragiques, au-delà de toutes les, aides de la morale et de la religion… Il ne me reste plus qu’à noter que Ki
46 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
67onflées jusqu’au point d’éclatement. (Ceci avec l’aide bienveillante d’agents du fisc, qui vous assistent gratuitement dans
47 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
68s l’union, tandis que « tous pour un » signifie l’aide que l’union doit apporter à chaque région et à chaque personne. Il es
69est pour que chacun de ses membres bénéficie de l’aide de tous les autres, et réussisse ainsi à conserver ses particularités
70 elle a besoin de nous spirituellement. Et si son aide économique nous trouvait complaisants ou serviles dans le domaine des
48 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
71eurs moyens de défense… Elles doivent s’assurer l’aide de telle grande puissance dont c’est l’intérêt de l’accorder. » Or ce
49 1951, Preuves, articles (1951–1968). Culture et famine (novembre 1951)
72e riches vallées à blé de l’Inde centrale. Avec l’aide des tracteurs américains qui avaient construit pendant la guerre la r
50 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
73s avec vos dollars, mais si vous exigez que votre aide soit efficace, nous crierons à l’impérialisme ; puis décampez, go hom
74pitaux qui d’une part compromet l’efficacité de l’aide américaine, et d’autre part donne à certains Européens des habitudes
75gmenter non pas le montant mais le rendement de l’aide américaine, réduire les préjugés, et sauvegarder l’autonomie européen
51 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
76s avec vos dollars, mais si vous exigez que votre aide soit efficace, nous crierons à l’impérialisme ; puis décampez, go hom
77pitaux qui d’une part compromet l’efficacité de l’aide américaine, et d’autre part donne à certains Européens des habitudes
78gmenter non pas le montant mais le rendement de l’aide américaine, réduire les préjugés, et sauvegarder l’autonomie européen
52 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
79pense qu’ainsi l’on servira la paix. Or seule une aide toute désintéressée, n’ayant en vue que la qualité des œuvres d’art,
80ur diffusion dans les masses, serait vraiment une aide à la culture. Quel est le gouvernement qui peut aider ainsi ? Servi
81erait donc naturel de calquer les organisations d’aide culturelle sur cette réalité de base. Partir d’en bas — non pas d’un
53 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
82ne des diverses communautés promet de venir à son aide en cas de besoin, de la défendre à ses propres frais contre les entre
83grès de la Réforme, voulut attaquer Zurich avec l’aide des cantons du centre, demeurés catholiques, Zwingli fut chargé du pl
54 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
84avorables, la nature suisse devait enfin venir en aide au xxe siècle, de la manière la plus imprévisible. Les parties déser
55 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
85suisse » en faveur des victimes de la guerre ou « Aide à l’Europe » s’est vue dotée de 100 millions de francs par les Chambr
56 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
86Ici, c’est l’exemple vécu de Kierkegaard qui nous aide à comprendre Hamlet. Kierkegaard aime Régine, jeune fille de dix-sept
87la morale. C’est courir un risque absolu. Quelles aides, quels repères, quels principes directeurs nous offrira donc Kierkega
57 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
88ense qu’ainsi l’on servira la paix. Or, seule une aide toute désintéressée, n’ayant en vue que la qualité des œuvres d’art,
89ur diffusion dans les masses, serait vraiment une aide à la culture. Quel est le gouvernement qui peut aider ainsi ? Servi
90erait donc naturel de calquer les organisations d’aide culturelle sur cette réalité de base. Partir d’en bas, non pas d’un c
58 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
91 États-Unis renonceraient à tout ce qui rend leur aide suspecte aux yeux de certains, quand la paix entre les deux blocs ser
59 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
92rendre nos différentes nations indépendantes de l’aide américaine. J’écris ceci dans la pleine conviction qu’il n’est pas un
60 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
93er en Europe, et leur Congrès menace de réduire l’aide à certains de nos pays. Quant à notre opinion publique, dont le peu d
94mieux. Mais qu’on n’écarte pas ces prévisions à l’aide d’un adjectif genre « alarmiste ». Il s’agit d’alarmer, précisément.
61 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
95 vérité absolue ne veut pas qu’on le saisisse à l’aide d’illusions. Il rejette les théologiens qui tentent de consoler et de
62 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
96répondant au défi de la Nature : il se défend à l’aide d’objets plus durs prolongeant l’action de ses mains et les décisions
63 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
97ieu de le forcer à devenir comme les autres, on l’aide à devenir « lui-même ». Au lieu de le diriger dès sa naissance dans l
64 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe s’inscrit dans les faits [Introduction] (novembre 1956)
98nt pas des armes. Ils appelaient notre Europe à l’aide. Elle ne pouvait répondre, elle n’avait pas de voix. Nous apportons c
65 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
99imés le premier ». Et la Grâce est tout à la fois aide prévenante, pardon [p. 46] final, béatitude, condition de salut, et s
66 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
100arah était-elle une jeune fille ? Tu réclames une aide incertaine : réponds, qui t’a affligé tant et si souvent, Dieu ou le
67 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
101 vérité absolue ne veut pas qu’on le saisisse à l’aide d’illusions. Il rejette les théologiens qui tentent de consoler et de
68 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
102répondant au défi de la Nature : il se défend à l’aide d’objets plus durs prolongeant l’action de ses mains et les décisions
69 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
103u dialogue Prenons un exemple précis : celui de l’aide technique que l’Occident est requis d’apporter à l’Asie. « Il faut an
104om de ses croyances et dans son plan, de venir en aide aux Orientaux. Je ne tranche pas la question, mais elle se pose. Il f
70 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
105 les yeux de l’Occident, hurlant : « L’Europe à l’aide ! » et mourant sans réponse. (Écrit pour le Journal de Genève un bref
71 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (fin) (mai 1957)
106 la première. En guise de conclusion Faute de l’aide d’une machine électronique, j’ai dû simplifier à l’extrême la prévisi
72 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
107 pendant la guerre, ne peut se soutenir qu’avec l’aide de subventions de l’État. Ainsi la Suisse conserve une situation priv
108est à relever leur économie, grâce à un système d’aide financière dit « Plan Marshall », qui aboutit à la création de l’Orga
73 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
109 auquel on offre « amour et foi en échange de son aide et protection ». Et si Sartre est contre de Gaulle, c’est qu’il est d
74 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
110e désormais instaurée à l’échelle planétaire. Une aide puissante et cohérente doit être apportée sans retard à la recherche
111uissante par les capitaux réunis : au regard de l’aide qu’apportent à la culture, aux recherches et à l’éducation les USA et
112cielles et le secteur privé ne pourront fournir l’aide requise que s’ils disposent d’une information sérieuse sur la conjonc
75 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
113informer. 2. On ne peut pas faire l’Europe sans l’aide de sa culture, ce serait vouloir la faire sans ce qui la définit : il
114l’Europe (et de leurs propres affaires) exige une aide puissante et immédiate à la culture et à l’éducation. L’un des object
76 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
115solidarités de fait » que l’on peut instituer à l’aide des moyens existants — industriels, techniques et financiers — c’est
116l à l’autonomie ou à l’association fédérale, et l’aide aux pays sous-développés. Aux menaces qui ne cessent de grandir à nos
77 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
117e désormais instaurée à l’échelle planétaire. Une aide puissante et cohérente doit être apportée sans retard à la recherche
118uissante par les capitaux réunis : au regard de l’aide qu’apportent à la culture, aux recherches et à l’éducation les USA et
119cielles et le secteur privé ne pourront fournir l’aide requise que s’ils disposent d’une information sérieuse sur la conjonc
78 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
120Ici, c’est l’exemple vécu de Kierkegaard qui nous aide à comprendre Hamlet. Kierkegaard aime Régine, jeune fille de dix-sept
121la morale. C’est courir un risque absolu. Quelles aides, quels repères, quels principes directeurs nous offrira donc Kierkega
79 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
122hes, qui sont phénomènes de l’âme. Mais elle nous aide à mieux imaginer le processus de leur action ; peut-être aussi de leu
80 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
123ygiène occidentale, et cherche à les résoudre à l’aide d’un socialisme qui ne doit rien à Shankara. L’Occident découvre Zoro
124» (c’est-à-dire choisi de combattre pour venir en aide à Ohrmazd) et qui sont à la fois les archétypes célestes des êtres et
81 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
125ui va l’arracher par la violence, mais non sans l’aide de Zeus lui-même. Le thème du songe où deux femmes se disputent appar
82 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.8. « Europa vel regnum Caroli »
126x-là seuls que la mère Europe avait envoyés à son aide (… exceptis his quos sibi mater Europa occurendo admiserat). Sur le
83 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
127ent composés par quatre secrétaires anonymes, à l’aide d’un gigantesque fatras de documents, copies de lettres, ou lettres é
128des gardiens aux Prêtres, pour chasser, avec leur aide, tout ce qui subsistera encore d’athéisme, d’épicurisme et d’impiété.
84 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
129nt espérer trouver des oreilles attentives et une aide rapide. Ces affaires étrangères sont devenues actuellement des affair
85 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
130sse ; pourtant, cela ne pourra se faire qu’avec l’aide de l’Europe… … notre nationalité a été jusqu’ici une nationalité bar
131 sur le point de finir. Elle nous demandera notre aide, non sans quelque droit, elle l’exigera, nous ordonnant de la lui acc
132aux mains promptes qui règnent aujourd’hui avec l’aide du patriotisme, sans soupçonner à quel point leur politique de désuni
86 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
133 de 1914 ne fut éteint, provisoirement, qu’avec l’aide des Américains et de forts contingents recrutés en Asie, en Australie
87 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
134 ombragées et les brumeux rivages, il est venu en aide à la tendance socratique vers la liberté et la clarté de l’esprit. Bi
88 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
135t librement son existence, sa vie historique, à l’aide d’idées rationnelles et pour des tâches infinies […] L’Europe de l’es
89 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
136hes, qui sont phénomènes de l’âme. Mais elle nous aide à mieux imaginer le processus de leur action ; peut-être aussi leurs
90 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
137giène occidentales, et cherche à les résoudre à l’aide d’un socialisme qui ne doit rien à Shankara. L’Occident découvre Zoro
138» (c’est-à-dire choisi de combattre pour venir en aide à Ohrmazd) et qui sont à la fois les archétypes célestes des êtres et
91 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
139nt quelques-unes des lacunes qui s’y trouvent à l’aide d’un livre de souvenirs sur Joseph Conrad (qu’il avait publié à Londr
140 de l’appui d’une machine politique, ni même de l’aide de ses compatriotes en Angleterre, généralement pauvres et non organi
141 en 1925, met fin à cette tentative. Puis, avec l’aide de quelques députés travaillistes, il dresse le plan d’une Encyclopéd
92 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
142 de Nantes, assez loin de la Terre pour qu’avec l’aide d’un télescope le regard embrasse tout l’hémisphère privilégié, on po
93 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
143lus encore, notre matérialisme, quand c’est notre aide matérielle que vous exigez à grands cris, et pas du tout nos missionn
144r la Terre. L’Amérique, en tout cela, apporte une aide puissante, mais les initiatives sont venues de l’Europe, et c’est ver
94 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
145une culture donnée ; examen des conditions de « l’aide aux pays techniquement arriérés » : que cette aide ne soit pas payée
146ide aux pays techniquement arriérés » : que cette aide ne soit pas payée ou acceptée au prix de l’âme d’une culture ; éducat
147gions, mais aussi et d’abord aux Européens. Les « aides techniques » que l’Europe envoie en nombre croissant dans le monde ne
148le livre qui expliquerait utilement à un de nos « aides techniques » la culture de la région où il va travailler. ⁂ Il faudr
149ins ainsi définis peuvent-ils être satisfaits à l’aide des moyens existants ? Rien de plus difficile que de recenser, d’anal
150 assez actuels ou synthétiques. Pour préparer des aides techniques, on manque d’écoles, de centres de formation. L’aide aux p
151s, on manque d’écoles, de centres de formation. L’aide aux pays en voie de développement dépend des décisions de nations iso
95 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Enquête sur l’enseignement civique dans les pays européens [Avant-propos] (mai 1963)
152Conseil de l’Europe. Partout, on dit attendre une aide européenne, pour résoudre des tâches nationales, et qui étaient même,
96 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Campagne pour l’Europe des citoyens (septembre 1964)
153 l’École et d’attaquer le problème concret avec l’aide des enseignants. ⁂ Une première réunion s’est tenue à Genève en mai 1
154êmes. Partout, jusqu’ici, l’intérêt témoigné et l’aide apportée ont été extrêmement encourageants ; que ce soit à Bruxelles,
97 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
155mpératifs de la croissance de production, et de l’aide aux sous-développés ? 4. Possibilité d’un langage universel, basé sur
98 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
156dites communautés promet à l’autre de venir à son aide en cas de besoin, de la défendre, à ses propres frais, contre les ent
99 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
157avorables, la nature suisse devait enfin venir en aide au xxe siècle, de la manière la plus imprévisible. Les parties déser
100 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
158ion professionnelle, ouvre un dossier, et, avec l’aide d’une commission d’experts, prépare un avant-projet. 2° L’avant-proje