1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Les Bestiaires (septembre 1926)
1e l’on sent. C’est dire que le livre vaut par son allure plus que par des qualités de composition ou de perfection formelle. P
2 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
2s qu’il domine dans l’ensemble et entraîne dans l’allure puissante à la fois et désinvolte de son récit. On a souvent parlé d’
3 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Bernard Barbey, La Maladère (février 1927)
3ande surtout qu’on les attendrait, plus franche d’allure. On ne sait ce qui la retient : son amour ? son manque d’amour ? Pour
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Guy de Pourtalès, Montclar (février 1927)
4eproche à l’auteur. Cette espèce de modestie de l’allure est rare autant que sympathique, dans le temps que sévit l’inflation
5 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
5 à Neuchâtel même : Eugène Bouvier. Ce garçon aux allures discrètes promène sur le monde des yeux de Japonais d’une ironie méla
6 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
6 Concorde, puis enfilent les Champs-Élysées à une allure grandissante, bientôt vertigineuse, poursuivant le corbillard. Aspect
7 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
7t d’apparente simplicité. Le récit s’avance à une allure libre et tranquille, anglo-saxonne et peu à peu entraîne tout un bran
8 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
8rder au sein de nos connaissances même, et dans l’allure de leur progrès. Les humanités nous paraissaient devoir transmettre a
9 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henri Michaux, Mes propriétés (mars 1930)
9uer que tout, ici, est original, indigène, tant l’allure des sentiers qui vous mènent tranquillement aux points de vue les plu
10 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Charles Du Bos, Approximations, 4ᵉ série (novembre 1930)
10 tout l’on doit admirer chez M. Du Bos. Et dans l’allure des phrases, le rythme même de sa pensée. Parfois certes, un peu gêné
11 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
11os volumes si nourris, il n’y a pas deux lignes d’allure conventionnelle, deux lignes qui ne traduisent une vérité vécue et pa
12 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
12fense. Tacite n’a jamais vu d’élan. Ces animaux d’allure fantastique déambulent à la tombée de la nuit dans les clairières, co
13 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
13ue la littérature prendra plus tard chez Goethe l’allure d’une discipline de l’âme. Un [p. 484] exercice, une activité organiq
14e l’orage, au repos de la démesure. On rit de ses allures compassées, des solennelles banalités dont il gratifie le pauvre Ecke
14 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
15ion ? Est-ce un opportunisme purement tactique, d’allure électorale ? « Toutes les tentatives qui ne se fondent pas sur la cla
15 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
16as du monde, comment voulez-vous qu’il adopte ces allures compassées, ces tournures « religieuses », cette servilité en face du
16 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
17ion ? Est-ce un opportunisme purement tactique, d’allure électorale ? « Toutes les tentatives qui ne se fondent pas sur la cla
17 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
18sie, en Italie, vous retrouverez ce visage, cette allure, ce sentiment de la vie immédiate que vous voyez grandir dans les nou
18 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
19nt vis-à-vis de l’extérieur ; un bloc qui prend l’allure d’une armée. Le vice d’un tel système, c’est qu’il stérilise peu à pe
20 sorte de communauté sacrée, de société sacrale d’allure collectiviste. Il fallait le prévoir. En effet, la personne chrétienn
21s le purent, proposèrent au contraire des plans d’allure et d’intention nettement fédéralistes. L’absolutisme, la collusion de
22 religion politique, ou encore en une politique d’allure religieuse. Et cela d’autant plus que la religion [p. 216] qu’il adop
19 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
23imé de la joie de construire et d’abattre. Grande allure intellectuelle. — Comment ce Proust passa-t-il presque inaperçu en Fr
20 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
24r une certaine noblesse du port, par une certaine allure hautaine de la phrase. Mais que cet homme est empêtré par le scrupule
21 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
25ée elle-même et qu’elle a pris ses habitudes, son allure géométrique, cette manière de passer au travers d’un chaos sombre ou
26u’elle entre en action [p. 43] prend facilement l’allure d’une force révolutionnaire. Elle séduit par son insolence. Le « bon
22 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
27que phrase implique ce but, et le désigne par son allure même. Que le style s’ordonne à sa fin, et non plus à de bons modèles.
23 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
28 rythmes du temps s’y inscrivent aussi bien que l’allure des pentes. « D’où cette démarche qu’ils ont, d’où encore la nécessit
29La même volonté d’incarnation se manifeste dans l’allure de la phrase chez Ramuz. On a pu croire qu’il n’avait pas le sens du
24 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
30cours. « Je serai bref ! » C’est un jeune homme d’allure énergique et de visage intelligent, la chevelure noire en bataille qu
31’est un homme jeune [p. 40] encore, un peu lent d’allure, à la physionomie ouverte et sérieuse. « Eh bien, Messieurs et chers
32urs champs. Intrigué dès les premiers jours par l’allure et les façons de travailler si spéciales des gens d’ici, j’ai hésité
33ées à notre seul usage interne : elles prennent l’allure de revendications contre le désordre établi. De ce simple changement
34regarder. Ils ont chacun leur nom, et leur petite allure particulière. Je passe la matinée à lire et à écrire sous les tilleul
25 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
35yables, vieux tas de ferrailles menés à de folles allures ! De tout cela je rapporte un paquet de notes qu’il faudra rédiger un
26 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
36cours. « Je serai bref ! » C’est un jeune homme d’allure énergique et de visage intelligent, la chevelure noire en bataille qu
37ne : un homme jeune encore, un peu gros et lent d’allure, physionomie ouverte et sérieuse. « Eh bien, messieurs et chers amis,
38urs champs. Intrigué dès les premiers jours par l’allure et les façons de travailler si spéciales des gens d’ici, j’ai hésité
27 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
39de de stagnation et d’expédients impérialistes, d’allure « fasciste » caractérisée. Le processus un instant ralenti, n’allait
28 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
40es cent mètres, entre les tilleuls des avenues. L’allure des passants s’accélère. Les glandes endocrines sécrètent. Il serait
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
41cette publicité qu’on lui fait, cette « vogue » d’allure commerciale de ce qui fut un secret religieux… Il faut s’attaquer à t
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
42versé de Tristan. Le contraste est d’abord dans l’allure extérieure des personnages, dans leur rythme. On imagine Don Juan tou
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
43s’était ouverte, celle des guerres nationales aux allures déchaînées parce qu’elles allaient consacrer à la lutte toutes les re
32 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
44e constater une fois de plus que seule la piété d’allure monacale du Frère Claus y est mise en valeur, tandis que son rôle pol
33 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
45nt vis-à-vis de l’extérieur ; un bloc qui prend l’allure d’une armée. Le vice d’un tel [p. 20] système, c’est qu’il stérilise
46 sorte de communauté sacrée, de société sacrale d’allure collectiviste. Il fallait le prévoir. En effet, la personne chrétienn
47s le purent, proposèrent au contraire des plans d’allure et d’intention nettement fédéralistes. L’absolutisme, la collusion de
48 religion politique, ou encore en une politique d’allure religieuse. Et cela d’autant plus que la religion qu’il adopte est, c
34 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
49 en un État qui les respecte, cette union prend l’allure à la fois d’un anti-racisme déclaré et d’un anti-nationalisme. Par la
50piriques, c’est-à-dire non rationalistes, prend l’allure d’un anti-jacobinisme, ou d’un antimarxisme. [p. 183] Par la force d
51ent la tradition et le progrès, tout cela prend l’allure d’une réaction contre les « mystiques » et les mythes, apparemment co
35 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
52 en une religion politique, ou en une politique d’allure religieuse. Et cela d’autant mieux que la religion qu’il adopte ne co
36 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
53u prestige démocratique n’étant plus la hauteur d’allure, mais au contraire la familiarité. Il serait amusant de comparer sous
37 1944, Les Personnes du drame. Introduction
54el, rendu [p. 19] sensible par les tours et par l’allure de leur pensée. Seuls, les auteurs de cette seconde famille m’ont arr
38 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
55ue la littérature prendra plus tard chez Goethe l’allure d’une discipline de l’âme. Un exercice, une activité organique à obje
56e l’orage, au repos de la démesure. On rit de ses allures compassées, des solennelles banalités dont il gratifie le pauvre Ecke
39 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
57’on ne s’y trompe pas cependant : ces préceptes d’allure si bourgeoise sont dirigés d’abord contre Goethe lui-même, contre son
40 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
58 rythmes du temps s’y inscrivent aussi bien que l’allure des pentes. « D’où cette démarche qu’ils ont ; d’où encore la nécessi
59La même volonté d’incarnation se manifeste dans l’allure de la phrase chez Ramuz. On a pu croire qu’il n’avait pas le sens du
60 C’est une ligne mélodique dont on retrouverait l’allure dans plusieurs « traits » de Petrouchka. La moustache est noircie par
41 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
61s l’humour cocasse qui créent dans l’ensemble une allure, une atmosphère si différente de l’Europe ? Cela tient à des riens ;
42 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
62 direction ferme et de réalisations expéditives d’allures totalitaires. Le devoir des Églises Si les Églises chrétiennes ne d
43 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
63sistance. Ce réalisme libertaire, cette liberté d’allure et de jugement qui tient compte des puissances de l’instinct, reconna
44 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
64drôles plutôt que ridicules ceux qui ont d’autres allures que nous. Apprenons d’eux la valeur créatrice d’un certain gaspillage
45 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
65amboyante. Le romantisme a pu s’impatienter d’une allure aussi scrupuleuse, mais c’est qu’il a le goût de se tromper et de tro
46 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
66 l’humour cocasse, qui créent dans l’ensemble une allure, une atmosphère si différente de l’Europe ? Cela tient à des riens ;
47 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
67on tour de remplir une assiette à la cafeteria. L’allure nègre, balancée, paresseuse, ne se reconnaît pas seulement dans la ma
68ndaient ridicules au dernier point en affectant l’allure qu’on attribue chez eux à l’homme d’affaires américain. Soyez calmes,
69ns drôles plutôt que ridicules s’ils ont d’autres allures que nous. Apprenons d’eux la valeur créatrice d’un certain gaspillage
48 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
70 en un État qui les respecte, cette union prend l’allure à la fois d’un antiracisme déclaré et d’un anti-nationalisme. L’insti
49 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
71rope, prend à leurs yeux, et sans autre examen, l’allure d’une manœuvre anti-russe. Ils ont raison, dans le sens qu’unir l’Eur
50 1948, Suite neuchâteloise. VIII
72uple et c’est le même accent. J’entends les mêmes allures, le même accent de l’âme, du cœur et de la poignée de main ; mais hél
51 1948, Réforme, articles (1946–1980). Roger Breuil qui vient de mourir était un grand romancier protestant (13 mars 1948)
73ie contemporaine, il les suit de très près, d’une allure naturelle, avec une secrète tendresse, souvent avec une ironie née de
52 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
74ent André Gide, toute la noblesse des gestes, des allures, toute la solennité des religions (les nôtres étant tenues pour préju
53 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
75ulaient pas assez leur supériorité, prenaient des allures de Führer et menaçaient d’entraîner le pays dans des aventures. Cette
54 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
76it guère imaginer magistrats plus démocratiques d’allure, plus fréquemment mêlés à la foule de midi sur les plates-formes de t
77re d’observateurs étrangers ont été frappés par l’allure très particulière des débats aux Chambres fédérales. Ils ont coutume
55 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
78ne, ou qu’un plan savamment préconçu, détermine l’allure de la courbe ? La tentation de la prolonger devient alors irrésistibl
79ui, reliés à leur tour, définiraient une courbe d’allure bien différente… Je ne prétends pas que la courbe [p. 4] descendante
56 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur un certain cynisme (septembre 1957)
80ent le mieux une France de volonté, de rigueur, d’allure vive, d’esprit aventureux et de vues larges. Ma liste exprime un part
57 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
81aines options fondamentales ont pu conditionner l’allure de l’odyssée. Ôtez le dogme de l’Incarnation, formulé au Concile de N
58 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
82occuper la scène en deux répliques, d’imposer une allure bien « rassemblée », n’admettant que des gestes nets et maîtrisés, pu
83ransformé en hôtel, un domestique poussait à vive allure son fauteuil roulant, jusqu’à l’ombrage des marronniers de la terrass
59 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — c. Présence des mythes et leurs pouvoir dans divers ordres
84nture individuelle. Je vois ainsi Don Juan dans l’allure et le rythme de la polémique nietzschéenne ; mais aussi dans les alte
60 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
85terfuge permet alors à la musique d’assouplir ses allures aux rythmes des danses dithyrambiques, de s’abandonner impunément à u
86versé de Tristan. Le contraste est d’abord dans l’allure extérieure des personnages, dans leur rythme. On imagine Don Juan tou
61 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
87occuper la scène en deux répliques, d’imposer une allure bien « rassemblée », n’admettant que des gestes nets et maîtrisés, pu
88ransformé en hôtel, un domestique poussait à vive allure son fauteuil roulant, jusqu’à l’ombrage des marronniers de la terrass
62 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
89es » gouvernant le détail des événements, à une « allure principale entraînant avec elle tous les accidents particuliers ». Av
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
90ne Europe avait échoué. Mais plusieurs Sociétés d’allures moins subversives se fondèrent à sa suite, sous les auspices de Frédé
91n de l’Européen, qui pourra être retardé dans son allure par de grands retours en arrière, mais qui, par cela même, gagnera pe
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
92ois heures pour venir de Londres à Vienne, mais l’allure du progrès, à l’Assemblée de Strasbourg et dans les institutions anal
65 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
93terfuge permet alors à la musique d’assouplir ses allures aux rythmes des danses dithyrambiques, de s’abandonner impunément à u
66 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
94versé de Tristan. Le contraste est d’abord dans l’allure extérieure des personnages, dans leur rythme. On imagine Don Juan tou
67 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
95lusieurs congrès, et vingt rencontres [p. 21] aux allures de « complots », dont quelques-unes ont abouti à des créations durabl
68 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
96sociation au Marché commun prit pour certains une allure de Canossa sans agenouillement, donc sans pardon. Et notre arrivée ta
69 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
97t d’août. Le style est beau, de fière et franche allure, les mots calligraphiés et abrégés de main de maître. L’utilité d’un
70 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
98 saurait imaginer magistrats plus démocratiques d’allure ni plus démunis de tous les signes extérieurs du pouvoir. Jusque [p. 
99re d’observateurs étrangers ont été frappés par l’allure très particulière des débats aux Chambres fédérales. Ils ont coutume
71 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
100einte. Zurich n’a pas su retenir ce jeune génie d’allure tranquille mais peu professorale. Il y eut ensuite la naissance de Da
101cieuse, et pas du tout « intellectuels » ni par l’allure ni dans l’abord humain : à cela peut-être se résument leurs traits co
72 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
102sociation au Marché Commun prit pour certains une allure de Canossa sans agenouillement, donc sans pardon. Et notre arrivée ta
73 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
103cieuse, et pas du tout « intellectuels » ni par l’allure ni dans l’abord humain : à cela peut-être se résument leurs traits co
74 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jacques Chenevière ou la précision des sentiments (22-23 octobre 1966)
104mique ou émouvant, qui est avec le mouvement et l’allure de la phrase, le sérieux de la littérature. Et tout le reste est ling
75 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une réflexion sur le mode de vie plutôt que sur le niveau de vie (2 juin 1970)
105ve posé par la soudaineté d’un afflux qui prend l’allure d’un raz de marée, et par le motif principal de cet afflux, qui n’est
76 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
106que phrase implique ce but, et le désigne par son allure même. Que le style s’ordonne à sa fin, et non plus à de bons modèles.
77 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Les grandes béances de l’histoire (printemps 1974)
107t plus grand qui lève ses impôts, se moque de ses allures et de son dialecte… Il est peut-être temps que les nations submergées
78 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
108on pouvait déceler l’hitlérisme et même prévoir l’allure de sa courbe historique, et nous allons voir qu’on l’a fait. [p. 41]
79 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
109on pouvait déceler l’hitlérisme et même prévoir l’allure de sa courbe historique, et nous allons voir qu’on l’a fait. Tout ce
80 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
110e, et elle ne fait que 4 km à l’heure — qui est l’allure d’un piéton peu pressé — dans le centre de nos grandes villes, qu’ell
81 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
111e sens monter de toutes parts une contamination d’allure épidémique des politiques de chantage collectif, traduites en style c
82 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
112t plus grand qui lève ses impôts, se moque de ses allures et de son dialecte ?… Il est peut-être temps que les nations submergé
83 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
113que phrase implique ce but, et le désigne par son allure même. Que le style s’ordonne à sa fin et non plus à de bons modèles.
84 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
114d’urbanisme propres à prévenir le développement d’allure cancéreuse des mégalopoles. (Villes nouvelles de 50000 habitants préc
85 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
115es occidentaux : — une croissance démographique d’allure explosive, dont les principaux facteurs actuellement connus sont la d
86 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
116ne continentale une initiative politique de belle allure et d’opportunité majeure : ce projet de Constitution européenne que n